« Rétablir la confiance dans les médias : un enjeu démocratique majeur »

entretien

« Rétablir la confiance dans les médias : un enjeu démocratique majeur »

« Rétablir la confiance dans les médias : un enjeu démocratique majeur »

Propos recueillis par Alexandra Klinnik et Aude Nevo- Publié le 21 mai 2022
0
0

Montrer l'envers d'un décor souvent fantasmé, raconter la réalité "prosaïque" du métier de journaliste. Telle est la mission de Gilles Van Kote, directeur délégué aux relations avec les lecteurs au Monde, depuis 2020. Un rôle primordial pour garder le lien avec son audience, dans un contexte de méfiance envers les médias.

Ce travail de longue haleine se double d'un déplacement sur le terrain. Gilles Van Kote préside également le Festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne, dont la 6e édition se tiendra du 15 au 17 juillet 2022. Un rendez-vous attendu, loin de Paris, où le médiateur espère briser la glace entre festivaliers et journalistes. Pour Story Jungle, il revient sur sa fonction inédite au Monde, sur la philosophie du festival et également sur... « Le Monde in english », édition numérique en anglais du média,  lancée le 7 avril dernier. 

Depuis 2020, vous occupez le poste de directeur délégué aux relations avec les lecteurs. Quels sont les contours de votre fonction ?

Ma mission consiste à créer et à animer des espaces de dialogue entre les lecteurs et la rédaction. Les lecteurs et les abonnés plébiscitent ce contact privilégié. S'il existe aujourd'hui une défiance accrue à l'égard des médias, la faute incombe en partie aux journalistes eux-mêmes. Par souci de transparence, notre objectif consiste donc à désacraliser un métier fantasmé, de raconter la réalité, parfois de façon prosaïque.

Si Le Monde reste un média très apprécié – on a dépassé les 500 000 abonnés en décembre dernier, tous supports confondus1 –, le journal est sans arrêt dézingué sur les réseaux sociaux. Par exemple, les internautes nous reprochent souvent d'être « gorgé » de subventions publiques. Or, les subventions publiques représentent 0,6 % de notre chiffre d'affaires, contre 68 % pour les abonnements et les ventes de journal. Nous affichons donc publiquement ces chiffres. La pire des choses est de ne rien dire. Ce travail de médiateur vise à rétablir la confiance dans les médias. Il s'agit d'un enjeu démocratique majeur.

Quelles sont vos actions concrètes ?

Le Monde organise des rencontres physiques : le Festival international de journalisme de Couthures-sur-Garonne ou le Festival du Monde, des rencontres mensuelles avec les abonnés, à Paris et en région, pour ne pas être taxés de parisianisme, un qualificatif parfois mérité. Une fois par mois, une douzaine d'abonnés passent une matinée en immersion à la rédaction, pour échanger avec les journalistes. 

Nous avons également développé une rubrique « Le Monde & vous » sur le web : un espace où on présente notre mode de gouvernance, nos revenus, les raisons de notre collaboration avec la Fondation Gates... La complosphère est ainsi persuadée que Le Monde a été acheté par la Fondation Gates. Or, il s'agit d'un partenariat qui existe depuis 2014, lié au Monde Afrique. Nous ne l'avons jamais caché. Il s'agit d'un partenariat très cadré d'un point de vue éditorial. En parallèle, je supervise le courrier des lecteurs, soit 150 mails, lettres par jour.

Vous animez également un chat mensuel, un exercice assez sportif puisqu'il dure une heure et vous êtes seul aux commandes...

En effet, j'anime « Rendez-vous avec Le Monde » tous les premiers mardis du mois à 11 heures, où je réponds en direct, pendant une heure, aux questions des lecteurs sur le journal. Un exercice certes masochiste, mais plaisant où je n'évite pas les questions difficiles. Lors des derniers chats, on a ainsi reproché au journal d'être un supporter de Mélenchon. Il s'avère que Le Monde et Mélenchon ont des relations exécrables. Il est simplement au centre du jeu à gauche aujourd'hui, d'où la nécessité de le couvrir médiatiquement. 

