Edition du dimanche 23 juin 2024

Pourquoi les marques ne s'engagent pas dans la campagne législative

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
« J'ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote. Je dissous donc ce soir l'Assemblée nationale. » Le 9 juin dernier, Emmanuel Macron a pris tout le monde de court. En plongeant le pays dans une campagne législative anticipée, avec les extrêmes aux portes du pouvoir, le président français a déclenché un tourbillon de déclarations politiques. Artistes, sportifs, médias, patronat, les appels au vote se multiplient et s'accompagnent parfois d'une prise de position appuyée. Dans ce vacarme, une voix brille par son absence : celle des marques, qui peinent à se situer dans ce grand débat national. Mais au fond, ont-elles vraiment le choix ? Dans ce contexte politique inflammable, où les uns tiennent le briquet pendant que d'autres versent l'essence, pourquoi sortir du silence ? Qu'ont-elles à gagner ? Pas grand-chose, répond Christine Albanel, présidente de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) et ancienne ministre de la Culture et de la Communication, lors d'une conférence organisée mardi dernier à l'occasion des Cannes Lions 2024 : « Les marques sont là pour vendre et pour séduire un maximum de personnes. Nous comprenons leur prudence : le prix à payer peut être très lourd lorsqu'une prise de risque est mal perçue. Surtout depuis l'émergence des réseaux sociaux. »
 
« Un engagement ne se décide pas du jour au lendemain »
 
Dans ce nouveau far west que sont les réseaux sociaux, où les réputations se font et se défont en un clic, mieux vaut éviter de heurter son public. D'après un sondage réalisé par Marmeladz, l'un des pure players de référence chez les 18-34 ans, 62% des jeunes estiment que la communication politique n'a pas sa place sur les réseaux sociaux. Résultat : « les marques sont trop frileuses », ose Dominique Wolton, président du Conseil de l'éthique publicitaire (CEP), qui avait déjà abordé cette question lors d'un rapport publié dans la foulée du discours d'Emmanuel Macron, où l'on pouvait lire que « les marques qui mettent en publicité (comme on met en scène) leur bienveillance doivent avoir conscience du retour de bâton possible si leurs actes ne sont pas en cohérence avec leurs déclarations », rappelle cet article du site E-marketing. Les exemples de Disney et Budweiser, taxés de wokisme décomplexé aux USA suite à leurs décisions, sont encore dans toutes les têtes. Disney est passé de la 4ème à la 77ème place dans le classement Axios-Harris 2023 des marques préférées des Américains, après avoir proposé une Petite Sirène et une Blanche-Neige métisses ou remplacé les nains par des créatures magiques. De son côté, Budweiser s'est pris une grosse campagne de boycott pour avoir choisi une égérie transgenre dans l'une de ses campagnes. « Disney ou Budweiser, contrairement à Apple, ont laissé l'actualité dicter leur engagement politique, elles ne sont pas restées maîtres de leur agenda. Un engagement ne se décide pas du jour au lendemain. Il faut qu'il soit constitutif d'une stratégie globale, analyse Étienne Lamotte, directeur de la stratégie de Double 2, agence spécialisée en événementiel, contenus et influence, dans cette interview publiée par Stratégies. Je citerais l'adage "Connais-toi toi-même", et connais aussi tes consommateurs, leurs valeurs, leurs clivages et ce qui les rassemble. Au fond, chacun est d'accord, par exemple, sur le constat que les minorités sont plus fragiles. Mais les marques, quand elles s'expriment sur le sujet, le font-elles parce que c'est dans l'air du temps, pour ne blesser personne, pour autre chose ? »
 
