entretien

« Le message pour toutes ces entreprises est clair : allons-y, Go ! Communiquons ! »

« Le message pour toutes ces entreprises est clair : allons-y, Go ! Communiquons ! »

Publié le 13 juin 2020  - Mis à jour le 13 octobre 2020
6
1

Soutenir les entreprises pendant la crise. Telle est la mission principale de Bpifrance, la Banque Publique d'Investissement. Comment s'y prendre ? En maintenant – entre autres - une communication soutenue. Patrice Bégay, directeur exécutif de Bpifrance évoque avec nous l'importance de communiquer, surtout en période de crise et les nouveaux projets de campagnes de BPI.

«La relance profitera d'abord à ceux qui investissent dans leur communication et surtout à ceux qui font preuve d'audace.»

Quels conseils donnez-vous aux entreprises, à la sortie du confinement ? Et aux entreprises, dont la trésorerie se tend durant cette période de restriction budgétaire ? 

 Patrice Bégay – En période de crise, on remarque que les entreprises ont tendance à réduire leurs investissements en communication, parfois de façon drastique. Dans ces périodes, la communication est souvent mise de côté car elle est jugée comme une solution inadaptée, sans retour direct sur investissement, d'autant plus en temps de crise économique. C'est une erreur fondamentale et stratégique.

C'est pourtant tout le contraire. C'est justement lors de ces périodes compliquées, comme celle que nous vivons actuellement, qu'il faut aller de l'avant en communiquant. C'est dans ces moments-là qu'il faut convaincre, transmettre, attirer de nouveaux prospects. Et ça passe par la communication. 

La communication est un déclencheur de confiance dès lors qu'elle remplit un rôle simple : montrer ce qu'on fait, pourquoi on le fait et pour qui on le fait ! 

Sur le plan économique, des études ont démontré que plus les marques investissent en communication, pendant ou en sortie de crise, plus les relances économiques sont soutenues. Un euro investi en communication génère en moyenne 7,85 euros du PIB en France. La relance profitera d'abord à ceux qui investissent dans leur communication et surtout à ceux qui font preuve d'audace. Alors pour moi, le message pour toutes ces entreprises est clair : allons-y, Go ! Communiquons ! 

Vous avez lancé le 24 mai une grande campagne de communication, intitulée "entrepreneurs, on se relève et on se révèle". Avec quelle logique et quels objectifs ? 

 P.B. – En effet nous avons lancé le 24 mai une campagne puissante, multi déviée, tout support pour toucher tous les entrepreneurs : « Entrepreneurs, on se relève et on se révèle ». Elle insiste sur la solidarité, qui a été extrêmement forte entre les chefs d'entreprise et les territoires français. À travers cette campagne, nous voulons propager un nouveau souffle et accompagner des milliers d'entrepreneurs dans la reprise. Nous voulons rendre hommage à tous les entrepreneurs qui ont créé, osé, innové, qui n'ont rien lâché pendant la crise. Nous voulons aussi rendre hommage à tous ces entrepreneurs qui ont été contraints de mettre leur activité à l'arrêt ou de revoir leur activité pour aider la France à traverser cette crise, en produisant des masques ou du gel hydroalcoolique. Nous voulons leur rendre hommage et leur dire qu'ils ne sont pas seuls face à la relance. « Entrepreneurs, on ne vous lâchera pas, gardez le cap ». 

Nous n'avions jamais fait de télévision, ni de spot radio proprement dit. Avec cette campagne, nous avons décidé de tout faire et de faire vite en entraînant tous les annonceurs du pays. Grâce à ce plan, nous allons couvrir tous les points de contacts possibles avec les entrepreneurs et les français, pour veiller à ce que notre message soit entendu par le plus grand nombre. 

Cette campagne n'aurait pas été possible sans tous nos partenaires : les chaînes télévisées, les radios, la presse quotidienne régionale, la presse nationale, les réseaux d'affichage etc. Il faut également remercier nos élus qui ont fait un travail formidable face à cette crise : l'Etat, les régions, les départements, les maires, les banquiers et experts comptables aussi. Ceux sont aussi des héros de cette période.
«La communication Bpifrance est connue et reconnue pour son ton et ses messages décalés.»

BpiFrance est coutumier des communications "décalées". Quel recul avez-vous sur l'efficacité de cette approche ?