Les lecteurs nous reprochent souvent de ne pas être de leurs bords : les macronistes, les anti-macronistes... On reçoit des commentaires totalement contradictoires. En réalité, ils ne nous demandent pas de faire notre métier de journaliste, mais d'adopter leur point de vue. C'est un biais que l'on retrouve de façon fréquente.
«Nous avons besoin de tels lieux pour retisser du lien avec le public, et par la même occasion faire descendre les journalistes du piédestal dans lequel ils se complaisent»

Vous êtes également le président du Festival international de journalisme, à Couthures-sur-Garonne. Organiser un festival dédié au journalisme dans un petit village, une manière de sortir du centralisme parisien ?

Nous parrainons le festival depuis sa troisième édition. Ce n'est pas le festival du groupe Le Monde. C'est un festival de « tous les journalismes », avec une volonté de s'adresser à un public de mordus d'actu, qui ont envie de débattre, de façon détendue. Au milieu de la nature, la glace se brise. Le cadre est beaucoup moins formel que lors des rencontres habituelles. Nous avons besoin de tels lieux pour retisser du lien avec le public, et par la même occasion faire descendre les journalistes du piédestal dans lequel ils se complaisent. 

Nous organisons des speed datings entre grands noms des médias – Louis Dreyfus, Jean-Michel Aphatie... – et festivaliers. Les étudiants peuvent demander des conseils dans des échanges individuels. Il s'agit de privilégier la qualité et l'horizontalité des échanges.
Festival international du journalisme
Festival International du Journalisme les 15,16,17 Juillet 2022

Au total, sept grandes thématiques ont été choisies : trois liées aux médias2, quatre sur les sujets d'actualité. Comment s'est opérée la sélection ?

Certains thèmes ont été choisis en collaboration avec les festivaliers de l'édition 2021. Nous avons également soumis plusieurs thématiques sur la page Facebook du festival, dans un sondage. Les votes ont guidé notre programme. L'idée est de garder un équilibre entre les sujets d'actualité et internationaux. Nous tranchons au mois de novembre, tout en veillant à respecter l'actu. Une thématique sur la guerre en Ukraine a ainsi été ajoutée au mois de mars (« L'info en temps de guerre »).

Pour le thème « Les médias au défi de l'hyper concentration », avez-vous été influencé par le film de Médiapart Média Crash : qui a tué le débat public ?, qui « explore les coulisses des grands médias » aux mains d'industriels milliardaires ?

C'est en réalité un sujet que je souhaite faire depuis deux ans. Le Monde est concerné puisqu'il appartient à des hommes d'affaires, Matthieu Pigasse et Xavier Niel. Ce festival a pour caractéristique de mettre les pieds dans le plat. On essaye de poser les vraies questions. Nous allons programmer des extraits du film, avec une intervention d'Edwy Plenel, président de Médiapart.

J'ai moi-même travaillé sur la question puisqu'en 2010, j'étais président de la Société de journalistes du Monde et délégué du pôle d'indépendance. Nous avons mis en place un dispositif de protection d'indépendance éditoriale unique. Je ne connais aucun média avec des dispositifs aussi protégés que les nôtres. Il serait intéressant que le législateur s'en inspire, notamment en vue de nouvelles fusions en cours et des actionnaires très intrusifs dans les contenus. Après, il ne faut pas se faire d'illusions. Si un actionnaire veut notre peau, on sait très bien que dans ce genre de guerre, ce sont souvent les intérêts économiques qui l'emportent.

Est-ce un festival qui vous rapporte de l'argent ?

Pour la première fois, le festival ne nous a rien coûté. Il était déficitaire depuis son origine. Nous sommes parvenus à l'équilibre en 2021. Si on gagne de l'argent cette année, nous réinvestirons pour mieux accueillir les festivaliers. Aujourd'hui, nous faisons avec les moyens du bord.
Couverture Edition du Monde en anglais - 13 Mai 2022
Couverture de l'édition du Monde en anglais du13 Mai 2022

Le Monde a lancé le 7 avril une édition numérique en anglais. Pourquoi lancer maintenant Le Monde en version anglaise ?

