« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

entretien

« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

Publié le 06 septembre 2020
0
2

Tourner une scène de péplum en plein déconfinement ? Une véritable prouesse qu'a relevée, en trois jours de tournage, BNP Paribas pour sa nouvelle campagne de marque, réalisée par Katia Lewkowicz. Avec en toile de fond un slogan solidaire : « On est plus forts quand on est accompagnés. » Story Jungle a échangé avec Élodie Dufrane, Global Head of Brand, Strategy & Sponsoring de BNP Paribas, à l'origine du projet, sur son contexte stratégique, les partis pris et les conditions de réalisation du film publicitaire. Entretien.

Dans ce nouveau film de marque que vous venez de sortir dimanche, dans un contexte de crise sanitaire persistante, vous soulignez la solidarité entre la banque et ses clients. Une communication assez éloignée du « positive banking » que vous aviez promu dans vos messages précédents. Comment s'est construite votre stratégie de communication ?

En période de crise, il est évident qu'on ne peut plus transmettre les messages habituels. Il s'agissait pour nous de changer de tonalité, pour être plus proches et à l'écoute de nos clients. Être au diapason avec eux.

La communication a été structurée en plusieurs étapes. La période de confinement a été d'abord propice aux messages et aux mesures concrètes. BNP Paribas s'est montrée très réactive face aux attentes et demandes des clients. La radio, qui a été notre principal canal de communication, nous a permis d'adresser un message clair, fort : « Nous sommes là pour vous. »
 
Lire aussi | La guerre à l'eau tiède
Dans un second temps, une enquête post-Covid, menée par BNP Paribas, a révélé que l'image des banques auprès des clients (grand public et entreprises) avait changé de manière positive. C'est d'autant plus vrai que cette fois, les banques ne sont pas à l'origine de la crise.

Au cours de cette période, nous avons ressenti que nous vivions un moment clé dans notre relation avec nos clients. Que ce soit dans nos échanges au quotidien, à travers leurs témoignages sur les réseaux sociaux, le rôle de la banque a été reconnu et a retrouvé en quelque sorte ses lettres de noblesse en tant que service essentiel. Cela a remis en perspective la notion que c'est ensemble que nous parviendrons à traverser cette crise.

Nous avons voulu mettre en avant ce constat. Cela nous a semblé intéressant d'afficher notre soutien de manière plus évidente par le biais d'un film publicitaire : l'union fait la force.

Tournage du film publicitaire en juin 2020

Quelle a été l'intention derrière ce projet ?

Cette campagne s'ancre dans une vérité universelle, qui prend encore plus de sens aujourd'hui : chaque fois que les hommes ont traversé une crise, quelle qu'elle soit, ils ne s'en sont jamais sortis tout seuls. Les grands changements, les grandes révolutions ne se sont jamais menées en solitaire, mais avec l'aide des autres.
 
C'est ce qu'illustre le film, à la fois historique et spectaculaire, véritable épopée qui débute à l'époque romaine, traverse les années de découverte du monde, de conquête de l'espace, pour arriver progressivement à notre époque, où la solidarité, l'entraide, le collectif n'ont jamais été aussi importants.
 
Ce film valorise l'empathie et l'engagement de BNP Paribas auprès de ses clients et leur rappelle que, même face à de grandes difficultés, ils ne seront jamais seuls.
Tournage du film publicitaire en juin 2020

Comment avez-vous élaboré ce projet ?

J'avais peur de tomber dans l'écueil d'un film hors sol, déplacé, peu utilitaire, dans une période où les gens ont besoin de nous. En l'occurrence, le film est allégorique et entend transmettre un message très simple : nous sommes là pour vous. C'est universel, valable en tout temps. C'est une comédie fine, incarnée par un traitement subtil et une musique plutôt enjouée. Nous voulions que l'impact sur les spectateurs soit le fruit d'une mise en perspective spectaculaire mais aussi et surtout d'un effet de connivence avec nos héroïnes et nos héros, afin de traduire une certaine proximité et une humanité.

On ne vient pas y associer des preuves concrètes de notre engagement. Cette partie-là se déploiera dans une campagne print, où sera présenté l'ensemble des mesures prises pour les différentes clientèles (sociétés, pros, entreprises, étudiants, particuliers). La tonalité n'a pas été simple à trouver. Il fallait que l'on soit dans l'humain, avec une approche intimiste.