La pub entre deux chaises
 
Ces questions ont traversé l'Atlantique et se posent désormais dans l'Hexagone. « Est-ce que ces engagements doivent nécessairement se faire à travers la publicité ? », abonde Sandrine Reinert, directrice générale de Jellyfish France, dans les colonnes d'E-marketing : « C'est de l'action en réalité, ce sont de vraies transformations qui sont attendues. Et du coup, peut-être que c'est finalement risqué pour une marque de communiquer uniquement sur ses engagements. » Un statu quo généralisé qui, en élargissant la réflexion, peut aussi mener toute l'industrie dans le mur. Christine Albanel ne dit pas autre chose : « Cette situation est dangereuse car nous nous dirigeons vers une uniformisation un peu générale des messages publicitaires. Cela peut être économiquement catastrophique parce que si toutes les marques proposent des campagnes qui se ressemblent, en se reposant beaucoup sur l'émotionnel et sur les mêmes valeurs, elles ne peuvent plus surprendre les consommateurs et ne sollicitent donc plus vraiment leur attention. » Dominique Wolton, lui, parle « d'anesthésier la création », « d'affadir le discours publicitaire ». Deux notions qu'il puise à nouveau dans le rapport du CEP : « Il y a cinquante ans, le public avait droit à toutes les audaces créatives. Aujourd'hui, il est considéré comme connecté et averti. Les spectateurs n'ont plus droit, par prévention, qu'à une bande passante de plus en plus étroite au motif qu'ils pourraient ne pas comprendre le second degré ou le décalage. Outre qu'il stérilise la créativité, un tel postulat témoigne d'une vision méprisante et infantilisante des publics. » Bancale, aussi. Encore plus dans une industrie où la prise de risque, de position, constitue un marqueur fort de l'identité d'une marque et un levier puissant pour se démarquer de la concurrence. « Pour marquer les esprits, il faut quand même aller parfois sur un terrain original. Les marques pourraient s'engager davantage, c'est certain !, conclut Sandrine Reinert. Et si elles ne le font pas, la publicité n'aura plus la même portée. »
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres

UN PAVÉ DANS LA JUNGLE

Jordan Bardella l'a confirmé récemment : s'il arrive au pouvoir, son camp compte bel et bien privatiser l'audiovisuel public. « À terme », a-t-il précisé. Sauf que, comme le chuchote un dirigeant de médias cité par Les Échos : « On n'a jamais été aussi proche » d'une privatisation de tout ou d'une grande partie de France Télévisions et Radio France. Une mesure, inédite en Europe, qui pose de grandes questions et pourrait entraîner un bouleversement du marché publicitaire français.

Pourquoi c'est un pavé ? Selon Les Échos, cette privatisation pourrait aboutir à une recomposition du secteur des médias vivant de la publicité : « Pour vivre sans les budgets de l'État, les médias du service public devraient essentiellement générer des ressources publicitaires. Les professionnels ont déjà travaillé à des hypothèses de déplafonnement de la publicité sur France Télévisions et Radio France par le passé, donc en connaissent un peu l'impact. L'un d'entre eux estime aujourd'hui que Radio France pourrait générer jusqu'à 250 millions d'euros de publicité (contre 40 à 50 aujourd'hui) et que France Télévisions pourrait dégager 800 millions de revenus (contre 350 millions aujourd'hui). Loin d'être neutre pour des marchés publicitaires français de 650 millions pour la radio, particulièrement touchée, et de 3 milliards pour la télévision, tous deux au mieux sans croissance. »
 
Avec un marché publicitaire qui stagne, voire régresse, c'est tout l'écosystème médiatique qui serait chamboulé, avec de nombreux aménagements à inventer. Un professionnel cité dans l'article tempère : « Contrôler le service public via la budgétisation de ses finances serait sans doute plus simple pour le RN. »
UN FORMAT À LA LOUPE
FORMAT
« Bonjour à tous. Je m'appelle Adrienne. Je suis issue de Symphony Digital Avatars, la dernière invention de TikTok », explique une jeune femme dans cette vidéo publiée par TikTok mardi dernier. Ou plutôt son avatar... Car celle qui apparaît pour présenter le dernier outil conçu pour que les créateurs de contenu puissent générer plus de publicités sur le réseau social n'est autre que le clone numérique d'Adrienne Lahens, global head of content strategy and operations de TikTok. Un double capable de s'exprimer en une trentaine de langues, avec une grande diversité de gestes et d'expressions, que la plateforme met désormais au service des marques et de leurs influenceurs pour leur permettre de communiquer à leur place. Dans tous les sens du terme et dans toutes leurs vidéos, à but commercial ou non. ByteDance, qui n'en finit plus d'insuffler de l'IA générative dans sa poule aux œufs d'or ces derniers mois, justifie cette dernière innovation par une volonté de « responsabiliser les créateurs et propulser leur créativité vers un public mondial grâce à la puissance de l'IA ».