Il s'agit d'un projet qui avait déjà été évoqué en 2014. Mais les outils de traduction automatique n'étaient pas suffisamment performants à l'époque. Or, nous avons besoin de ces outils car il serait beaucoup trop coûteux de traduire les textes à la main. Nous avons donc privilégié le développement d'une offre sur Le Monde Afrique, pour nous implanter davantage dans le monde francophone. Aujourd'hui, nous avons les moyens de mettre en place un système où les articles sont traduits par des outils automatiques, puis relus par des humains.

L'idée du « Monde in english » est de produire exclusivement des traductions de nos articles. Certaines dépêches en anglais pourront également être reprises sur l'actualité chaude, mais nous n'allons pas produire de contenus originaux.

Quel est l'objectif derrière ce lancement ?

Nous pensons qu'une partie des lecteurs anglophones pourrait être intéressée par le point de vue d'un journal français et européen sur l'actualité mondiale. D'autant plus que Le Monde a une réputation internationale, mais n'est accessible qu'à une partie très minoritaire de la population mondiale, soit les 250 millions de personnes francophones. Nous n'avons pas fait de grandes études marketing pour déterminer si le projet trouverait son audience. 

Mais de grandes marques de médias sont déjà très présentes sur ce créneau-là : la BBC, The Guardian, le New York Times et d'autres. Des échéances ont été fixées pour établir un bilan, comme on le fait avec nos projets. Pareil sur le projet podcast qu'on fait actuellement. C'est un projet pour lequel on fait venir des gens en CDD ou en piges. Si le projet devient viable, ils sont embauchés. Dans le cas contraire, le contrat s'arrête, c'est notre mode de fonctionnement depuis une dizaine d'années.

Combien d'articles par jour sont traduits ?

Nous avons démarré avec quelques dizaines d'articles traduits. L'objectif est d'arriver à soixante-dix, ce qui équivaut à plus de la moitié des contenus produits quotidiennement. Même avec la traduction automatique, cela demande beaucoup de travail, de temps et d'argent. C'est une offre importante, accessible par abonnements.

Comment comptez-vous commercialiser cette édition ?

L'offre est accessible par abonnement. Nos abonnés français y ont accès automatiquement. Mais l'objectif est de chercher d'autres abonnés à des tarifs qui peuvent être adaptés en fonction des pays. Les plus grands marchés vont être situés aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. Mais l'Asie nous intéresse aussi car il y a beaucoup d'anglophones.

[1] Sur le numérique, Le Monde compte 450 000 abonnés. 90 000 sur le papier.

[2]  « Journalistes, l'objectivité est-elle l'objectif ? », « L'info est-elle une arme de guerre ? », « Les médias au défi de l'hyper concentration », « L'obsession du bon », « Les frontières, protection ou prison ? », « Faut-il faire encore des enfants ? », « La transition écologique au défi des inégalités »

A lire ou à voir également sur le même sujet

« Le lien entre les médias et le public s’effiloche »

Le lien entre les médias et le public s'effiloche. L'intérêt pour l'information est en baisse, la « news avoidance » en hausse et la confiance loin d'être acquise...

Le lien entre les médias et le public s'effiloche. L'intérêt pour l'information est en baisse, la « news avoidance » en hausse et la confiance loin d'être acquise. C'est l'une des conclusions du Digital News Report du Reuters Institute, publié ce 15 juin.

« Les gens en ont marre de Twitter : Discord offre une façon plus intimiste de se rencontrer en ligne »

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur...

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur propre salle de rédaction virtuelle sur Discord, plateforme fondée sur l'audio très prisée des gamers, dont l'usage s'est diversifié avec la pandémie. Intitulé Sidechannel, le serveur Discord est un embryon de rédaction. Sur l'appli, les abonnés peuvent discuter entre eux, assistent en direct à des interviews exclusives. Ce Slack amélioré a été lancé en parallèle des newsletters payantes de chacun des créateurs. Ryan Broderick, journaliste spécialisé dans la culture web et tête pensante de Sidechannel, évoque avec nous l'origine du projet.

Baromètre des médias 2022 : un tableau peu flatteur pour la presse

La 35e édition du Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Onepoint pour La Croix, publiée jeudi 20 janvier, montre un tableau « peu flatteur pour la presse »,...

