De la révolution des formats au sein des nouveaux médias

News

De la révolution des formats au sein des nouveaux médias

De la révolution des formats au sein des nouveaux médias

Par Thomas Albert et Alexandra Klinnik- Publié le 22 mai 2021
0

Du 18 au 19 mai, « Stratégies » a organisé une série de conférences autour des nouveaux formats qui « révolutionnent les médias ». Compte rendu des tables rondes.

L'audio et la vidéo : stars des conférences organisées par « Stratégies » les 18 et 19 mai derniers. Entouré d'acteurs du secteur médiatique – Mathieu Gallet, fondateur de l'application et du studio de podcast Majelan, Guillaume Lacroix, cofondateur de l'éditeur de contenus Brut, ou encore Prune Nouvion, Head of Sales France de Spotify –, Didier Si Ammour, journaliste spécialiste des médias, a animé des conversations autour de « la révolution des formats au sein des nouveaux médias ». Quels enseignements en tirer ?
«Aujourd'hui, c'est le contenu qui est roi (...) nous avons décidé de proposer des contenus 100 % originaux, avec abonnement»
Mathieu Gallet, fondateur de l'application et du studio de podcast Majelan,

Le nouvel âge d'or de l'audio

« L'audio prend de plus en plus de place, avec l'essor des technologies, la révolution des enceintes connectées. Les utilisateurs se sont approprié les nouvelles fonctionnalités sans qu'on en fasse la publicité », estime Mathieu Gallet, ancien président de Radio France, qui a ouvert le bal des conférences diffusées en live. Selon la dernière étude Médiamétrie de mars 2021, la radio numérique a enregistré des chiffres record en mars 2021, avec pas moins de 178 millions d'écoutes en France – soit une augmentation de 14 % par rapport à la moyenne de 2020.

Après avoir tâtonné entre plusieurs propositions éditoriales, le fondateur de Majelan a fait le choix du format court. Depuis le 7 juillet 2020, l'application de podcast se concentre désormais sur des contenus – courts et payants – autour des notions de développement personnel, de compétences, de ce que Mathieu Gallet appelle les « soft skills ».

 Les données recueillies par la société soulignent une baisse du taux de complétion au bout de vingt minutes : « Nous avons fait le choix de formats courts pour ne pas nous confronter à Fortnite, Disney+ ou Netflix [...], partage Mathieu Gallet. Nous ne sommes pas encore sur un marché mature, comme l'est la SVOD. Cependant, le marché de l'audio progresse rapidement : les réseaux sociaux, favorisés par l'arrivée de Clubhouse, s'y mettent tour à tour. Twitter est en tête avec ses fameux "Espaces", que vous avez certainement vus dans vos applications. ».

La stratégie gagnante repose sur la promesse d'un contenu original fort. « Aujourd'hui, c'est le contenu qui est roi. Netflix et Disney ont eu des résultats décevants parce qu'ils n'ont pas proposé de contenus forts. Nous, nous avons décidé de proposer des contenus 100 % originaux, avec abonnement », explique encore Mathieu Gallet.

Podcast : « encore à la préhistoire »

Après le levier publicitaire, le « brand content », le financement participatif, l'adaptation en livre, l'écosystème du podcast se diversifie. Lors de l'Apple Event, qui a eu lieu le 20 avril, Tim Cook, le PDG d'Apple, a annoncé la mise en place d'un nouveau service : le lancement d'abonnements payants pour les créateurs de podcasts, au sein de l'application. Apple prendra une part de 30 % sur les revenus générés par les créateurs la première année, et de 15 % par la suite. En parallèle, Spotify lance un service d'abonnements similaire, sans commission jusqu'en 2023.
 
Lire aussi | Spotify : quelles priorités en 2021 ?
Prune Nouvion, director of Sales, Spotify France
« Apple avait laissé en friche le secteur du podcast. Depuis que Spotify se montre offensif, ça bouge. Apple propose des "analytics", par exemple. On en est encore à la préhistoire. Le podcast n'est pas mainstream. C'est encore un marché de niche", contextualise Jérôme Colombain, spécialiste des nouvelles technologies.
«La jeune génération – qui nous suit – déteste la pub mais adore les marques»
Guillaume Lacroix, co-fondateur et CEO de Brut

Vidéo : la forme au service du fond

À l'heure de la réouverture en grande pompe des salles de cinéma, la deuxième journée de conférences a porté sur la révolution des usages et des formats vidéo. Guillaume Lacroix, cofondateur de Brut (et dernièrement de Brutx, une offre de streaming), est ainsi revenu sur les valeurs de Brut, média assez emblématique pour la jeune génération. Pour rappel, ce pure player, qui s'inspire des formats développés par Nowthis, Buzzfeed ou encore AJ+, a été lancé fin 2016 et est très actif sur les réseaux sociaux. Populaire en France – 14 millions de spectateurs quotidiens –, il connaît un développement à l'international sur les marchés indien, africain et américain.