Pour les créateurs comme pour les marques, ces avatars permettent de multiplier leur production vidéo et donc de booster leurs revenus. Et le résultat est bluffant. Au point que si la fameuse mention « généré par IA » n'apparaissait pas (en tout petit), beaucoup pourraient tomber dans le panneau. Par souci de développer « l'utilisation responsable de l'IA dans le marketing créatif » et « d'alimenter cette réflexion et accompagner le développement de ces solutions », dixit ce communiqué officiel où d'autres avatars sont présentés, TikTok précise avoir créé un conseil consultatif composé de créateurs et de représentants de marques mondiales comme Mondelez, Wendy's ou la NBA, ainsi que de grandes agences comme OMD, Day One ou TBWA. Son nom ? « The Symphony Collective: Industry Advisory Board ». Et on souhaite beaucoup de courage à son chef d'orchestre !
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
CSQQQF
En 2023, une étrange lettre est parvenue au siège de Medtech Products Inc., le laboratoire qui fabrique la Dramamine, un médicament anti-nauséeux qui se vend comme des petits pains au pays de l'Oncle Sam. « Chère Dramamine, je vous écris au nom de la communauté des sacs à vomi. Nous avons constaté depuis longtemps que les sacs à vomi de qualité étaient de plus en plus difficiles à trouver. Désormais, les gens les utilisent rarement et ne les aiment vraiment plus. Certes, votre produit fonctionne bien, mais nous nous demandons s'il ne fonctionne pas un peu trop bien... » Une missive qui a fait germer une idée un poil loufoque dans les esprits de l'équipe de com' de la marque : « Et si nous rappelions au monde entier à quel point nous sommes efficaces en disant adieu à cette industrie que nous sommes en train de tuer accidentellement ? » Le résultat, c'est The Last Barf Bagun hommage de treize minutes et trente-neuf secondes au dernier sac à vomi. De sa naissance jusqu'à sa mort, en passant par des témoignages de collectionneurs (oui, ça existe) et de patients qui souffrent du mal des transports, ce micro-docu explore toutes les facettes de cet objet que la marque présente comme une « icône culturelle », non sans ironie. Elle lui a même ouvert un musée dédié à New York, en plein cœur du quartier branchouille de SoHo, où les sacs à vomito se transforment en cartes postales, en sacs à glaçons ou en marionnettes pour enfants... Une campagne franchement réussie, saluée cette semaine par trois prix aux Cannes Lions 2024.
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Il aura fallu attendre vingt-et-un ans, depuis le lancement de la première Barbie en 1959, pour que Mattel commercialise une barbie à la peau noire. Nous sommes en 1980 et cette « Black Barbie », tant espérée par plusieurs générations de petites filles noires, porte une coupe afro et un ensemble rouge à paillettes inspiré des tenues de scène de Diana Ross. C'est son histoire que la réalisatrice Lagueria Davis – petite nièce de Beulah Mae Mitchell, l'une des premières salariées afro-américaines embauchées par Mattel et qui souffla l'idée de créer cette poupée – retrace dans Black Barbie. Un long docu dispo sur Netflix, qui consacre aussi son influence sur plusieurs générations de petites Américaines. De celles nées dans les années 80 qui ont eu la chance de l'avoir entre les mains, à celles qui, comme Lagueria Davis, n'ont joué qu'avec une barbie aussi blonde que stéréotypée et qui ont toujours trouvé « étrange de regarder un miroir social et de ne pas y voir son reflet... ».
Webinaires et évènements
Je m'inscris pour recevoir nos invitations aux webinaires

Ne ratez pas nos évènements, webinaires en ligne ou petits déjeuner bien physiques

>> Recevez nos invitations aux webinaires
A lire ou à voir également sur le même sujet

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Le secteur événementiel en ordre de bataille

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné...

Remballés les petits fours et le champagne, les poignées de main plus ou moins chaleureuses dans les allées, les deals naissants dans les stands : la crise du Covid-19 a sonné le glas des grand-messes. Depuis le début de la crise, 4 500 événements ont été annulés et 3 000 ont été reportés – avec une perte de 15 milliards d'euros, selon l'Union des métiers de l'événement. Un coup dur sans précédent pour le secteur de l'événementiel, qui a cherché son salut dans la digitalisation, et envisage désormais son avenir dans un équilibre entre distanciation et présentiel. Comment s'est opérée cette transformation des événements et avec quelles perspectives ? Quel futur espérer pour l'événementiel ?

Comment bâtir une communication audacieuse

Comment bâtir une communication audacieuse

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

Le pire n'est jamais décevant

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non,...

