“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

entretien

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

Propos recueillis par Alexandra Klinnik. Traduit de l'anglais par Tiphaine de Queiroz.- Publié le 26 juin 2021
0
0

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. Sur un panel de 90 000 personnes venant de 46 pays, l'étude de 164 pages fait le point sur les liens entre les médias et les consommateurs. Et bonne nouvelle, 44% des sondés estiment faire confiance aux médias, soit six points de plus que l'année dernière. On a échangé sur les principaux points du Digital News Report avec deux instigateurs de l'étude : Rasmus Nielsen, directeur du Reuters Institute et Nic Newman, Senior Research Associate au Reuters Institute.

L'une des conséquences positives de la crise est que l'indice de confiance envers les médias a grimpé de six points. Comment expliquez-vous cette vague de « confiance » ?

Rasmus Nielsen : L'une des choses qui détournent le plus le public de l'actualité, c'est la politique, en particulier les conflits partisans polarisés. Il semblerait qu'un besoin vital d'informations fiables associé à un désintérêt pour les désaccords politiques au profit d'intervenants crédibles, comme les médecins, les scientifiques et les infirmiers, puisse expliquer cette hausse de la confiance.

Nic Newman : La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d'information dans le sens où la fiabilité de l'information ainsi que la contextualisation et l'explication des notions scientifiques ont été d'une importance critique, devenant parfois même des questions de vie ou de mort. Dans l'ensemble, les médias ont su présenter les faits et les observations liés au covid-19 et répondre aux questions du public. En parallèle, la crise a également eu pour effet d'évincer de l'actualité l'information politique partisane qui, on le sait, peut miner la confiance dans certains pays. Ce n'est peut-être que temporaire mais, dans presque tous les pays, on voit que le public accorde plus d'importance aux sources d'informations vérifiées et fiables.

Reuters Institute - Digital News Reports 2021 10th Edition

Désormais, l'un des principaux défis est de capitaliser sur cette confiance et de séduire encore plus ce public. Pensez-vous que les médias qui ont vu leur public croître seront capables de le retenir ?

R.N : Notre analyse suggère que les marques les plus fiables sont les plus susceptibles de capitaliser sur la croissance enregistrée au cours des douze derniers mois.

N.N : Je pense qu'on commence à voir poindre une certaine lassitude de l'information à mesure que la crise s'éternise et que la consommation revient à un niveau plus modéré après un premier sursaut vertigineux. Avec la fin du télétravail et les retrouvailles entre amis et collègues, le rôle des médias va de nouveau évoluer mais, comme vous l'avez dit, le principal défi sera de capitaliser sur les techniques et approches qui ont fonctionné auprès du public et de jouer à l'avenir un rôle positif dans la critique des gouvernements et des politiques sanitaires.

S'agissant de la confiance envers les médias, la Finlande arrive en tête (65 % ). Par ailleurs, si le nombre d'utilisateurs disposés à payer pour accéder à l'information reste faible, les plus motivés sont les Norvégiens, dont 45 % ont souscrit un abonnement en ligne à un média d'actualité. Comment expliquez-vous la bonne relation qu'entretiennent les pays nordiques avec leurs médias ?

R.N : Les pays nordiques sont des cas à part, notamment parce qu'ils sont riches, qu'ils ont une culture égalitaire et qu'ils ont toujours affiché un fort taux d'abonnement aux journaux papier. Mais ce succès s'explique aussi, en Norvège par exemple, par la stratégie adoptée. Des sociétés comme Schibsted et AMedia ont eu le nez creux en axant très tôt leur stratégie autour de leurs lecteurs, en s'appuyant sur les données et en construisant patiemment leur base d'abonnés payants.

N.N : Ces écarts sont principalement liés au niveau de cohésion ou de dissonance dans la société au sens large. Les habitants des pays nordiques ont davantage confiance en leurs institutions et les médias publics de confiance, qui ont pour mission de s'adresser à tous les publics, y jouent un plus grand rôle que dans beaucoup d'autres pays. Le débat politique est aussi, dans l'ensemble, moins polarisé, ce qui favorise la confiance.
«Pour moi, la presse papier connaît un déclin inexorable en tant que source d'information de masse»
Rasmus Nielsen - Directeur du Reuters Institute

La crise sanitaire a précipité le déclin de la presse papier. Vous évoquez un autre « clou dans son cercueil ». Le coronavirus a-t-il tué la presse papier ? Ou y a-t-il encore de l'espoir pour ceux qui croient en son avenir ?