La forme est au service du fond soutient Guillaume Lacroix : « Souvent, Brut est ramené à sa forme. Ce n'est pas très juste, estime-t-il. La forme est liée aux réseaux sociaux : on met des sous-titres parce que 70 % de nos vidéos sont consommées sans son. C'est un format carré et vertical car il y a plus d'engagement sur les téléphones portables. Ce sont des choses pratiques. Mais je pense que ce sont les valeurs générationnelles qui définissent Brut. » Plus que les algorithmes et une approche « data driven », les communautés représentent le moteur de la ligne éditoriale. « Quand on a commencé à parler des droits des femmes, la conversation sur les réseaux sociaux était de l'ordre de 0,5 %. Si on avait eu une approche data driven, on n'aurait jamais abordé le sujet », poursuit-il. « La jeune génération – qui nous suit – déteste la pub mais adore les marques »
«Il n'y a aucune raison pour que Carrefour, par exemple, ne devienne pas le média majeur d'information sur l'alimentation »
Guillaume Lacroix, co-fondateur et CEO de Brut
Brut a rapidement intégré la nécessité de parler aux communautés... et aux marques. Guillaume Lacroix est parti d'un constat simple : « L'audience qui nous suit déteste la pub et adore les marques. » C'est donc assez naturellement que Brut a créé un format en partenariat avec des marques pour raconter leur engagement. En adoptant une vision assez décomplexée, le cofondateur de Brut explique que les marques constituent une véritable source d'information « pour peu que ce soit traité de manière intègre et légitime ».

Avec une vidéo de présentation de Respire, la marque de déodorants éco-responsable, Brut a fait vendre « 200 000 euros de déos ». « Il n'y a aucune raison pour que Carrefour, par exemple, ne devienne pas le média majeur d'information sur l'alimentation », poursuit-il. « J'imagine que ça peut faire hurler des journalistes », lance-t-il lucide. Pour l'entrepreneur, la convergence entre médias et commerce ne va faire que s'accélérer dans les deux prochaines années. « La vision traditionnelle, c'est les médias d'un côté et le commerce de l'autre. On voit bien qu'elle a complètement explosé en Chine », constate-t-il.

Brut : une expérience éditoriale au service des marques

L'expérience d'éditeur de contenus éditoriaux est d'une grande utilité pour travailler avec les marques. Chez Brut, aucune distinction n'est faite entre un contenu éditorial et un contenu pour une marque. Le contenu produit pour une marque doit répondre aux mêmes critères d'exigence, selon Guillaume Lacroix. « Ce sont nos rédacteurs en chef, ou nos patrons de l'info, qui checkent les sujets avec les marques, avant publication, relate-t-il. Ce qui nous intéresse, c'est de créer un cercle vertueux avec les marques. On n'est pas un média de contre-culture. On ne considère pas que les marques, c'est le diable. » Il faut dire que Brut dispose d'une force de frappe considérable, qui intéresse les marques : 300 millions de personnes regardent au moins une de ses de vidéo par mois dans le monde.
bio
Jean-Philippe Lorenzo,
Directeur technique de Take Part Media
Jean-Philippe Lorenzo est co-fondateur en 2005 de Take Part Media et y occupe le poste de directeur technique. Il obtenu son doctorat de physique en 1998 pour une étude sur la persistence des bi-polarons à température finie dans le modèle d'Holstein adiabatique unidimmentionnel. Docteur Ingénieur avec un triple profil, il a successivement occupé les postes de :  Chef de Projet Web (Kompass-Pages Jaunes) de 2000 à 2004   Chef de produit (Service marketing Kompass-Pages Jaunes) de 2002 à 2004  Chef de projet  puis Directeur du service Etudes et Développement (Expert Line) de 2005 à 2009.

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}