La 35e édition du Baromètre de confiance dans les médias Kantar-Onepoint pour La Croix, publiée jeudi 20 janvier, montre un tableau « peu flatteur pour la presse », comme l'écrit la journaliste Anne Ponce. Intérêt pour l'actu en baisse, sujets répétitifs et anxiogènes trop mis en avant, crédibilité de la presse en berne, rupture entre la jeunesse française et les médias dits traditionnels...

Alors, on « republie » ou on « partage » ?

On vous l'annonçait il y a deux semaines : LinkedIn vient de lancer sa fonctionnalité « Republier ». Alors, efficace ou pas ? Revue des commentaires des utilisateurs de la...

On vous l'annonçait il y a deux semaines : LinkedIn vient de lancer sa fonctionnalité « Republier ». Alors, efficace ou pas ? Revue des commentaires des utilisateurs de la plateforme.

Splash-Actu : « la première application d'actualité pensée pour les 15-25 ans »

Une application gamifiée et interactive, avec des news du jour, développée spécialement pour la génération Z. Tel est le pari de Splash, l'application imaginée par Maxime...

Une application gamifiée et interactive, avec des news du jour, développée spécialement pour la génération Z. Tel est le pari de Splash, l'application imaginée par Maxime Voisin et Hugo Travers, de la chaîne YouTube HugoDécrypte. Disponible sur l'App Store et le Google Store, elle vise à réconcilier les jeunes avec l'information en leur proposant un récap clair, condensé et personnalisé, sous la forme de fiches et de stories vidéo. Interview avec Maxime Voisin sur cette application très moderne.

20 Mint : le pari fou de 20 minutes pour décrypter le Web 3.0

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Twitter : au fait, c’est grave cette histoire de bots ?

Les bots Twitter posent un gros problème à Elon Musk. C'est en tout cas ce qu'il prétend.

Les bots Twitter posent un gros problème à Elon Musk. C'est en tout cas ce qu'il prétend.

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays...

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays, l'étude de 164 pages fait le point sur les liens entre les médias et les consommateurs. Et bonne nouvelle, 44% des sondés estiment faire confiance aux médias, soit six points de plus que l'année dernière. On a échangé sur les principaux points du Digital News Report avec deux instigateurs de l'étude : Rasmus Nielsen, directeur du Reuters Institute et Nic Newman, Senior Research Associate au Reuters Institute.

« Epsiloon sera un vendeur de drogue dure, d’information fiable et sincère »

Le mensuel Science et Vie, propriété de Reworld Media (Biba, Grazia...), s'est vidé peu à peu de sa rédaction après s'être transformé en usine à contenus...

Le mensuel Science et Vie, propriété de Reworld Media (Biba, Grazia...), s'est vidé peu à peu de sa rédaction après s'être transformé en usine à contenus. Les anciens journalistes font volte-face et créent leur propre magazine d'actualité scientifique à paraître le 26 juin, baptisé Epsiloon. Hervé Poirier, ex-rédacteur en chef de Science et Vie, revient sur ce nouveau projet dont il est à l'origine.

Médias en Seine : une édition qui se veut résolument optimiste

« Les médias vont un peu mieux que ce que l'on pourrait croire », affirme David Barroux, rédacteur en chef des Echos, en guise de préambule à la 4e édition de Médias en...

« Les médias vont un peu mieux que ce que l'on pourrait croire », affirme David Barroux, rédacteur en chef des Echos, en guise de préambule à la 4e édition de Médias en Seine, organisée ce mardi 12 octobre par Les Echos et Franceinfo.

Modèle des médias en ligne : la maison brûle

Il fait figure d'exception. Le New York Times vient d'annoncer 455 000 nouveaux abonnés au 3e trimestre 2021 (et prévoit un tassement de la croissance de ses revenus au prochain...

Il fait figure d'exception. Le New York Times vient d'annoncer 455 000 nouveaux abonnés au 3e trimestre 2021 (et prévoit un tassement de la croissance de ses revenus au prochain trimestre lestés par la chute des ventes papiers). Mais ces bons résultats ne reflètent pas la santé économique réelle des éditeurs.

Metaverse : gadget ou avenir du monde digital ?

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez...