R.N : Pour moi, la presse papier connaît un déclin inexorable en tant que source d'information de masse. Dans les pays où la population a accès à Internet, elle devient un média de niche réservé aux personnes âgées, un genre de Twitch ou de TikTok pour retraités.

N.N : Ce qui est sûr, c'est que la crise du covid-19 a accéléré la chute des quotidiens papier en raison des problèmes de distribution rencontrés pendant la pandémie et des restrictions de déplacement. En 2020, on a constaté une baisse importante de la proportion de lecteurs de journaux papier dans presque tous les pays. D'un autre côté, certains éditeurs signalent une augmentation des ventes le week-end. Au cours des années à venir, on devrait voir de plus en plus de publications réduire leur tirage en semaine pour se concentrer sur leur version numérique. Une partie des tirages papier devrait continuer à publier des contenus d'opinion et de spécialité, mais à une fréquence moindre.

Le rapport fait état d'une « hausse significative des paiements » dans certains pays occidentaux. Les abonnements sont-ils la solution pour l'avenir des médias ?

R.N : De plus en plus de titres adoptent un modèle économique par abonnement qui se révèle payant. Mais rappelons que la majorité des consommateurs trouve les abonnements trop chers et que, sur le marché des abonnements aux médias en ligne, seuls les plus gros poissons s'en sortent. C'est donc un modèle qui fonctionne pour certains consommateurs et certaines marques, mais pas pour tous.

N.N : Pas pour tous les médias. Certains médias d'information de qualité bien spécifiques peuvent désormais envisager l'avenir durablement en associant revenus issus des abonnements, de la publicité et des événements, mais ce sera beaucoup plus compliqué pour la presse locale et les tabloïds, qui ne suscitent pas le même appétit pour l'information payante en ligne. De plus, les jeunes lecteurs en particulier veulent pouvoir accéder facilement à plusieurs titres sans être limités à une ou deux publications, alors même qu'ils sont prêts à payer pour accéder à l'information. Donc, en résumé, ces modèles d'abonnements conviennent à certains éditeurs, mais pas à tous les lecteurs.

Dans la plupart des pays, une poignée de marques nationales domine le marché, reflet d'une dynamique où seuls les plus gros poissons s'en sortent. Comment des acteurs plus limités, en termes de moyens, peuvent-ils survivre dans un monde numérique ?

R.N : C'est un marché très difficile pour les petits acteurs et il n'y a pas de réponse toute faite. Nos recherches suggèrent que, pour le public, tout ce que la presse locale pouvait offrir est désormais proposé de façon plus pratique et plus séduisante par d'autres. Les titres locaux et spécialisés doivent définir avec une précision extrême leur public cible et ses besoins pour se faire une place durable dans cet environnement incroyablement concurrentiel.

N.N : C'est le plus grand défi qui attend les médias. Les médias de niche qui séduisent un public bien spécifique peuvent envisager un modèle basé sur les dons ou les abonnements, sans oublier qu'Internet permet aux start-ups et aux individus (ex. : la plateforme de publication de newsletters Substack) de se développer avec un coût de distribution minime. Tout cela multiplie les options et la pluralité d'opinions mais le principal défi concerne le journalisme d'intérêt public et le journalisme local, pour lesquels les modèles actuels fonctionnent de moins en moins. On entend déjà de plus en plus d'appels à un financement public ou participatif pour aider ces acteurs essentiels de l'écosystème médiatique à survivre, ce qui pose la question de l'indépendance des médias et de l'adhésion des citoyens à une telle utilisation de l'argent public.

L'âge moyen des abonnés aux journaux en ligne est élevé : 45,5 ans en France. Les jeunes ont-ils été bercés par la culture du tout gratuit ?

R.N : Quand on compare d'autres facteurs, comme l'intérêt pour l'actualité, on remarque que les jeunes ne sont pas moins prêts à payer que les autres. Ils s'abonnent d'ailleurs souvent à d'autres produits et services en ligne, comme les jeux vidéo, la musique ou la vidéo à la demande. Reste qu'ils ne sont pas convaincus que les médias d'information leur proposent quelque chose qui mérite leur attention, et encore moins leur argent. À eux de les convaincre du contraire.