P.B. – Nous avons compris que les entrepreneurs avaient besoin d'une communication qui leur ressemble, qui parle cash comme eux. Ainsi, nous avons créé des campagnes à leur image. Les entrepreneurs ont une vie à 200 à l'heure, des agendas remplis et des obligations professionnelles constantes. Ils ont donc besoin d'une communication qui soit directe avec des messages simples. 

Et ça marche ! La communication Bpifrance est connue et reconnue pour son ton et ses messages décalés. Cette communication, elle nous est propre et aujourd'hui, nous en sommes très fiers. D'après les retours que nous avons des entrepreneurs, ils en sont eux aussi très fiers. C'est un ton qui leur parle, auquel ils adhèrent totalement et qu'ils ont envie de partager autour d'eux. 

Selon vous, la communication BtoB se doit-elle d'être enthousiaste et optimiste ? Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaiteraient vendre en interne des campagnes décalées ? 

P.B. – De manière générale, la communication doit toujours être génératrice d'enthousiasme et d'optimisme. La communication BtoB doit, elle aussi, être optimiste puisque l'optimisme ça se transmet. Que ce soit avec leurs partenaires ou avec leurs collaborateurs, les entreprises doivent communiquer sur des valeurs qu'elles souhaitent transmettre. Chez Bpifrance, nous véhiculons des messages d'optimisme, de volonté, de proximité, de simplicité car nous souhaitons que ces valeurs se retrouvent chez nos collaborateurs, chez nos partenaires car ce sont des valeurs insufflées et partagées par les entrepreneurs que nous servons quotidiennement. 

 Si les valeurs que vous défendez sont partagés par vos partenaires et vos collaborateurs alors vous aurez toute leur écoute et toute leur confiance. Pensez-y lorsque vous communiquez en interne. 
Une campagne décalée c'est toujours attirant, mais il faut faire attention à ce qu'elle ne soit pas trop en décalage par rapport à vos valeurs et à votre activité.

Car le risque est alors de perdre vos partenaires et vos collaborateurs qui ne vous comprendront et ne vous soutiendront plus. 

Comment gérez-vous vos très nombreux événements ? 

P.B. – Pour faire face à la crise du Covid-19, nous avons dû nous adapter, comme ont su le faire de nombreux secteurs d'activité. L'événementiel ne déroge pas à la règle. Chez Bpifrance, nous n'avons supprimé aucun événement, au pire nous avons reporté, sinon digitalisé. D'une manière générale, nous avons repensé tous nos événements, on s'est réinventés, pour qu'ils soient adaptés à cette situation particulière.

Le digital nous a forcément bien aidés. Pendant cette crise, le digital nous a tous aidés. On peut même dire qu'il nous a sauvés, car il nous a permis de continuer de travailler, de voir nos proches, de vivre tout simplement. 

Alors nous avons nous aussi utilisé le digital pour maintenir nos événements. À ce jour, ce sont plus de 200 webinaires qui ont été créés, rassemblant plus de 30.000 personnes. 

Cet été, nous avons aussi repensé notre grande tournée, le BIG Tour, pour nous adapter aux mesures sanitaires. Le BIG Tour, c'est une tournée mélangeant la Tech, la Fab, la Touch, le climat. C'est une tournée de tous les possibles, pour montrer aux Français les forces vives du moteur France. Le BIG Tour, c'est un événement hors norme, une tournée humaine, agile, qui a du sens, une tournée utile. C'est la tournée des Français, au service des Français. Nous avons modifié les dates mais également les activités, pour nous adapter au contexte sanitaire avec la mise en place de mesures sanitaires strictes. La santé avant tout, la production malgré tout, le bon sens par-dessus tout.

Crédits photo : Olivier Roller
Story Jungle vous accompagne en période de crise et vous aide à vous adapter.Événement digitalisé, conversation zoom...contactez-nous pour en savoir plus
Webinaires et évènements
Je m'inscris pour recevoir nos invitations aux webinaires

Ne ratez pas nos évènements, webinaires en ligne ou petits déjeuner bien physiques

>> Recevez nos invitations aux webinaires
Partager ce contenu
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'inscrire à notre newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
A lire ou à voir également sur le même sujet

« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

« L’intérêt était d’aller à contre-courant des discours larmoyants pour transmettre un message plus constructif »

Tourner une scène de péplum en plein déconfinement ? Une véritable prouesse qu'a relevée, en trois jours de tournage, BNP Paribas pour sa nouvelle campagne de marque,...