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez-moi Meta), Story Jungle et Alexandre Michelin, fondateur du Kif-Knowledge Immerse Forum, s'interrogent sur la réalité des promesses de cette nouvelle forme d'Internet. Alors, retour à Second Life ou exploration d'une nouvelle Terra Incognita ?

La radio, grande perdante de la crise ?

Une histoire d'amour longue de 27 années : entre France Info et Jérôme Colombain, c'est fini ! Le journaliste tech a décidé de lancer son propre podcast, ...

Une histoire d'amour longue de 27 années : entre France Info et Jérôme Colombain, c'est fini ! Le journaliste tech a décidé de lancer son propre podcast, « Monde numérique ». Alors que la radio subit la crise, le média vient de fêter le centenaire de la première édition de Radio Tour Eiffel. Avec lui, nous avons parlé de l'avenir de l'audio et de ses axes de développement : réseaux sociaux, objets connectés et Clubhouse.

« La vie vaut mieux que des pandémies et des gens qui se tirent dessus »

12 utopies nécessaires, 12 magazines du futur reliés en un seul. Telle est la promesse initiale de "Big Bang", le petit nouveau de So Press, une revue de 340 pages écrite par...

12 utopies nécessaires, 12 magazines du futur reliés en un seul. Telle est la promesse initiale de "Big Bang", le petit nouveau de So Press, une revue de 340 pages écrite par une armada de plumes - 29 hommes et 9 femmes - sortie mi-avril dans les kiosques. "Big Bang, c'est le viagra du cerveau", nous promet-on... Entretien avec Franck Annese, le big boss de So Press.

« Confiance, utilité, facilité : le combo qualité de la presse qui permet de capter et fidéliser les abonnés »

Après avoir travaillé pendant près de quinze ans pour la presse en ligne – ELLE, L'Obs, Sciences et Avenir mais aussi Challenges où elle a occupé le poste de Directrice...

Après avoir travaillé pendant près de quinze ans pour la presse en ligne – ELLE, L'Obs, Sciences et Avenir mais aussi Challenges où elle a occupé le poste de Directrice numérique déléguée –, Marion Wyss a aujourd'hui fondé sa propre société. Avec l'éditeur de paywall dynamique Poool, elle a lancé Underlines, une agence qui conseille les éditeurs sur les stratégies de revenue. Pour Story Jungle, elle nous livre sa vision sur le futur économique de la presse. Un avenir qui dépendra – entre autres – de la qualité des contenus des médias.

« Le soutien à l’écosystème de la communication et des médias est plus que nécessaire »

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé,...

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé, rapporteure du projet de loi sur l'audiovisuel, plaide pour la mise en place d'un crédit d'impôt sur les dépenses de communication. Bertrand Beaudichon, CEO d'Initiative, agence média du groupe IPG Mediabrands, et ancien président de l'Udecam, réagit à la proposition pour Story Jungle et évoque les nouvelles dynamiques d'un secteur ébranlé par une crise sans précédent.

HUB FORUM 2019 : ce qu’il faut retenir

Grand raout du marketing digital et de l'innovation, la dixième édition du Hub Forum – consacrée au « Smart Reboot » – s'est déroulée en grande pompe les 15 et 16 octobre...

Grand raout du marketing digital et de l'innovation, la dixième édition du Hub Forum – consacrée au « Smart Reboot » – s'est déroulée en grande pompe les 15 et 16 octobre. Cette année, 3 500 participants se sont pressés dans les locaux de la Maison de la Mutualité à Paris pour entendre les pontes du secteur, aussi bien du côté des plateformes que des marques : Facebook, Twitter, le Groupe Rocher, Havas, Le Figaro, McDonald's, Orange, Le Petit Marseillais, Peugeot, Galeries Lafayette. Chacun ayant son mot à dire sur la nécessité de se transformer, à l'ère de l'intelligence artificielle et de la data. Story Jungle a tiré quelques enseignements de cette édition centrée sur la quête de sens.

« Être vu comme une source d'information fiable »

En maître d'œuvre de la stratégie digitale d'Ingenico, groupe spécialisé dans les solutions de paiement, Philippe Duchêne analyse comment l'entreprise a réussi à prendre...

En maître d'œuvre de la stratégie digitale d'Ingenico, groupe spécialisé dans les solutions de paiement, Philippe Duchêne analyse comment l'entreprise a réussi à prendre le virage du brand publishing. Rencontre.