N.N : Oui, les dirigeants de l'industrie admettent que des erreurs ont été commises par le passé et qu'il est difficile de lutter contre l'idée que l'information est et doit rester gratuite, implantée chez de nombreux consommateurs. Mais il devrait être possible de les faire changer d'avis. Les jeunes sont prêts à payer pour des services en ligne qu'ils apprécient, comme Netflix ou Spotify. Ils pourraient faire pareil pour l'information si le produit et le prix leur convenaient. Il y aura toujours des modèles gratuits d'accès à l'information sur Internet, comme il existe des journaux gratuits entièrement dépendants de la publicité. Mais l'avenir de la presse sera un mélange de modèles payants, gratuits et mixtes avec du contenu plus qualitatif. Les éditeurs doivent prendre conscience de ce changement et cherchent de plus en plus des moyens de proposer du contenu plus distinctif pour lequel les lecteurs sont prêts à payer.
«Selon moi, l'avenir des médias locaux se construira autour des contenus qu'ils proposent et de leur communauté»
Nic Newman -Senior Research Associate au Reuters Institute

On a beaucoup parlé de l'importance pour les médias d'un modèle orienté services. Ne serait-il pas dans l'intérêt des médias locaux d'étudier cette stratégie pour concurrencer Google sur ce terrain ?

R.N : Ce n'est évidemment qu'en donnant au public ce qu'il veut et ce dont il a besoin, et en évaluant de façon réaliste des autres sources qui peuvent le leur offrir, que les médias d'information parviendront à tirer leur épingle du jeu dans cette lutte ultra-concurrentielle pour leur attention.

N.N : Je ne suis pas sûr que les médias d'information locaux puissent rivaliser avec Google sur le plan des services. Les agrégateurs sont mieux placés, grâce à leur technologie et leurs données, pour proposer des contenus locaux aux clients. Selon moi, l'avenir des médias locaux se construira autour des contenus qu'ils proposent et de leur communauté. L'utilisation des données et les services peuvent en faire partie mais générer des discussions et organiser des événements sur les sujets importants en s'appuyant sur une vraie connaissance des centres d'intérêt de la communauté, ce n'est pas à la portée de Google ni des autres grandes plateformes de la tech.

Si les journalistes et titres « mainstream » génèrent de l'attention autour des contenus d'information sur Facebook et Twitter, ils sont éclipsés par les influenceurs sur TikTok, Snapchat et Instagram. Comment les journalistes peuvent-ils étendre leur influence sur ces plateformes ?

N.N : Cela s'explique en partie par des différences générationnelles. Les journalistes plus âgés sont à l'aise sur Twitter et Facebook, mais moins sur Instagram et TikTok. Les salles de rédaction pourraient donner aux jeunes journalistes, qui maîtrisent mieux ces plateformes, les moyens d'y raconter des histoires et de s'y construire une présence. Tester de nouveaux formats et approches deviendra indispensable à mesure que ces plateformes prennent de l'importance sur le créneau de l'information.

L'attachement à la neutralité est profondément lié aux convictions politiques, comme vous le notez dans le rapport. Les gens de "droite" y sont très attachés. Comment expliquez-vous cette tendance ?

N.N : Cette théorie est liée à l'injustice perçue par de nombreux sympathisants de droite concernant la façon dont leurs opinions sont traitées dans les médias « mainstream ». D'une certaine façon, elle reflète la croyance selon laquelle les médias ne sont pas neutres et la balance ne penche jamais en leur faveur. Plus de « neutralité » peut être synonyme pour eux de « plus d'occasions d'exprimer leur point de vue ».

Quel est le plus grand défi à relever pour l'industrie médiatique ?

N.N : Il y en a beaucoup, mais le plus grand sera de trouver un modèle économique durable. Les modèles basés sur les revenus publicitaires ont réussi pendant des décennies à fournir des informations à bas coût aux citoyens et à financer un journalisme d'intérêt public indépendant des gouvernements, mais Internet a bouleversé ce modèle. Nous avons besoin d'une nouvelle approche durable en termes économiques qui réponde aussi à un besoin plus large d'informations fiables et vérifiées, et de diversité de points de vue et d'opinions.
A lire ou à voir également sur le même sujet

"Il s’agit d'adopter une communication humble vis-à-vis de la situation actuelle"

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ?...