Je n'avais pas envie d'un film de testostérone, avec des scènes exclusivement masculines. Il fallait la jouer finement, pour que les scènes d'affrontement ne paraissent pas violentes. Avec Publicis Conseil, nous avons décidé de faire appel à Katia Lewkowicz, qui a déjà réalisé plusieurs films publicitaires avec une patte très cinématographique. Cela a permis la réussite du projet, tout en finesse. L'intérêt était d'aller à contre-courant des discours larmoyants, durs et éprouvants pour transmettre un message plus constructif, positif, qui va de l'avant, tout en reconnaissant que tout n'est pas simple.

Depuis dimanche, nous avons reçu des retours positifs, aussi bien en interne qu'en externe. Le film joue également un rôle important pour la fierté d'appartenance de nos collaborateurs. Il remet le rôle de la banque en scène et fait du bien en interne.

Le tournage a eu lieu au mois de juin. Comment a-t-il été mis en place, notamment avec la contrainte des mesures sanitaires ?

Le tournage s'est fait sur trois jours. Ce fut une réelle expérience, avec un protocole sanitaire de production très strict. Il a fallu trouver un lieu adéquat, idéalement un lieu où la circulation du virus était moindre. Notre choix s'est porté sur Prague, et une vaste carrière. Plusieurs contrôles de température étaient effectués chaque jour, aussi bien du côté de la production que des comédiens. Évidemment, le port du masque pour l'équipe de tournage, la distanciation pour des acteurs en nombre limité ont rendu la production de certaines scènes un peu compliquée. Par exemple, comment créer un bataillon puis une armée romaine avec 30 acteurs ? La troupe a été dupliquée plusieurs fois pour former un peloton imposant.

Quelle suite pour ce film publicitaire, sorti pour l'instant seulement en version française ?

Le film va être déployé dans d'autres pays : Belgique, Italie, Luxembourg à ce stade et potentiellement au-delà. En Italie, sa sortie est prévue pour le mois d'octobre. C'est un film qui va vivre dans le temps.

Il va être prochainement prolongé par une campagne de presse dans laquelle nous allons donner toutes les preuves de notre soutien : ce que nous avons fait pour les entreprises, les étudiants, le monde de la culture...

Et puis, il faudra se poser la question : quelle tonalité pour le futur ? Nous allons certainement être beaucoup plus dans l'utilitaire, et pas seulement sur un message haut et universel.

Crédit photo  : Amelie Marzouk
Vous souhaitez partager votre vision avec vos pairs ? Contactez-nous pour nous proposer un sujet.
A lire ou à voir également sur le même sujet

« On est passé d’une marque de transport opérateur à une marque de service du quotidien »

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de...

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de-France, qui place l'humain au cœur de sa stratégie.

« Le message pour toutes ces entreprises est clair : allons-y, Go ! Communiquons ! »

Soutenir les entreprises pendant la crise. Telle est la mission principale de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement. Comment s'y prendre ?...

Soutenir les entreprises pendant la crise. Telle est la mission principale de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement. Comment s'y prendre ? En maintenant – entre autres - une communication soutenue. Patrice Bégay, directeur exécutif de Bpifrance évoque avec nous l'importance de communiquer, surtout en période de crise et les nouveaux projets de campagnes de BPI.

« Le podcast n'est pas une publicité, il doit avoir une valeur pour l'auditeur »

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir...

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir Klimov, Director Strategy and Content France de Deezer, sur les effets du confinement de la crise et les habitudes d'écoute des Français.

ABM : « L'idée est de débuter une relation avec notre cible sur une base très qualitative »

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story...

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story Jungle s'est entretenu avec Philippe Duchene, CMO de la business line Enterprise retail chez Ingenico GroupM, autour de l'ABM.

« Le soutien à l’écosystème de la communication et des médias est plus que nécessaire »

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé,...

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé, rapporteure du projet de loi sur l'audiovisuel, plaide pour la mise en place d'un crédit d'impôt sur les dépenses de communication. Bertrand Beaudichon, CEO d'Initiative, agence média du groupe IPG Mediabrands, et ancien président de l'Udecam, réagit à la proposition pour Story Jungle et évoque les nouvelles dynamiques d'un secteur ébranlé par une crise sans précédent.