Tourner une scène de péplum en plein déconfinement ? Une véritable prouesse qu'a relevée, en trois jours de tournage, BNP Paribas pour sa nouvelle campagne de marque, réalisée par Katia Lewkowicz. Avec en toile de fond un slogan solidaire : « On est plus forts quand on est accompagnés. » Story Jungle a échangé avec Élodie Dufrane, Global Head of Brand, Strategy & Sponsoring de BNP Paribas, à l'origine du projet, sur son contexte stratégique, les partis pris et les conditions de réalisation du film publicitaire. Entretien.

Anne-Claire Genthialon : « Le métier passion comporte une promesse individuelle : celle de l’accomplissement d’une destinée»

Anne-Claire Genthialon : « Le métier passion comporte une promesse individuelle : celle de l’accomplissement d’une destinée»

Le métier passion consume tout autant qu'il fait vibrer. C'est cette relation ambivalente que décortique Anne-Claire Genthialon dans Le piège du métier passion,...

Le métier passion consume tout autant qu'il fait vibrer. C'est cette relation ambivalente que décortique Anne-Claire Genthialon dans Le piège du métier passion, publié aux éditions Alisio.

ABM : « L'idée est de débuter une relation avec notre cible sur une base très qualitative »

ABM : « L'idée est de débuter une relation avec notre cible sur une base très qualitative »

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story...

A l'occasion de notre nouvelle série live sur LinkedIn : "Nouveau monde, nouvelle jungle, nouvelles stratégies", Gilles Prigent, directeur de l'agence de content marketing Story Jungle s'est entretenu avec Philippe Duchene, CMO de la business line Enterprise retail chez Ingenico GroupM, autour de l'ABM.

"Il s’agit d'adopter une communication humble vis-à-vis de la situation actuelle"

"Il s’agit d'adopter une communication humble vis-à-vis de la situation actuelle"

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ?...

Comment communiquer en période de crise, quand on est un grand groupe comme Renault ? Quel impact le Covid a-t-il eu sur l'approche de la communication ? Quels sont les canaux plébiscités pour séduire une cible jeune, friande de « snackable content » ? C'est à ces questions que répond Emmanuel Guinot, Head of Campaigns, Content

« Le milieu du podcast est désormais davantage dans une démarche d’entreprise que de start-up »

« Le milieu du podcast est désormais davantage dans une démarche d’entreprise que de start-up »

Le Paris Podcast Festival a pris fin ce dimanche 23 octobre, après quatre jours de rencontres. 300 intervenants, 80 événements : l'événement a été riche,...

Le Paris Podcast Festival a pris fin ce dimanche 23 octobre, après quatre jours de rencontres. 300 intervenants, 80 événements : l'événement a été riche, réunissant plus de 8 000 visiteurs à la Gaîté Lyrique, à Paris. Nina Cohen, directrice du Paris Podcast Festival, fait le point sur cette cinquième édition, placée sous le signe de la « puissance de la douceur ». Interview.

« Le podcast n'est pas une publicité, il doit avoir une valeur pour l'auditeur »

« Le podcast n'est pas une publicité, il doit avoir une valeur pour l'auditeur »

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir...

Le podcast tient le haut de l'affiche. A l'occasion du Paris Podcast Festival, qui se tient du 15 au 18 octobre à la Gaîté Lyrique à Paris, Story Jungle a échangé avec Vladimir Klimov, Director Strategy and Content France de Deezer, sur les effets du confinement de la crise et les habitudes d'écoute des Français.

« Ce qui importe, c’est la capacité de se réinventer, de créer de nouvelles formes de rencontres »

« Ce qui importe, c’est la capacité de se réinventer, de créer de nouvelles formes de rencontres »

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets...

Fondateur de la première conférence TEDx européenne, cofondateur de Rue89, ancien directeur numérique de France 24, créateur de l'agence Joshfire spécialisée dans les objets connectés, à la tête de l'agence Brightness depuis 2012 qui accompagne les événements Boma, Michel Lévy-Provençal a plus d'une corde à son arc. Salué pour sa capacité à capter les tendances et les innovations de la révolution numérique, l'entrepreneur aguerri s'est prêté au jeu de l'interview pour Story Jungle. Il évoque avec nous le futur de l'événementiel, alors que le monde se déconfine petit à petit.

« Le soutien à l’écosystème de la communication et des médias est plus que nécessaire »

« Le soutien à l’écosystème de la communication et des médias est plus que nécessaire »

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé,...