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ? Quels sont les canaux plébiscités pour séduire une cible jeune, friande de « snackable content » ? C'est à ces questions que répond Emmanuel Guinot, Head of Campaigns, Content

« Rétablir la confiance dans les médias : un enjeu démocratique majeur »

Montrer l'envers d'un décor souvent fantasmé, raconter la réalité "prosaïque" du métier de journaliste. Telle est la mission de Gilles Van Kote,...

Montrer l'envers d'un décor souvent fantasmé, raconter la réalité "prosaïque" du métier de journaliste. Telle est la mission de Gilles Van Kote, directeur délégué aux relations avec les lecteurs au Monde, depuis 2020. Un rôle primordial pour garder le lien avec son audience, dans un contexte de méfiance envers les médias.

Coronavirus : le podcast pète la forme

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère...

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère de formats pour couvrir l'épidémie du coronavirus. Le New York Times vient d'ailleurs de créer une section dédiée à l'épidémie, accessible gratuitement. Au coeur de cette avalanche de contenus, les podcasts semblent s'imposer et vivre un mini-boom, comme le rapporte Digiday.

« Le lien entre les médias et le public s’effiloche »

Le lien entre les médias et le public s'effiloche. L'intérêt pour l'information est en baisse, la « news avoidance » en hausse et la confiance loin d'être acquise...

Le lien entre les médias et le public s'effiloche. L'intérêt pour l'information est en baisse, la « news avoidance » en hausse et la confiance loin d'être acquise. C'est l'une des conclusions du Digital News Report du Reuters Institute, publié ce 15 juin.

Bible des médias : quel bilan pour les formats ?

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Overdose de news : la « fatigue informationnelle » des Français

Plus d'un Français sur deux souffre de fatigue informationnelle. Surtout les plus jeunes et les plus connectés. C'est le constat dressé par une étude de l'L'ObSoCo,...

Plus d'un Français sur deux souffre de fatigue informationnelle. Surtout les plus jeunes et les plus connectés. C'est le constat dressé par une étude de l'L'ObSoCo, la Fondation Jean-Jaurès et ARTE.

La radio, grande perdante de la crise ?

Une histoire d'amour longue de 27 années : entre France Info et Jérôme Colombain, c'est fini ! Le journaliste tech a décidé de lancer son propre podcast, ...

Une histoire d'amour longue de 27 années : entre France Info et Jérôme Colombain, c'est fini ! Le journaliste tech a décidé de lancer son propre podcast, « Monde numérique ». Alors que la radio subit la crise, le média vient de fêter le centenaire de la première édition de Radio Tour Eiffel. Avec lui, nous avons parlé de l'avenir de l'audio et de ses axes de développement : réseaux sociaux, objets connectés et Clubhouse.

« Le soutien à l’écosystème de la communication et des médias est plus que nécessaire »

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé,...

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé, rapporteure du projet de loi sur l'audiovisuel, plaide pour la mise en place d'un crédit d'impôt sur les dépenses de communication. Bertrand Beaudichon, CEO d'Initiative, agence média du groupe IPG Mediabrands, et ancien président de l'Udecam, réagit à la proposition pour Story Jungle et évoque les nouvelles dynamiques d'un secteur ébranlé par une crise sans précédent.

« Le podcast n'est pas une publicité, il doit avoir une valeur pour l'auditeur »

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir...

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir Klimov, Director Strategy and Content France de Deezer, sur les effets du confinement de la crise et les habitudes d'écoute des Français.

Médias : l'asphyxie

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans...

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans notre enquête), et cherchent activement des solutions. Story Jungle prend le pouls de cette situation inédite. Tour d'horizon d'un écosystème éprouvé.

Les marques au service des gens

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter »...

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter » de cette période pour mettre en valeur leur « raison d'être », c'est-à-dire le sens profond qu'une entreprise donne à son activité. « Il faut une réaction, il faut que les marques continuent d'exister pendant la crise », intime Pierre Gomy, directeur chargé des marques chez Kantar France. « Quelle que soit la réponse, l'essentiel est qu'elle soit authentique, en phase avec la personnalité de la marque », indique-t-il à l'AFP.

20 Mint : le pari fou de 20 minutes pour décrypter le Web 3.0

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Les Nouvelles pratiques du journalisme

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu'il ne nous prenne par la gorge. » C'est par ces mots de Winston Churchill que Mathias Vicherat,...

