« Le contenu est roi »

entretien

« Le contenu est roi »

« Le contenu est roi »

Publié le 07 août 2020
14
6
2
Classée dans le top 10 des influenceurs marketing en France, selon HubSpot et dans les voix fortes sur les sujets RSE, Alice Vachet est une experte dans ses domaines. Spécialiste en social media et branding, l'animatrice du podcast L'Empreinte, dédié aux enjeux RSE des marques, s'est prêtée au jeu de l'interview pour Story Jungle. Pour l'ambassadrice digitale de Paris 2024 et de la Coupe du monde de rugby 2023, l'heure est au « branding », au storytelling, mais surtout à l'authenticité. L'important est de remettre l'humain au cœur du business.

Vous êtes influenceuse, spécialiste des médias sociaux et de l'intelligence artificielle, experte en branding : qu'est-ce qui vous a incité à vous diriger vers le digital et les réseaux sociaux ?

Alice Vachet : Je préfère le terme « influente » à celui d'influenceuse. Je ne monétise pas mon influence. Je m'en sers pour porter des messages, trouver des clients, faire des partenariats. Je n'ai jamais cherché à être influente non plus. Je me suis juste amusée avec les réseaux sociaux, et en ai compris assez tôt le fonctionnement. C'est d'ailleurs mon métier de base. J'ai enseigné le branding et la maîtrise des réseaux sociaux, à l'ENA et à Sciences Po Paris, c'est-à-dire le fait d'utiliser à bon escient ces outils pour se démarquer en tant qu'entreprise, mais aussi en tant que personne. Avant, on parlait de branding pour les marques. Aujourd'hui, la tendance est au personal branding. On est nous-mêmes notre propre produit. Il est nécessaire d'avoir une certaine notoriété, du moins une présence digitale en adéquation avec nos objectifs. Avoir une empreinte numérique cohérente est important. Aussi bien sur LinkedIn, Instagram que sur Twitter, réseau qui m'a fait connaître, sur lequel je me suis le plus démarquée. Je me suis toujours laissé porter, je n'ai jamais eu de schéma préétabli. Il ne faut pas avoir peur de s'écouter et de suivre son instinct. Si nous assumons pleinement nos choix, ils fonctionnent. L'audace n'a jamais desservi personne, sauf quand elle est malveillante.
 
Lire aussi | "La qualité du contenu est source de différenciation sur le long terme"
Franck Chenet - Communication Director chez Antalis
«Aujourd'hui, la tendance est au personal branding. On est nous-mêmes notre propre produit.»

Depuis quand le personal branding est-il devenu un impératif pour les marques ?

A.V. : On a vu apparaître cette tendance ces quatre dernières années et celle-ci est devenue incontournable depuis deux ans. Michel et Augustin sont assez représentatifs : leur communication s'est d'abord articulée autour de petits bonshommes pour humaniser la marque. Il y avait déjà cette idée de personnalisation. Les consommateurs ont besoin de s'adresser directement aux marques, sans que celles-ci paraissent être des entités froides et lointaines. Les ambassadeurs deviennent indispensables. Guillaume Gibault, entrepreneur à succès, a su incarner le Slip français sur les réseaux sociaux à travers son image de patron, et ainsi participer à la notoriété de la marque. Aujourd'hui, un grand patron, même s'il n'a aucune envie de se mettre en avant, doit être présent sur les réseaux sociaux. Quitte à s'entourer de community managers. Souvent les marques ne se rendent pas compte de l'impact du community management, qui est un métier mal pris en compte, rémunéré chichement, alors qu'il a toute son importance dans une entreprise. Les consommateurs doivent avoir l'impression d'une forme de transparence et d'accessibilité.

 
Pour développer votre propre stratégie d'influence sur LinkedIn, c'est par ici
storyjungle.io/nos-offres#influence
À mon avis, on peut tous rapidement être bons sur LinkedIn, un réseau facile car son algorithme reste relativement simple. Mais ce n'est pas un réseau d'influence, c'est un réseau de connexion. Si les marques sont meilleures sur Twitter ou Instagram, réseaux plus compliqué à gérer, elles peuvent sortir du lot. C'est mon parti pris.
«Plus une marque aura du contenu, plus les gens iront vers elle.»