« Ce qui importe, c’est la capacité de se réinventer, de créer de nouvelles formes de rencontres »

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets...

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets connectés, à la tête de l'agence Brightness depuis 2012 qui accompagne les événements Boma, Michel Lévy-Provençal a plus d'une corde à son arc. Salué pour sa capacité à capter les tendances et les innovations de la révolution numérique, l'entrepreneur aguerri s'est prêté au jeu de l'interview pour Story Jungle. Il évoque avec nous le futur de l'événementiel, alors que le monde se déconfine petit à petit.

"Il s’agit d'adopter une communication humble vis-à-vis de la situation actuelle"

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ?...

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ? Quels sont les canaux plébiscités pour séduire une cible jeune, friande de « snackable content » ? C'est à ces questions que répond Emmanuel Guinot, Head of Campaigns, Content

« Il ne faut jamais avoir de certitudes dans le digital »

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ?...

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ? Générer des leads qualifiés grâce à une très fine analyse des datas. En juin 2019, elle a ainsi remporté le Prix du meilleur dispositif de qualification de leads Algeco/Awe Grand Prix du Marketing B2B. Cette professionnelle de la communication partage avec nous son regard sur l'impact de la crise et le rôle des marques, en cette sortie de confinement.

LinkedIn change son algorithme

LinkedIn annonce changer son algorithme. La plateforme a réagi suite aux feedbacks de ses membres. Désormais, les utilisateurs auront « plus de contrôle sur leur feed ».

LinkedIn annonce changer son algorithme. La plateforme a réagi suite aux feedbacks de ses membres. Désormais, les utilisateurs auront « plus de contrôle sur leur feed ».

Rencontres de l'Udecam : interview avec Guillaume Cavaroc, de Facebook

Story Jungle était présent aux Rencontres de l'Udecam. On en a profité pour interroger Guillaume Cavaroc, directeur des affaires, Retail et e-commerce de Facebook...

Story Jungle était présent aux Rencontres de l'Udecam. On en a profité pour interroger Guillaume Cavaroc, directeur des affaires, Retail et e-commerce de Facebook. Au programme de la conversation : la relance par la digitalisation, l'urgence de communiquer sur sa marque et le déploiement de Shops.

Élise Fabing, avocate au Barreau de Paris

« L'accès au droit pour tous. » Tel est le credo défendu par Élise Fabing

« L'accès au droit pour tous. » Tel est le credo défendu par Élise Fabing

Bible des médias : quel bilan pour les formats ?

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays...

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays, l'étude de 164 pages fait le point sur les liens entre les médias et les consommateurs. Et bonne nouvelle, 44% des sondés estiment faire confiance aux médias, soit six points de plus que l'année dernière. On a échangé sur les principaux points du Digital News Report avec deux instigateurs de l'étude : Rasmus Nielsen, directeur du Reuters Institute et Nic Newman, Senior Research Associate au Reuters Institute.

Les marques au service des gens

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter »...

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter » de cette période pour mettre en valeur leur « raison d'être », c'est-à-dire le sens profond qu'une entreprise donne à son activité. « Il faut une réaction, il faut que les marques continuent d'exister pendant la crise », intime Pierre Gomy, directeur chargé des marques chez Kantar France. « Quelle que soit la réponse, l'essentiel est qu'elle soit authentique, en phase avec la personnalité de la marque », indique-t-il à l'AFP.

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire...

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire, en cette période d'épidémie dévastatrice. Fuite des annonceurs, recours au chômage partiel, fermeture des kiosques, distribution allégée de La Poste, Presstalis à la dérive : la presse se prépare à un exercice de haute voltige.

Comment produire des formats efficaces en temps de « guerre »

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été...

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été annulés ou repoussés (China Connect, E-marketing Paris 2020, Big Data Paris, Mobile World Congress à Barcelone, Global Marketing Summit de Facebook à San Francisco...) –, d'autres canaux de communication existent et se renforcent. Avec les moyens du bord. Story Jungle a dressé pour vous une liste de formats et d'outils plébiscités, à l'ère du coronavirus.