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu'il ne nous prenne par la gorge. » C'est par ces mots de Winston Churchill que Mathias Vicherat, directeur de l'Institut d'études politiques de Sciences Po a ouvert la 12e édition des Nouvelles pratiques du journalisme, consacrée cette année à la reconquête du terrain.

Twitter : au fait, c’est grave cette histoire de bots ?

Les bots Twitter posent un gros problème à Elon Musk. C'est en tout cas ce qu'il prétend.

Les bots Twitter posent un gros problème à Elon Musk. C'est en tout cas ce qu'il prétend.

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

Baromètre des médias 2022 : un tableau peu flatteur pour la presse

La 35e édition du Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Onepoint pour La Croix, publiée jeudi 20 janvier, montre un tableau « peu flatteur pour la presse »,...

La 35e édition du Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Onepoint pour La Croix, publiée jeudi 20 janvier, montre un tableau « peu flatteur pour la presse », comme l'écrit la journaliste Anne Ponce. Intérêt pour l'actu en baisse, sujets répétitifs et anxiogènes trop mis en avant, crédibilité de la presse en berne, rupture entre la jeunesse française et les médias dits traditionnels...

2021 : quels formats stars pour les médias ?

Le rapport annuel du Reuters Institute – le centre de recherche en journalisme de l'université d'Oxford – avec ses observations et ses prédictions pour l'année à venir...

Le rapport annuel du Reuters Institute – le centre de recherche en journalisme de l'université d'Oxford – avec ses observations et ses prédictions pour l'année à venir vient de sortir. L'étude, très riche, s'appuie sur le témoignage de 234 leaders des médias digitaux – rédacteurs en chef, Managing Directors, Heads of Digital... – de 43 pays. Quelles priorités se dessinent pour l'année 2021 en termes de narration ?

Modèle des médias en ligne : la maison brûle

Il fait figure d'exception. Le New York Times vient d'annoncer 455 000 nouveaux abonnés au 3e trimestre 2021 (et prévoit un tassement de la croissance de ses revenus au prochain...

Il fait figure d'exception. Le New York Times vient d'annoncer 455 000 nouveaux abonnés au 3e trimestre 2021 (et prévoit un tassement de la croissance de ses revenus au prochain trimestre lestés par la chute des ventes papiers). Mais ces bons résultats ne reflètent pas la santé économique réelle des éditeurs.

Quand HBR lance une chaîne TV sur LinkedIn

Harvard Business Review vient de lancer sa propre chaîne de télévision sur LinkedIn.

Harvard Business Review vient de lancer sa propre chaîne de télévision sur LinkedIn.

Metaverse : gadget ou avenir du monde digital ?

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez...

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez-moi Meta), Story Jungle et Alexandre Michelin, fondateur du Kif-Knowledge Immerse Forum, s'interrogent sur la réalité des promesses de cette nouvelle forme d'Internet. Alors, retour à Second Life ou exploration d'une nouvelle Terra Incognita ?

Splash-Actu : « la première application d'actualité pensée pour les 15-25 ans »

Une application gamifiée et interactive, avec des news du jour, développée spécialement pour la génération Z. Tel est le pari de Splash, l'application imaginée par Maxime...

Une application gamifiée et interactive, avec des news du jour, développée spécialement pour la génération Z. Tel est le pari de Splash, l'application imaginée par Maxime Voisin et Hugo Travers, de la chaîne YouTube HugoDécrypte. Disponible sur l'App Store et le Google Store, elle vise à réconcilier les jeunes avec l'information en leur proposant un récap clair, condensé et personnalisé, sous la forme de fiches et de stories vidéo. Interview avec Maxime Voisin sur cette application très moderne.

Média : les prédictions 2022 du Lab de Harvard

Le Nieman Lab fournit son lot de prédictions pour l'année à venir.

Le Nieman Lab fournit son lot de prédictions pour l'année à venir.

Présidentielle et nouveaux médias

Certains ont encore foi en l'avenir des médias. A l'approche de la présidentielle, des petits nouveaux pointent le bout de leur nez, soutenus pour certains par des investisseurs...

Certains ont encore foi en l'avenir des médias. A l'approche de la présidentielle, des petits nouveaux pointent le bout de leur nez, soutenus pour certains par des investisseurs solides. Story Jungle a dressé un inventaire.