LinkedIn est la plateforme la plus plébiscitée dans le secteur du B2B, dans une stratégie de social selling. Qu'en est-il d'Instagram ?

A.V. : Cela ne m'étonne absolument pas. Quand on est entre marques, LinkedIn est le réseau le plus simple. Instagram peut également servir la vente. Il suffit d'un peu d'audace et de créativité. Plus une marque aura du contenu, plus les gens iront vers elle. L'inbound marketing fonctionne de cette manière. Si tu as du temps à allouer à tous les réseaux, n'hésite pas une seconde. Consacres-en même à TikTok, si tu as une idée concrète de ta cible sur ce réseau social et du message que tu souhaites véhiculer. Ce dernier est encore déserté par les marques, que ce soit B2C ou B2B. Il faut adapter ses contenus aux réseaux sociaux. On ne va pas plaquer sa communication de Twitter ou de LinkedIn sur Instagram : il faut innover, en produisant un contenu différent. Souvent, les gens ne comprennent pas que chaque plateforme sociale a ses spécificités et ses codes, et qu'ils doivent les intégrer, afin de délivrer les messages de façon pertinente.

Quels types de contenus privilégier ?

A.V. : Cela dépend de la cible. Il n'y a pas de « best practices », des annonces de com mainstream. On peut être tout à fait créatif pour vendre un produit, il ne faut pas avoir peur, au contraire.

Il faut remettre le client au centre. Le faire parler. C'est bien perçu lorsqu'une tierce personne parle de la marque. Il est toujours utile de penser aux interviews, aux témoignages, pourquoi pas aux influenceurs quand ils sont bien choisis. Cela peut être des journalistes, des sportifs.

Le contenu est roi. C'est la base de tout. Il vaut mieux avoir trop de contenus et ne pas tout utiliser que ne pas en avoir assez. On ne sera jamais en rade de contenus.

Quelles tendances avez-vous perçues durant cette crise du Covid-19 ?

A.V. : Une recrudescence des réseaux sociaux, évidemment. Beaucoup se sont mis aux lives, aux stories, alors qu'ils ne communiquaient pas d'habitude. Quant aux marques, elles se sont engagées. Elles ont remis l'humain au centre de leur communication. J'espère que cela va durer. Il faut vraiment s'adresser au client. Un message doit être incarné. Il doit y avoir cette impression de dialogue entre deux êtres humains. De la même manière, les chatbots ont particulièrement bien fonctionné.

Aujourd'hui, tout se joue sur la transparence. Ce n'est pas grave d'avoir des failles. Personne n'est parfait. Le client n'est pas dupe. Le business est devenu humain. Il faut bien définir son ADN de marque au tout début, l'incarner dans sa communication globale, rester fidèle à ses valeurs, savoir se remettre en question, faire évoluer son offre et savoir s'adapter à la société et à la demande. Pour moi, les études sur les tendances appartiennent au passé. C'est du lobby. Ce qu'il faut faire, c'est du test and learn et ne pas avoir peur de l'échec et des petites boulettes.

Depuis un an et quelque, vous avez lancé L'Empreinte, un podcast qui donne la parole à des marques engagées. Pouvez-vous nous en dire plus ?

A.V. : Il s'agit d'échanger avec les différents acteurs de l'univers de la RSE, PDG de grands groupes, startuppers, directeurs de la RSE sur la dynamique des responsabilités sociales et environnementales. Avec près de 200 000 écoutes par mois, on essaie de rester sélectif quant au choix de nos invités. Lorsque je réalise les émissions, je n'ai jamais de fiches. Je prépare bien sûr en amont en écoutant des interviews. L'important est de conserver une certaine authenticité dans les échanges. Il ne faut pas avoir peur d'être sympa. Il n'y a rien de plus respectueux que de sourire et de faire passer un bon moment à son interlocuteur, et de ce fait à l'auditeur. On donne l'impression qu'on prend un café ensemble. C'est cet aspect-là qui aide au succès du podcast.

Le podcast est encore trop peu utilisé par les marques B2B. C'est un format qui monte en puissance. Quand on voit les tendances américaines, je n'ai aucune crainte sur l'avenir du format audio. Le podcast, c'est le Netflix de l'audio.
Vous souhaitez partager votre vision avec vos pairs ? Contactez-nous pour nous proposer un sujet.

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
ENVOYER
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}