Les 3 enseignements du LinkedIn « State of Sales 2022 »

LinkedIn a publié l'édition 2022 de son rapport sur l'état des ventes, qui explore les tendances émergentes chez les acheteurs et vendeurs.

LinkedIn a publié l'édition 2022 de son rapport sur l'état des ventes, qui explore les tendances émergentes chez les acheteurs et vendeurs.

Les influenceurs... ces nouveaux journalistes ?

Une nouvelle génération d'influenceurs en ligne apparaît. De plus en plus de créateurs réalisent l'intérêt de couvrir l'actu sur leurs chaînes...

Une nouvelle génération d'influenceurs en ligne apparaît. De plus en plus de créateurs réalisent l'intérêt de couvrir l'actu sur leurs chaînes. Au détriment des médias traditionnels.

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

Bible des médias : quel bilan pour les formats ?

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Média : les prédictions 2022 du Lab de Harvard

Le Nieman Lab fournit son lot de prédictions pour l'année à venir.

Le Nieman Lab fournit son lot de prédictions pour l'année à venir.

2021 : quels formats stars pour les médias ?

Le rapport annuel du Reuters Institute – le centre de recherche en journalisme de l'université d'Oxford – avec ses observations et ses prédictions pour l'année à venir...

Le rapport annuel du Reuters Institute – le centre de recherche en journalisme de l'université d'Oxford – avec ses observations et ses prédictions pour l'année à venir vient de sortir. L'étude, très riche, s'appuie sur le témoignage de 234 leaders des médias digitaux – rédacteurs en chef, Managing Directors, Heads of Digital... – de 43 pays. Quelles priorités se dessinent pour l'année 2021 en termes de narration ?

Médias en Seine : quelle place pour les médias aujourd’hui ?

Jamais les médias n'ont été autant lus, regardés, consommés. Face à une crise sanitaire sans précédent, ils ont joué un rôle d'accompagnateur auprès d'une audience avide...

Jamais les médias n'ont été autant lus, regardés, consommés. Face à une crise sanitaire sans précédent, ils ont joué un rôle d'accompagnateur auprès d'une audience avide de décryptages et d'informations pratiques.

Et si on parlait de souveraineté numérique ?

Arno Pons est le délégué général du think-tank "Digital New Deal". Une fondation dont le but est de "créer un Internet des Lumières, européen et humaniste"...

Arno Pons est le délégué général du think-tank "Digital New Deal". Une fondation dont le but est de "créer un Internet des Lumières, européen et humaniste". Il plaide pour une circulation des données personnelles sous le "strict contrôle des individus". L'heure est à la défense d'une souveraineté numérique. Il a échangé sur le sujet avec Gilles Prigent, directeur de l'agence Story Jungle. Le live est à voir sur LinkedIn (spoiler alert : quelques problèmes techniques altèrent le son de la vidéo)

Coronavirus : le podcast pète la forme

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère...

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère de formats pour couvrir l'épidémie du coronavirus. Le New York Times vient d'ailleurs de créer une section dédiée à l'épidémie, accessible gratuitement. Au coeur de cette avalanche de contenus, les podcasts semblent s'imposer et vivre un mini-boom, comme le rapporte Digiday.

“Il faut sortir de notre focus trop français”

À tout juste 44 ans, Mathieu Gallet a derrière lui une vie bien remplie. Il a aussi bien côtoyé le monde politique - en tant que directeur de cabinet adjoint de Frédéric...

À tout juste 44 ans, Mathieu Gallet a derrière lui une vie bien remplie. Il a aussi bien côtoyé le monde politique - en tant que directeur de cabinet adjoint de Frédéric Mitterrand alors ministre de la Culture – que celui, tumultueux des médias : Canal + , ou encore l'INA dont il a été (très) jeune président. On retiendra surtout sa nomination comme PDG de Radio France en 2014. Aujourd'hui, après une éviction brutale, le phœnix renaît de ses cendres.

Reels : le réel pari de Meta

Instagram ne jure plus que par Reels – ce format vidéo calqué sur celui de TikToK. Selon Matt Navara, expert réseaux sociaux, la filiale de Meta songe à transformer toutes...