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné...

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné le glas des grand-messes. Depuis le début de la crise, 4 500 événements ont été annulés et 3 000 ont été reportés – avec une perte de 15 milliards d'euros, selon l'Union des métiers de l'événement. Un coup dur sans précédent pour le secteur de l'événementiel, qui a cherché son salut dans la digitalisation, et envisage désormais son avenir dans un équilibre entre distanciation et présentiel. Comment s'est opérée cette transformation des événements et avec quelles perspectives ? Quel futur espérer pour l'événementiel ?

Médias en Seine : une édition qui se veut résolument optimiste

« Les médias vont un peu mieux que ce que l'on pourrait croire », affirme David Barroux, rédacteur en chef des Echos, en guise de préambule à la 4e édition de Médias en...

« Les médias vont un peu mieux que ce que l'on pourrait croire », affirme David Barroux, rédacteur en chef des Echos, en guise de préambule à la 4e édition de Médias en Seine, organisée ce mardi 12 octobre par Les Echos et Franceinfo.

“Il faut sortir de notre focus trop français”

À tout juste 44 ans, Mathieu Gallet a derrière lui une vie bien remplie. Il a aussi bien côtoyé le monde politique - en tant que directeur de cabinet adjoint de Frédéric...

À tout juste 44 ans, Mathieu Gallet a derrière lui une vie bien remplie. Il a aussi bien côtoyé le monde politique - en tant que directeur de cabinet adjoint de Frédéric Mitterrand alors ministre de la Culture – que celui, tumultueux des médias : Canal + , ou encore l'INA dont il a été (très) jeune président. On retiendra surtout sa nomination comme PDG de Radio France en 2014. Aujourd'hui, après une éviction brutale, le phœnix renaît de ses cendres.

« Epsiloon sera un vendeur de drogue dure, d’information fiable et sincère »

Le mensuel Science et Vie, propriété de Reworld Media (Biba, Grazia...), s'est vidé peu à peu de sa rédaction après s'être transformé en usine à contenus...

Le mensuel Science et Vie, propriété de Reworld Media (Biba, Grazia...), s'est vidé peu à peu de sa rédaction après s'être transformé en usine à contenus. Les anciens journalistes font volte-face et créent leur propre magazine d'actualité scientifique à paraître le 26 juin, baptisé Epsiloon. Hervé Poirier, ex-rédacteur en chef de Science et Vie, revient sur ce nouveau projet dont il est à l'origine.

« La vie vaut mieux que des pandémies et des gens qui se tirent dessus »

12 utopies nécessaires, 12 magazines du futur reliés en un seul. Telle est la promesse initiale de "Big Bang", le petit nouveau de So Press, une revue de 340 pages écrite par...

12 utopies nécessaires, 12 magazines du futur reliés en un seul. Telle est la promesse initiale de "Big Bang", le petit nouveau de So Press, une revue de 340 pages écrite par une armada de plumes - 29 hommes et 9 femmes - sortie mi-avril dans les kiosques. "Big Bang, c'est le viagra du cerveau", nous promet-on... Entretien avec Franck Annese, le big boss de So Press.

« Les gens en ont marre de Twitter : Discord offre une façon plus intimiste de se rencontrer en ligne »

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur...

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur propre salle de rédaction virtuelle sur Discord, plateforme fondée sur l'audio très prisée des gamers, dont l'usage s'est diversifié avec la pandémie. Intitulé Sidechannel, le serveur Discord est un embryon de rédaction. Sur l'appli, les abonnés peuvent discuter entre eux, assistent en direct à des interviews exclusives. Ce Slack amélioré a été lancé en parallèle des newsletters payantes de chacun des créateurs. Ryan Broderick, journaliste spécialisé dans la culture web et tête pensante de Sidechannel, évoque avec nous l'origine du projet.

Médias en Seine : quelle place pour les médias aujourd’hui ?

Jamais les médias n'ont été autant lus, regardés, consommés. Face à une crise sanitaire sans précédent, ils ont joué un rôle d'accompagnateur auprès d'une audience avide...

Jamais les médias n'ont été autant lus, regardés, consommés. Face à une crise sanitaire sans précédent, ils ont joué un rôle d'accompagnateur auprès d'une audience avide de décryptages et d'informations pratiques.