Coronavirus : le podcast pète la forme

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère...

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère de formats pour couvrir l'épidémie du coronavirus. Le New York Times vient d'ailleurs de créer une section dédiée à l'épidémie, accessible gratuitement. Au coeur de cette avalanche de contenus, les podcasts semblent s'imposer et vivre un mini-boom, comme le rapporte Digiday.

Campagnes de marque : jusqu'ici tout va bien

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement,...

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement, elles se maintiennent à flot aujourd'hui, avec la perspective des fêtes de fin d'année.

Ghostwriting et copywriting sur LinkedIn

C'est un sujet de la newsletter Story Jungle qui vous a fait réagir : le ghostwriting et le copywriting explosent sur LinkedIn.

C'est un sujet de la newsletter Story Jungle qui vous a fait réagir : le ghostwriting et le copywriting explosent sur LinkedIn.

TikTok Pulse : annonceurs aux côtés de "la crème de la crème"

TikTok lance Pulse : un programme pour rémunérer les plus gros créateurs.

TikTok lance Pulse : un programme pour rémunérer les plus gros créateurs.

Comment apporter davantage de valeur que la valeur d'écoute ?

Directeur de la communication digitale et innovation d'EDF et administrateur du Club des annonceurs, Hubert Blanquefort d'Anglards s'est prêté au jeu de l'interview avec Story...

Directeur de la communication digitale et innovation d'EDF et administrateur du Club des annonceurs, Hubert Blanquefort d'Anglards s'est prêté au jeu de l'interview avec Story Jungle. Il revient avec nous sur cette période particulière du confinement, marquée par la digitalisation des événements et la volonté des marques de se mettre en retrait, face à une situation sanitaire critique.

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné...

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné le glas des grand-messes. Depuis le début de la crise, 4 500 événements ont été annulés et 3 000 ont été reportés – avec une perte de 15 milliards d'euros, selon l'Union des métiers de l'événement. Un coup dur sans précédent pour le secteur de l'événementiel, qui a cherché son salut dans la digitalisation, et envisage désormais son avenir dans un équilibre entre distanciation et présentiel. Comment s'est opérée cette transformation des événements et avec quelles perspectives ? Quel futur espérer pour l'événementiel ?

La chute

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP),...

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), publié mi-mai et co-réalisé par France Pub, l'Institut de recherches et d'études publicitaires (IREP) et Kantar, pour le premier trimestre de l'année 2020 par rapport au 1er trimestre 2019.

Médias : l'asphyxie

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans...

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans notre enquête), et cherchent activement des solutions. Story Jungle prend le pouls de cette situation inédite. Tour d'horizon d'un écosystème éprouvé.

Le pire n'est jamais décevant

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non,...

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non, personne n'a jamais connu cela, n'en déplaise à Simon Sinek. Sur le plan économique, on ne vit pas le chamboulement de la vague internet : des gens meurent, d'autres sont sur le front. Le contexte, ça change tout.

Roxanne Varza, directrice de Station F

Roxanne Varza est la directrice de la plus grande pépinière de startups au monde, créée en 2017 par Xavier Niel.

Roxanne Varza est la directrice de la plus grande pépinière de startups au monde, créée en 2017 par Xavier Niel.

Brut Shop, la plateforme de live shopping de Brut et Carrefour

Brut. et Carrefour annonçaient le 1er février la naissance de BrutShop, une « co-entreprise » dédiée au commerce social et au live shopping.

Brut. et Carrefour annonçaient le 1er février la naissance de BrutShop, une « co-entreprise » dédiée au commerce social et au live shopping.

Un émoji qui rit sera probablement ajouté à la liste des réactions sur LinkedIn

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. On vous dit tout.

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. On vous dit tout.

Nicholas Thompson, CEO de The Atlantic

S'il a commencé dans les rues de New York, gratouillant sa guitare, Nicholas Thompson est aujourd'hui bien loin des pavés

S'il a commencé dans les rues de New York, gratouillant sa guitare, Nicholas Thompson est aujourd'hui bien loin des pavés

Comment utiliser LinkedIn pour attirer et fidéliser des talents ?