Nous vivons une période exceptionnelle alors que nous achevons notre 2e semaine de confinement comme de près de 3 milliards de personnes dans le monde. Non, personne n'a jamais connu cela, n'en déplaise à Simon Sinek. Sur le plan économique, on ne vit pas le chamboulement de la vague internet : des gens meurent, d'autres sont sur le front. Le contexte, ça change tout.

Législatives : finalement, les décideurs s’engagent

Législatives : finalement, les décideurs s’engagent

Après un (long) temps d'observation, peut-être dû à la sidération, les décideurs - principalement les patrons - s'engagent dans la campagne...

Après un (long) temps d'observation, peut-être dû à la sidération, les décideurs - principalement les patrons - s'engagent dans la campagne. Non sans quelques sueurs froides à l'idée de braquer une partie de leurs audiences, clients ou collaborateurs.

À Dubaï, la COP28 met les marques dans l’embarras

La COP28 s'est ouverte cette semaine à Dubaï, le paradis du pétrole. C'est peu dire que le choix du pays d'accueil fait polémique et, cette année,...

La COP28 s'est ouverte cette semaine à Dubaï, le paradis du pétrole. C'est peu dire que le choix du pays d'accueil fait polémique et, cette année, empêche les entreprises de s'approprier ce temps fort de leur communication « sustainability »...

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience...

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience plus qualitative. Plus engagée, aussi.

« Les marques peuvent faire du bien à la société. Aujourd’hui, elles ne prennent pas assez de risques »

« Les marques peuvent faire du bien à la société. Aujourd’hui, elles ne prennent pas assez de risques »

Thomas Jamet dirige le groupe IPG Mediabrands France depuis 2015. Cet expert du digital officie également en tant que professeur dans les murs de l'École de communication de...

Thomas Jamet dirige le groupe IPG Mediabrands France depuis 2015. Cet expert du digital officie également en tant que professeur dans les murs de l'École de communication de Science Po et est vice-président de l'Udecam (Union des entreprises de conseil et d'achat media). De multiples casquettes qui font de lui une référence en matière de brand content. Story Jungle l'a rencontré pour évoquer les principaux enjeux des contenus de marque. Entretien.

Exprimez la personnalité de votre entreprise, avec Jaguar Land Rover Fleet & Business

Take Part Media a réalisé une plateforme mettant en lumière l'offre "Fleet Business" de Jaguar Land Rover à travers des témoignages de décideurs.

Take Part Media a réalisé une plateforme mettant en lumière l'offre "Fleet Business" de Jaguar Land Rover à travers des témoignages de décideurs.

Mouv' célèbre la créativité des jeunes

Mouv' célèbre la créativité des jeunes

Mathieu Marmouget a pris les commandes de Mouv', la radio jeune de Radio France, en 2022. Sous son impulsion, l'antenne est repensée avec l'idée de célébrer la créativité...

Mathieu Marmouget a pris les commandes de Mouv', la radio jeune de Radio France, en 2022. Sous son impulsion, l'antenne est repensée avec l'idée de célébrer la créativité des jeunes... et capter leur attention dans les réseaux sociaux. Et sur ce point, c'est un vrai succès. Il est l'invité de ce 12ème épisode de Story of Stories.

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui...

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui attise la curiosité des annonceurs désireux de capter cette cible aussi jeune que volatile.

Gen Z et directeurs marketing : « un fossé générationnel »

De par son poids démographique et culturel grandissant, la Gen Z n'a jamais été aussi courtisée par les marques, ébranlant au passage les certitudes des marketers...

De par son poids démographique et culturel grandissant, la Gen Z n'a jamais été aussi courtisée par les marques, ébranlant au passage les certitudes des marketers...

Marques : soyez sincère dans un monde de brutes !

Marques : soyez sincère dans un monde de brutes !

« Comment les marques, les agences et les médias peuvent réussir leur transformation dans une nouvelle ère où l'authenticité prévaut ? » C'est la question que s'est posée...

« Comment les marques, les agences et les médias peuvent réussir leur transformation dans une nouvelle ère où l'authenticité prévaut ? » C'est la question que s'est posée Kantar Media dans son étude annuelle qui explore les points de tension dans le secteur des médias et de la communication. Tour d'horizon.

AXA IM s'offre une campagne sur LinkedIn !