« Le message pour toutes ces entreprises est clair : allons-y, Go ! Communiquons ! »

Soutenir les entreprises pendant la crise. Telle est la mission principale de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement. Comment s'y prendre ?...

Soutenir les entreprises pendant la crise. Telle est la mission principale de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement. Comment s'y prendre ? En maintenant – entre autres - une communication soutenue. Patrice Bégay, directeur exécutif de Bpifrance évoque avec nous l'importance de communiquer, surtout en période de crise et les nouveaux projets de campagnes de BPI.

« Il ne faut jamais avoir de certitudes dans le digital »

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ?...

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ? Générer des leads qualifiés grâce à une très fine analyse des datas. En juin 2019, elle a ainsi remporté le Prix du meilleur dispositif de qualification de leads Algeco/Awe Grand Prix du Marketing B2B. Cette professionnelle de la communication partage avec nous son regard sur l'impact de la crise et le rôle des marques, en cette sortie de confinement.

Les influenceurs... ces nouveaux journalistes ?

Une nouvelle génération d'influenceurs en ligne apparaît. De plus en plus de créateurs réalisent l'intérêt de couvrir l'actu sur leurs chaînes...

Une nouvelle génération d'influenceurs en ligne apparaît. De plus en plus de créateurs réalisent l'intérêt de couvrir l'actu sur leurs chaînes. Au détriment des médias traditionnels.

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

La chute

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP),...

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), publié mi-mai et co-réalisé par France Pub, l'Institut de recherches et d'études publicitaires (IREP) et Kantar, pour le premier trimestre de l'année 2020 par rapport au 1er trimestre 2019.

Et si on parlait de souveraineté numérique ?

Arno Pons est le délégué général du think-tank "Digital New Deal". Une fondation dont le but est de "créer un Internet des Lumières, européen et humaniste"...

Arno Pons est le délégué général du think-tank "Digital New Deal". Une fondation dont le but est de "créer un Internet des Lumières, européen et humaniste". Il plaide pour une circulation des données personnelles sous le "strict contrôle des individus". L'heure est à la défense d'une souveraineté numérique. Il a échangé sur le sujet avec Gilles Prigent, directeur de l'agence Story Jungle. Le live est à voir sur LinkedIn (spoiler alert : quelques problèmes techniques altèrent le son de la vidéo)

Campagnes de marque : jusqu'ici tout va bien

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement,...

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement, elles se maintiennent à flot aujourd'hui, avec la perspective des fêtes de fin d'année.

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire...

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire, en cette période d'épidémie dévastatrice. Fuite des annonceurs, recours au chômage partiel, fermeture des kiosques, distribution allégée de La Poste, Presstalis à la dérive : la presse se prépare à un exercice de haute voltige.

« Confiance, utilité, facilité : le combo qualité de la presse qui permet de capter et fidéliser les abonnés »

Après avoir travaillé pendant près de quinze ans pour la presse en ligne – ELLE, L'Obs, Sciences et Avenir mais aussi Challenges où elle a occupé le poste de Directrice...

Après avoir travaillé pendant près de quinze ans pour la presse en ligne – ELLE, L'Obs, Sciences et Avenir mais aussi Challenges où elle a occupé le poste de Directrice numérique déléguée –, Marion Wyss a aujourd'hui fondé sa propre société. Avec l'éditeur de paywall dynamique Poool, elle a lancé Underlines, une agence qui conseille les éditeurs sur les stratégies de revenue. Pour Story Jungle, elle nous livre sa vision sur le futur économique de la presse. Un avenir qui dépendra – entre autres – de la qualité des contenus des médias.

« On est passé d’une marque de transport opérateur à une marque de service du quotidien »

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de...

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de-France, qui place l'humain au cœur de sa stratégie.

ABM : « L'idée est de débuter une relation avec notre cible sur une base très qualitative »

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story...

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story Jungle s'est entretenu avec Philippe Duchene, CMO de la business line Enterprise retail chez Ingenico GroupM, autour de l'ABM.

« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

Tourner une scène de péplum en plein déconfinement ? Une véritable prouesse qu'a relevée, en trois jours de tournage, BNP Paribas pour sa nouvelle campagne de marque,...