Instagram ne jure plus que par Reels – ce format vidéo calqué sur celui de TikToK. Selon Matt Navara, expert réseaux sociaux, la filiale de Meta songe à transformer toutes les publications vidéo en Reels.

Les Nouvelles pratiques du journalisme

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu'il ne nous prenne par la gorge. » C'est par ces mots de Winston Churchill que Mathias Vicherat,...

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu'il ne nous prenne par la gorge. » C'est par ces mots de Winston Churchill que Mathias Vicherat, directeur de l'Institut d'études politiques de Sciences Po a ouvert la 12e édition des Nouvelles pratiques du journalisme, consacrée cette année à la reconquête du terrain.

Quand HBR lance une chaîne TV sur LinkedIn

Harvard Business Review vient de lancer sa propre chaîne de télévision sur LinkedIn.

Harvard Business Review vient de lancer sa propre chaîne de télévision sur LinkedIn.

Présidentielle et nouveaux médias

Certains ont encore foi en l'avenir des médias. A l'approche de la présidentielle, des petits nouveaux pointent le bout de leur nez, soutenus pour certains par des investisseurs...

Certains ont encore foi en l'avenir des médias. A l'approche de la présidentielle, des petits nouveaux pointent le bout de leur nez, soutenus pour certains par des investisseurs solides. Story Jungle a dressé un inventaire.

Médias : l'asphyxie

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans...

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans notre enquête), et cherchent activement des solutions. Story Jungle prend le pouls de cette situation inédite. Tour d'horizon d'un écosystème éprouvé.

Acheteurs B2B : l’ère de la conversation

Reposez ce téléphone : le cold call, c'est fini. Pour convaincre des cibles B2B toujours plus exigeantes, une connaissance précise de sa cible s'impose.

Reposez ce téléphone : le cold call, c'est fini. Pour convaincre des cibles B2B toujours plus exigeantes, une connaissance précise de sa cible s'impose.

VivaTech 2022 : Story Jungle fait le point

VivaTech 2022, le salon international dédié aux innovations et aux start-up, se tient du 15 au 18 juin à Paris. Story Jungle a fait le tour.

VivaTech 2022, le salon international dédié aux innovations et aux start-up, se tient du 15 au 18 juin à Paris. Story Jungle a fait le tour.

Comment fonctionne l’algorithme de LinkedIn ?

Les utilisateurs de LinkedIn réclament davantage de transparence. Pour répondre à cette demande pressante, LinkedIn a lancé fin mai « Mythbusting the Feed »,...

Les utilisateurs de LinkedIn réclament davantage de transparence. Pour répondre à cette demande pressante, LinkedIn a lancé fin mai « Mythbusting the Feed », soit une série d'articles de blog et de vidéos destinés (en principe) à lever le voile sur un algorithme complexe.

Les marques au service des gens

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter »...

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter » de cette période pour mettre en valeur leur « raison d'être », c'est-à-dire le sens profond qu'une entreprise donne à son activité. « Il faut une réaction, il faut que les marques continuent d'exister pendant la crise », intime Pierre Gomy, directeur chargé des marques chez Kantar France. « Quelle que soit la réponse, l'essentiel est qu'elle soit authentique, en phase avec la personnalité de la marque », indique-t-il à l'AFP.

Sally Eaves, Emergent Technology CTO

Deux mots peuvent suffire à décrire Sally Eaves : technologie éthique. Pourquoi ? Car elle est persuadée que l'innovation est un catalyseur du bien commun.

Deux mots peuvent suffire à décrire Sally Eaves : technologie éthique. Pourquoi ? Car elle est persuadée que l'innovation est un catalyseur du bien commun.

LinkedIn poursuit son virage conversationnel

La plateforme professionnelle a annoncé l'arrivée de plusieurs nouvelles fonctionnalités sur les pages : boost des event, formulaire lead gen sur la page,...

La plateforme professionnelle a annoncé l'arrivée de plusieurs nouvelles fonctionnalités sur les pages : boost des event, formulaire lead gen sur la page, commentaire et réaction via une page, mentions et hashtags dans les articles et les newsletters. Story Jungle vous partage les dernières annonces.