Depuis le début du confinement, les recettes publicitaires connaissent une chute vertigineuse. Afin d'aider les médias à sortir la tête de l'eau, Aurore Bergé, rapporteure du projet de loi sur l'audiovisuel, plaide pour la mise en place d'un crédit d'impôt sur les dépenses de communication. Bertrand Beaudichon, CEO d'Initiative, agence média du groupe IPG Mediabrands, et ancien président de l'Udecam, réagit à la proposition pour Story Jungle et évoque les nouvelles dynamiques d'un secteur ébranlé par une crise sans précédent.

« Il ne faut jamais avoir de certitudes dans le digital »

« Il ne faut jamais avoir de certitudes dans le digital »

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ?...

Depuis 2017, Marie-Alix Roussotte est la directrice de la communication et du digital chez Algeco, leader de la construction modulaire. Sa spécialité ? Générer des leads qualifiés grâce à une très fine analyse des datas. En juin 2019, elle a ainsi remporté le Prix du meilleur dispositif de qualification de leads Algeco/Awe Grand Prix du Marketing B2B. Cette professionnelle de la communication partage avec nous son regard sur l'impact de la crise et le rôle des marques, en cette sortie de confinement.

« On est passé d’une marque de transport opérateur à une marque de service du quotidien »

« On est passé d’une marque de transport opérateur à une marque de service du quotidien »

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de...

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de-France, qui place l'humain au cœur de sa stratégie.

Les marques au service des gens

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter »...

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter » de cette période pour mettre en valeur leur « raison d'être », c'est-à-dire le sens profond qu'une entreprise donne à son activité. « Il faut une réaction, il faut que les marques continuent d'exister pendant la crise », intime Pierre Gomy, directeur chargé des marques chez Kantar France. « Quelle que soit la réponse, l'essentiel est qu'elle soit authentique, en phase avec la personnalité de la marque », indique-t-il à l'AFP.

Coronavirus : le podcast pète la forme

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère...

On aurait voulu vous faire une newsletter 100% coronavirus free, mais ce n'est pas possible... Newsletters, blogs, articles, podcasts : les éditeurs se sont livrés à une surenchère de formats pour couvrir l'épidémie du coronavirus. Le New York Times vient d'ailleurs de créer une section dédiée à l'épidémie, accessible gratuitement. Au coeur de cette avalanche de contenus, les podcasts semblent s'imposer et vivre un mini-boom, comme le rapporte Digiday.

Législatives : clashs et « edits » façon K-pop

De Squeezie à Jordan Bardella, en passant par les fans de K-pop, les réseaux sociaux se transforment en ring de boxe où tous les coups sont permis pour influencer les jeunes...

De Squeezie à Jordan Bardella, en passant par les fans de K-pop, les réseaux sociaux se transforment en ring de boxe où tous les coups sont permis pour influencer les jeunes électeurs.

LinkedIn modifie l’interface de gestion des pages entreprises

LinkedIn vient de dévoiler une série de nouvelles fonctionnalités visant à simplifier la gestion des pages entreprises. Voici l'essentiel à retenir !

LinkedIn vient de dévoiler une série de nouvelles fonctionnalités visant à simplifier la gestion des pages entreprises. Voici l'essentiel à retenir !

Benoît Raphaël : Information, l'indigestion

Benoît Raphaël : Information, l'indigestion

C'est un « voyage au bout de l'info » que propose l'entrepreneur, et auteur, journaliste spécialisée dans les usages de l'intelligence artificielle Benoit Rapha...

C'est un « voyage au bout de l'info » que propose l'entrepreneur, et auteur, journaliste spécialisée dans les usages de l'intelligence artificielle Benoit Raphaël dans son livre « Information : l'indigestion », un manuel pour penser par soi-même dans le chaos de l'info, publiée aux éditions Eyrolles.

Comment produire des formats efficaces en temps de « guerre »

Comment produire des formats efficaces en temps de « guerre »

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été...

Comment produire des formats efficaces, en période de confinement ? Si le secteur événementiel en a pris un coup – rappelons que d'innombrables grands événements ont été annulés ou repoussés (China Connect, E-marketing Paris 2020, Big Data Paris, Mobile World Congress à Barcelone, Global Marketing Summit de Facebook à San Francisco...) –, d'autres canaux de communication existent et se renforcent. Avec les moyens du bord. Story Jungle a dressé pour vous une liste de formats et d'outils plébiscités, à l'ère du coronavirus.