Tourner une scène de péplum en plein déconfinement ? Une véritable prouesse qu'a relevée, en trois jours de tournage, BNP Paribas pour sa nouvelle campagne de marque, réalisée par Katia Lewkowicz. Avec en toile de fond un slogan solidaire : « On est plus forts quand on est accompagnés. » Story Jungle a échangé avec Élodie Dufrane, Global Head of Brand, Strategy & Sponsoring de BNP Paribas, à l'origine du projet, sur son contexte stratégique, les partis pris et les conditions de réalisation du film publicitaire. Entretien.

« Ce qui importe, c’est la capacité de se réinventer, de créer de nouvelles formes de rencontres »

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets...

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets connectés, à la tête de l'agence Brightness depuis 2012 qui accompagne les événements Boma, Michel Lévy-Provençal a plus d'une corde à son arc. Salué pour sa capacité à capter les tendances et les innovations de la révolution numérique, l'entrepreneur aguerri s'est prêté au jeu de l'interview pour Story Jungle. Il évoque avec nous le futur de l'événementiel, alors que le monde se déconfine petit à petit.

« Être vu comme une source d'information fiable »

En maître d'œuvre de la stratégie digitale d'Ingenico, groupe spécialisé dans les solutions de paiement, Philippe Duchêne analyse comment l'entreprise a réussi à prendre...

En maître d'œuvre de la stratégie digitale d'Ingenico, groupe spécialisé dans les solutions de paiement, Philippe Duchêne analyse comment l'entreprise a réussi à prendre le virage du brand publishing. Rencontre.

Les For You Awards, TikTok et le hack de YouTube

Le 19 septembre a eu lieu les For You Awards, la première cérémonie de remise de prix pour les créateurs français.

Le 19 septembre a eu lieu les For You Awards, la première cérémonie de remise de prix pour les créateurs français.

« Power Angels », un podcast business animé par des créatrices de contenus

Une collection de 5 podcasts de 70 épisodes chacun, soit 350 podcasts au total. Le studio de podcast La Toile sur Écoute a vu grand, avec sa série « Power Angels »,...

Une collection de 5 podcasts de 70 épisodes chacun, soit 350 podcasts au total. Le studio de podcast La Toile sur Écoute a vu grand, avec sa série « Power Angels », des contenus de trois à quatre minutes animés par 5 expertes pour améliorer ses compétences digitales.

Les Document Ads sont désormais disponibles

Les Document Ads sont disponibles sur Campaign Manager. Ce nouveau format publicitaire permet de promouvoir des documents (transformés en carrousels par LinkedIn).

Les Document Ads sont disponibles sur Campaign Manager. Ce nouveau format publicitaire permet de promouvoir des documents (transformés en carrousels par LinkedIn).

Le pire n'est jamais décevant

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non,...

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non, personne n'a jamais connu cela, n'en déplaise à Simon Sinek. Sur le plan économique, on ne vit pas le chamboulement de la vague internet : des gens meurent, d'autres sont sur le front. Le contexte, ça change tout.

HUB FORUM 2019 : ce qu’il faut retenir

Grand raout du marketing digital et de l'innovation, la dixième édition du Hub Forum – consacrée au « Smart Reboot » – s'est déroulée en grande pompe les 15 et 16 octobre...

Grand raout du marketing digital et de l'innovation, la dixième édition du Hub Forum – consacrée au « Smart Reboot » – s'est déroulée en grande pompe les 15 et 16 octobre. Cette année, 3 500 participants se sont pressés dans les locaux de la Maison de la Mutualité à Paris pour entendre les pontes du secteur, aussi bien du côté des plateformes que des marques : Facebook, Twitter, le Groupe Rocher, Havas, Le Figaro, McDonald's, Orange, Le Petit Marseillais, Peugeot, Galeries Lafayette. Chacun ayant son mot à dire sur la nécessité de se transformer, à l'ère de l'intelligence artificielle et de la data. Story Jungle a tiré quelques enseignements de cette édition centrée sur la quête de sens.

Comment produire des formats efficaces en temps de « guerre »

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été...

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été annulés ou repoussés (China Connect, E-marketing Paris 2020, Big Data Paris, Mobile World Congress à Barcelone, Global Marketing Summit de Facebook à San Francisco...) –, d'autres canaux de communication existent et se renforcent. Avec les moyens du bord. Story Jungle a dressé pour vous une liste de formats et d'outils plébiscités, à l'ère du coronavirus.

close
{POPUP_CONTENT}