C'est le sujet chaud du moment. Comment mettre ses campagnes de contenus au service de son besoin de recrutement. LinkedIn propose une réponse via un guide publié ce 11 mai...

C'est le sujet chaud du moment. Comment mettre ses campagnes de contenus au service de son besoin de recrutement. LinkedIn propose une réponse via un guide publié ce 11 mai suggérant de marier brand marketing et Demand Generation.

YouTube : prison dorée ?

Les YouTubeurs ne sont pas "okay" avec la plateforme.

Les YouTubeurs ne sont pas "okay" avec la plateforme.

Ann Handley, experte des contenus et du marketing digital

Ann Handley est la directrice du contenu de MarketingProfs, une société de formation qui donne des conseils de communication aux spécialistes du marketing.

Ann Handley est la directrice du contenu de MarketingProfs, une société de formation qui donne des conseils de communication aux spécialistes du marketing.

1er tour : quelle couverture média ?

Quelle couverture médiatique du 1er tour de l'élection présidentielle 2022 ? Tour d'horizon. Quels sont les dispositifs médias mis en place pour couvrir le premier tour des...

Quelle couverture médiatique du 1er tour de l'élection présidentielle 2022 ? Tour d'horizon. Quels sont les dispositifs médias mis en place pour couvrir le premier tour des élections présidentielles ? Story Jungle vous propose un tour d'horizon (partiel !) des initiatives.

Comment soigner son image employeur ?

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Communication politique: rester audible dans le vacarme des réseaux sociaux

À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, la campagne électorale a du mal à décoller. Les candidats n'impriment pas.

À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, la campagne électorale a du mal à décoller. Les candidats n'impriment pas.

Doit-on devenir une marque pour réussir ?

Créer sa marque, disposer de son propre public reste une assurance dans un marché volatil. Le personal branding a son importance dans un marché précaire en pleine mutation...

Créer sa marque, disposer de son propre public reste une assurance dans un marché volatil. Le personal branding a son importance dans un marché précaire en pleine mutation.

Comment bâtir une communication audacieuse

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

Les nouvelles frontières du Web 3.0

C'est le buzzword de ce début d'année. Le Web 3.0, présenté comme le troisième chapitre d'internet, entend redonner le pouvoir aux internautes...

C'est le buzzword de ce début d'année. Le Web 3.0, présenté comme le troisième chapitre d'internet, entend redonner le pouvoir aux internautes. Au cœur de cette nouvelle révolution : la blockchain, la décentralisation de l'information et des données qui convoquent à la fois cryptomonnaies, NFT, réalité virtuelle ou encore le cloud

Pourquoi les managers doivent-ils devenir des créateurs de contenus ?

Pourquoi les grands managers doivent-ils devenir des créateurs de contenu, ambassadeurs de leur marque ?

Pourquoi les grands managers doivent-ils devenir des créateurs de contenu, ambassadeurs de leur marque ?

Patreon et la seconde Renaissance

Patreon serait-elle la petite plateforme qui monte ? La plateforme de financement participatif des créateurs via des pourboires, cofondée en 2013 par Sam Yam et le musicien...

Patreon serait-elle la petite plateforme qui monte ? La plateforme de financement participatif des créateurs via des pourboires, cofondée en 2013 par Sam Yam et le musicien Jack Conte, vient d'annoncer une levée de fonds de 155 millions de dollars et est désormais valorisée 4 milliards de dollars.

2 paris gagnants

Frenemies les réseaux sociaux ? Pas pour The Guardian et The Economist. Conversation autour de l'ABM avec Philippe Duchene, CMO de la business line Entreprise retail chez Ingenico

Frenemies les réseaux sociaux ? Pas pour The Guardian et The Economist. Conversation autour de l'ABM avec Philippe Duchene, CMO de la business line Entreprise retail chez Ingenico

Un hub de contenus pour BNP Paribas Corporate & Institutional Banking

Take Part Media a aidé BNP Paribas CIB à réaliser sa plateforme de contenus sur le Corporate Banking.

Take Part Media a aidé BNP Paribas CIB à réaliser sa plateforme de contenus sur le Corporate Banking.

close
{POPUP_CONTENT}

Agence Linkedin

Agence content marketing B2B

Média