Owen Simonin, entrepreneur Blockchain & Crypto

Il est connu sous le nom de Hasheur. Déterminé très jeune à devenir rapidement riche, Owen Simonin s'intéresse en 2016 au bitcoin et ses ramifications.

Il est connu sous le nom de Hasheur. Déterminé très jeune à devenir rapidement riche, Owen Simonin s'intéresse en 2016 au bitcoin et ses ramifications.

LinkedIn lance un Business Manager

LinkedIn Business Manager est un outil qui devrait faciliter la gestion simultanée des comptes publicitaires et des pages entreprises.

LinkedIn Business Manager est un outil qui devrait faciliter la gestion simultanée des comptes publicitaires et des pages entreprises.

Optimisez votre génération de leads sur LinkedIn

Comment réussir ses campagnes lead gen ? Quelles sont les stratégies et les tactiques à mettre en œuvre pour optimiser sa génération de leads ?...

Comment réussir ses campagnes lead gen ? Quelles sont les stratégies et les tactiques à mettre en œuvre pour optimiser sa génération de leads ? Story Jungle vous propose ses hacks pour baisser le coût de vos leads.

Mandy McEwen, créatrice de contenu et consultante sur LinkedIn

Comment se démarquer sur LinkedIn ? Sur son compte, Mandy McEwen, créatrice de contenu et fondatrice de l'agence Mod Girl Marketing délivre des contenus concrets pour développer...

Comment se démarquer sur LinkedIn ? Sur son compte, Mandy McEwen, créatrice de contenu et fondatrice de l'agence Mod Girl Marketing délivre des contenus concrets pour développer intelligemment son réseau sur LinkedIn.

Benoît Raphaël, fondateur de Flint

C'est un briscard de l'innovation numérique. Depuis les années 2000, Benoît Raphaël, spécialiste de l'intelligence artificielle et l'industrie des médias,...

C'est un briscard de l'innovation numérique. Depuis les années 2000, Benoît Raphaël, spécialiste de l'intelligence artificielle et l'industrie des médias, enchaîne les projets innovants.

Comment optimiser votre génération de leads sur Linkedin

Utilisez-vous la pleine puissance des formats de génération de leads de LinkedIn ?

Utilisez-vous la pleine puissance des formats de génération de leads de LinkedIn ?

Pourquoi le mode créateur devient central sur LinkedIn

Si vous êtes un acteur du B2B et que LinkedIn est votre plateforme, alors vous ne pouvez plus ignorer le mode créateur.

Si vous êtes un acteur du B2B et que LinkedIn est votre plateforme, alors vous ne pouvez plus ignorer le mode créateur.

Les marques refont leur déco

Il n'y a pas que les YouTubeurs qui se modernisent. À leur tour, les grandes marques s'y mettent. Fini, les studios de production standardisés à l'aspect cheap et artisanal...

Il n'y a pas que les YouTubeurs qui se modernisent. À leur tour, les grandes marques s'y mettent. Fini, les studios de production standardisés à l'aspect cheap et artisanal, place à la personnalisation et à la créativité. Les marques s'équipent, entre autres, en studios vidéo pour accélérer leur stratégie de contenus. Dans un contexte d'hyper concurrence pour gagner l'attention des consommateurs sur les timelines des réseaux sociaux, l'heure est à la montée en qualité et en budget.

David Abiker, journaliste

Avec 214 00 abonnés, le chroniqueur David Abiker s'est forgé une belle communauté sur LinkedIn

Avec 214 00 abonnés, le chroniqueur David Abiker s'est forgé une belle communauté sur LinkedIn

Brigette Hyacinth, auteure et conférencière dans le domaine du marketing et des innovations technologiques

C'est une pointure en termes de ressources humaines. Brigette Hyacinth, auteure et conférencière basée à Trinité-et-Tobago, est suivie par plus de 4 millions de followers...

C'est une pointure en termes de ressources humaines. Brigette Hyacinth, auteure et conférencière basée à Trinité-et-Tobago, est suivie par plus de 4 millions de followers en quête de conseils sur le marché de l'emploi.

close
{POPUP_CONTENT}

Agence Linkedin

Agence content marketing B2B

Média