News

Les réseaux sociaux oubliés : Myspace

Les réseaux sociaux oubliés : Myspace

Par Thomas Albert- Publié le 07 août 2021
0

Avant TikTok, Instagram, Twitch et compagnie, il y avait Myspace, Skyblog, MSN et d'autres réseaux sociaux désormais passés aux oubliettes. Story Jungle vous propose un retour en arrière.

Pour le premier épisode de cette série consacrée aux réseaux sociaux oubliés, coup de projecteur sur Myspace. On se souvient de ce réseau social, fondé par l'entrepreneur Tom Anderson ( « Tom de Myspace »  pour les intimes), qui connut ses heures de gloire dans les années 2000 et propulsa la carrière de nombreux artistes : Lily Allen, The Arctic Monkeys...  En 2019, la perte massive de ses données musicales téléchargées entre 2003 et 2015 remit, funestement, le réseau social sur le devant de la scène. État des lieux d'un réseau social sur le déclin.

Myspace, késako ?

Créé en 2003, Myspace a fait de la musique son ADN. Plateforme de diffusion et de stockage, le réseau social permet de partager également des informations sur des événements à venir : concerts ou festivals. Vice explique même qu'« à la fin des années 2000, presque toutes les personnes que vous connaissiez étaient sur Myspace ». Voyez ce réseau social comme Instagram ou TikTok aujourd'hui : celui où tous vos amis sont et sur lequel vous bondissez dès que vous avez un peu de temps libre. « Je considère Myspace comme une sorte de Far West de l'Internet, où les utilisateurs avaient le contrôle sur leur profil et où les grandes entreprises avaient peu d'influence, contrairement à Facebook et Instagram avec leurs publicités constantes », explique une ancienne utilisatrice à Vice.

En route pour la gloire

À l'origine de Myspace, deux entrepreneurs californiens, Tom Anderson et Chris DeWolfe, qui se rencontrent à eUniverse, une société de marketing digital. La plateforme devient rapidement un phénomène. Entre 2004 et 2006, la croissance est fulgurante : 100 millions d'utilisateurs mondiaux, plus de 7 millions de nouveaux membres chaque mois, mais surtout 3 milliards de pages vues par jour et la présence de 3 millions d'artistes. Friendster, un réseau social malaisien, est engloutie par l'Angelino. Des chiffres à la hauteur du rachat par le magnat des médias,Rupert Murdoch, en 2005, qui s'offre le réseau pour 580 millions de dollars ! Derrière cette somme, un investissement : la croyance en un futur dont les fondations reposeraient sur le World Wide Web.

Pendant plusieurs années, les résultats lui donnent raison. En 2009, Myspace fait partie des 10 sites les plus visités au niveau mondial et aurait même devancé Google.

La chute

Mais le succès ne dure qu'un temps : en 2011, Murdoch revend en catastrophe le réseau social et qualifie son rachat « d'énorme erreur ». De son propre aveu, Murdoch estime que son groupe News Corp l'a « mal géré sur tous les aspects ». Justin Timberlake rachète la société pour 35 millions de dollars, soit 16 fois moins que le prix fixé en 2005. En parallèle, l'émergence de nouveaux réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Instagram précipite la chute de celui qui fut roi.

Si certains pointent du doigt Facebook, le vidéaste ColdFusion présente un point de vue différent. Le youtubeur a relevé plusieurs défauts lors de l'apogée de Myspace : l'utilisation d'un langage de programmation obsolète (du nom de ColdFusion), alors même que le site se développait rapidement. Par ailleurs, l'inexistence d'un filtre anti-spam n'a pas contribué à créer un espace agréable où les jeunes pouvaient se sentir en sécurité. Sean Parker – premier président de Facebook – a lui-même avoué lors d'une conférence que la réussite de l'entreprise fondée par Mark Zuckerberg vient essentiellement de l'explosion en plein vol de Myspace. Sans ces mauvaises décisions, Facebook n'aurait peut-être pas eu la réussite qu'on lui connaît.

Quelle évolution dans les années 2010 ?

En 2013, le site évolue. Avec une nouvelle charte graphique et de nombreuses fonctionnalités, l'objectif est clair : relancer un réseau social prometteur qui a encore sa place. Car personne n'a su combler le vide qu'il a laissé : les services de streaming musicaux commencent tout juste à aborder l'aspect social, exception faite de SoundCloud et Spotify (les choses n'ont pas beaucoup évolué depuis 2012). Mais cette tentative n'a pas porté ses fruits : en 2019, Myspace ne compte plus que 30 millions d'utilisateurs mensuels.

En mars 2019, la société propriétaire du réseau social, Specific Media (entre-temps rachetée par Time Inc.) annonce la perte des données musicales uploadées entre 2003 et 2015. Le réseau social avance la thèse d'un accident : « À la suite d'un projet de migration de serveur, il est possible que les photos, vidéos et fichiers audio que vous avez uploadés il y a plus de trois ans ne soient plus disponibles sur Myspace. » Dans le même temps, des utilisateurs pensent que l'entreprise a saisi l'occasion pour économiser bande passante et stockage sur ses serveurs. Andy Baio (ancien directeur technique de Kickstarter)explique sur Twitter qu'il est « très sceptique sur l'aspect accidentel. L'incompétence flagrante peut être mauvaise pour les relations publiques, mais ça reste mieux que de dire "on ne veut pas faire l'effort de payer le coût de transférer et héberger 50 millions de vieux MP3" ». La société Internet Archive est parvenue à récupérer 450 000 fichiers disparus en 2019, une maigre consolation : cela représente moins de 1 %.

Le scandale mêlant Facebook et Cambridge Analytica explose en 2018, lorsque Christopher Wylie (ancien directeur de recherche) révèle l'utilisation massive de données personnelles. Dès lors, de nombreux utilisateurs regrettent que – dix ans plus tôt – Facebook ait gagné sa bataille l'opposant à Myspace. Sur Twitter, ils sont nombreux à déplorer la « disparition » du média. Encore aujourd'hui, certains expliquent l'apport qu'a pu avoir Myspace dans leur vie.

En novembre 2020, un nouveau média social fait son apparition. Du nom de SpaceHey, il est largement inspiré du design de Myspace dans les années 2000. Son créateur d'origine allemande – qui se fait appeler An – avait à peine 18 ans lors de la création du site. « SpaceHey est une nouvelle expérience de réseautage social qui se concentre principalement sur deux aspects absents de la plupart des plateformes modernes : la personnalisation et la vie privée (...) Le site est presque identique à ce qu'était Myspace à son apogée : il comprend des blogs, des bulletins d'information, une fonction de messagerie instantanée à l'ancienne et, surtout, la possibilité d'utiliser le HTML et le CSS pour personnaliser votre profil avec de jolies mises en page, des images et de la musique », explique Vice. Comme le note le magazine, « le climat des réseaux sociaux est en crise » mais ce site laisse apparaître de belles perspectives...
bio
Jean-Philippe Lorenzo,
Directeur technique de Take Part Media
Jean-Philippe Lorenzo est co-fondateur en 2005 de Take Part Media et y occupe le poste de directeur technique. Il obtenu son doctorat de physique en 1998 pour une étude sur la persistence des bi-polarons à température finie dans le modèle d'Holstein adiabatique unidimmentionnel. Docteur Ingénieur avec un triple profil, il a successivement occupé les postes de :  Chef de Projet Web (Kompass-Pages Jaunes) de 2000 à 2004   Chef de produit (Service marketing Kompass-Pages Jaunes) de 2002 à 2004  Chef de projet  puis Directeur du service Etudes et Développement (Expert Line) de 2005 à 2009.

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}