Claire Touzard, autrice de Féminin : "Il faut davantage de liberté de parole"

Claire Touzard, autrice de Féminin : "Il faut davantage de liberté de parole"

Claire Touzard est celle qui ose. Après avoir brisé le tabou de l'addiction à l'alcool dans le pays où le verre de vin est roi, dans un journal de bord intitulé Sans alcool...

Claire Touzard est celle qui ose. Après avoir brisé le tabou de l'addiction à l'alcool dans le pays où le verre de vin est roi, dans un journal de bord intitulé Sans alcool, elle s'attaque dans Féminin, un roman d'auto-fiction ,au modèle économique de la presse féminine, et dans une plus large mesure au capitalisme.

Bible des médias : quel bilan pour les formats ?

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

Podcasts, smartphones, réseaux sociaux et pandémie : l'étude du Reuters Institute revient sur une année marquée par le Covid et les restrictions.

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

“La crise du covid-19 semble avoir réaffirmé le poids des médias d’information”

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays...

Comme chaque année, le Reuters Institute for the Study of Journalism publie son rapport sur la consommation de l'information dans le monde. S'appuyant sur un panel de 46 pays, l'étude de 164 pages fait le point sur les liens entre les médias et les consommateurs. Et bonne nouvelle, 44% des sondés estiment faire confiance aux médias, soit six points de plus que l'année dernière. On a échangé sur les principaux points du Digital News Report avec deux instigateurs de l'étude : Rasmus Nielsen, directeur du Reuters Institute et Nic Newman, Senior Research Associate au Reuters Institute.

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné...

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné le glas des grand-messes. Depuis le début de la crise, 4 500 événements ont été annulés et 3 000 ont été reportés – avec une perte de 15 milliards d'euros, selon l'Union des métiers de l'événement. Un coup dur sans précédent pour le secteur de l'événementiel, qui a cherché son salut dans la digitalisation, et envisage désormais son avenir dans un équilibre entre distanciation et présentiel. Comment s'est opérée cette transformation des événements et avec quelles perspectives ? Quel futur espérer pour l'événementiel ?

Médias : l'asphyxie

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans...

Face à la crise du coronavirus, les médias prennent l'eau (notamment parce que les annonceurs ne souhaitent pas être associés au coronavirus comme évoqué précédemment dans notre enquête), et cherchent activement des solutions. Story Jungle prend le pouls de cette situation inédite. Tour d'horizon d'un écosystème éprouvé.

Marché de l'influence : la fin du Far West ?

Marché de l'influence : la fin du Far West ?

Faut-il créer un statut d'influenceur ? Doit-on soumettre les contenus rémunérés aux contraintes du marché de la publicité ? Doivent-ils être validés par une autorité...

Faut-il créer un statut d'influenceur ? Doit-on soumettre les contenus rémunérés aux contraintes du marché de la publicité ? Doivent-ils être validés par une autorité compétente ? Doit-on mettre en place des systèmes de vérification automatisés pour les placements de produits ?

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire...

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire, en cette période d'épidémie dévastatrice. Fuite des annonceurs, recours au chômage partiel, fermeture des kiosques, distribution allégée de La Poste, Presstalis à la dérive : la presse se prépare à un exercice de haute voltige.

Comment Dassault Systèmes a investi TikTok

Comment Dassault Systèmes a investi TikTok

En juillet dernier, Dassault Systèmes, une marque B2B s'il en est, se lançait sur TikTok. 7 mois plus tard, la marque compte 63 000 abonnés et plus d'un millions de likes,...

En juillet dernier, Dassault Systèmes, une marque B2B s'il en est, se lançait sur TikTok. 7 mois plus tard, la marque compte 63 000 abonnés et plus d'un millions de likes, un post à plus de 7 millions de vues et plusieurs flirtant avec le million.

20 Mint : le pari fou de 20 minutes pour décrypter le Web 3.0

20 Mint : le pari fou de 20 minutes pour décrypter le Web 3.0

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Laurent Bainier, journaliste à 20 minutes a un projet fou : décrypter le Web 3 en inventant un média complètement immergé dans le Web 3.

Campagnes de marque : jusqu'ici tout va bien

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement,...

Cette fois, les annonceurs restent vaillants. Alors que les campagnes de communication s'étaient arrêtées brutalement lors du premier confinement, elles se maintiennent à flot aujourd'hui, avec la perspective des fêtes de fin d'année.

La chute

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP),...

Le Covid frappe de plein fouet le marché publicitaire... mais épargne (légèrement) le digital. C'est ce que révèle le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), publié mi-mai et co-réalisé par France Pub, l'Institut de recherches et d'études publicitaires (IREP) et Kantar, pour le premier trimestre de l'année 2020 par rapport au 1er trimestre 2019.

Le pire n'est jamais décevant

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non,...

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non, personne n'a jamais connu cela, n'en déplaise à Simon Sinek. Sur le plan économique, on ne vit pas le chamboulement de la vague internet : des gens meurent, d'autres sont sur le front. Le contexte, ça change tout.

LinkedIn renforce (encore) la diffusion de ses newsletters

LinkedIn n'en finit plus de doper son format newsletter. Un format puissant pour travailler son influence auprès de ses cibles corporate. Pour lequel la plateforme vient d'annoncer...

LinkedIn n'en finit plus de doper son format newsletter. Un format puissant pour travailler son influence auprès de ses cibles corporate. Pour lequel la plateforme vient d'annoncer de nouvelles options.

LinkedIn teste les publicités vidéo en pre-roll

LinkedIn lance un format de publicité vidéo pre-roll en partenariat avec une sélection d'éditeurs. Son nom ? The Wire Program.

LinkedIn lance un format de publicité vidéo pre-roll en partenariat avec une sélection d'éditeurs. Son nom ? The Wire Program.

Radio, podcast, musique : l’audio crève l’écran !

Radio, podcast, musique : l’audio crève l’écran !

Les différentes études publiées par Médiamétrie le confirment : les smartphones continuent de booster la consommation de formats audio dans l'Hexagone,...

Les différentes études publiées par Médiamétrie le confirment : les smartphones continuent de booster la consommation de formats audio dans l'Hexagone, où plus de la moitié des contenus sont désormais écoutés sur des supports numériques...

Les 7 leviers de l'influence corporate en 2024

La période est fascinante pour la communication corporate. L'entreprise est désormais appelée à se positionner sur de nombreux sujets : les limites planétaires, les nouveaux...

La période est fascinante pour la communication corporate. L'entreprise est désormais appelée à se positionner sur de nombreux sujets : les limites planétaires, les nouveaux modes de travail, l'intelligence artificielle, la cybersécurité... Mais de quels leviers dispose-t-elle pour établir ou maintenir son leadership ?

Bruno Maltor, le boss des influenceurs voyage

Bruno Maltor, le boss des influenceurs voyage

« Dix ans de voyage autour du monde », ça vous forge un homme. Ça fait pousser la barbe, aussi. Avec son sens de l'image ou de l'humour,...

Steven Bartlett, le puits sans fond de l’entrepreneuriat

Steven Bartlett, le puits sans fond de l’entrepreneuriat

Fondateur de Flight Group, cofondateur de Thirdweb et investisseur dans des sociétés telles que SpaceX, Whoop, Zoe et Huel, Steven Bartlett est un homme très occupé.

Fondateur de Flight Group, cofondateur de Thirdweb et investisseur dans des sociétés telles que SpaceX, Whoop, Zoe et Huel, Steven Bartlett est un homme très occupé.

Zach King, la magie du montage

Zach King, la magie du montage

Est-il encore nécessaire de présenter Zach King ? Avec sa casquette à l'envers et ses 33,7 millions d'abonnés sur YouTube amassés depuis 2013,...

Pierre Rigaux, lanceur d’alerte verte

Pierre Rigaux, lanceur d’alerte verte

Naturaliste-écologue de métier, Pierre Rigaux a écrit de nombreux livres pour sensibiliser ses lecteurs à la cause animale.

Naturaliste-écologue de métier, Pierre Rigaux a écrit de nombreux livres pour sensibiliser ses lecteurs à la cause animale.

Comment les marques racontent la France

Comment les marques racontent la France

Et si les prises de parole des Renault, SNCF et autres McDonald's influençaient subrepticement la manière dont nous nous représentons collectivement la France et les Français...

Et si les prises de parole des Renault, SNCF et autres McDonald's influençaient subrepticement la manière dont nous nous représentons collectivement la France et les Français ?

Un média consacré aux nouveaux formats et à LinkedIn.
close
{POPUP_CONTENT}