AXA IM fait appel à Take Part Media pour les accompagner dans la conception éditoriale de sa campagne sur LinkedIn.

AXA IM fait appel à Take Part Media pour les accompagner dans la conception éditoriale de sa campagne sur LinkedIn.

La nouvelle année sur nos magazines !

Rentrée oblige, les équipes de la rédaction n'ont pas chômé pendant les fêtes pour vous proposer de nouveaux contenus d'actualité sur nos différents magazines...

Rentrée oblige, les équipes de la rédaction n'ont pas chômé pendant les fêtes pour vous proposer de nouveaux contenus d'actualité sur nos différents magazines. En voici un aperçu non exhaustif.

Partenariats marques - créateurs : LinkedIn dégaine son tag

LinkedIn vient d'annoncer plusieurs modifications concernant la publication de contenus issus d'un partenariat entre une marque et un ou plusieurs créateurs.

LinkedIn vient d'annoncer plusieurs modifications concernant la publication de contenus issus d'un partenariat entre une marque et un ou plusieurs créateurs.

Claire Touzard, autrice de Féminin : "Il faut davantage de liberté de parole"

Claire Touzard, autrice de Féminin : "Il faut davantage de liberté de parole"

Claire Touzard est celle qui ose. Après avoir brisé le tabou de l'addiction à l'alcool dans le pays où le verre de vin est roi, dans un journal de bord intitulé Sans alcool...

Claire Touzard est celle qui ose. Après avoir brisé le tabou de l'addiction à l'alcool dans le pays où le verre de vin est roi, dans un journal de bord intitulé Sans alcool, elle s'attaque dans Féminin, un roman d'auto-fiction ,au modèle économique de la presse féminine, et dans une plus large mesure au capitalisme.

Comment soigner son image employeur ?

Comment soigner son image employeur ?

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Où est passée la créativité B2B ?

Où est passée la créativité B2B ?

Pourquoi les marques B2B ont-elles aussi peu d'imagination ? C'était tout l'objet de la discussion de notre live LinkedIn avec Jon Lombardo, Global Lead au B2B Institute de LinkedIn...

Pourquoi les marques B2B ont-elles aussi peu d'imagination ? C'était tout l'objet de la discussion de notre live LinkedIn avec Jon Lombardo, Global Lead au B2B Institute de LinkedIn. Nous avons échangé entre autres sur les moyens de rebondir, sur les marques qui s'y prennent bien et sur la nécessité d'embrasser l'échec.

Le moment LinkedIn

Le moment LinkedIn

IA générative, mode créateur, Thought Leader Ads... Au fil du temps et des mises à jour de son algorithme, LinkedIn s'est transformé de banque de CV en ligne en paradis pour...

IA générative, mode créateur, Thought Leader Ads... Au fil du temps et des mises à jour de son algorithme, LinkedIn s'est transformé de banque de CV en ligne en paradis pour les créateurs de contenu B2B...

Comment Time for the Planet cartonne sur LinkedIn

Comment Time for the Planet cartonne sur LinkedIn

Vous les avez sans doute vus passer : "Je suis actionnaire de Time for the Planet". La start-up co-fondée par Arthur Auboeuf a mis en œuvre une stratégie virale ultra efficace...

Vous les avez sans doute vus passer : "Je suis actionnaire de Time for the Planet". La start-up co-fondée par Arthur Auboeuf a mis en œuvre une stratégie virale ultra efficace sur LinkedIn. Avec pas loin de 80 000 abonnés (et près de 21 000 associés, excusez du peu !), Time for the Planet a réussi le tour de force de transformer sa page LinkedIn en véritable machine de guerre dédiée à l'acquisition... d'associés. Entretien.

So Press raconte des histoires (des bonnes !)

So Press raconte des histoires (des bonnes !)

Il a monté un groupe de presse sur une idée simple : trouver et raconter de bonnes histoires. Franck Annese est l'invité de notre 9e épisode de Story of stories.

Il a monté un groupe de presse sur une idée simple : trouver et raconter de bonnes histoires. Franck Annese est l'invité de notre 9e épisode de Story of stories.

Open AI lance GPT store, « l’app store de l’AI »

Lundi dernier, Sam Altman, boss d'OpenAI, a enfilé son plus beau jean pour présenter le futur de son robot conversationnel.

Lundi dernier, Sam Altman, boss d'OpenAI, a enfilé son plus beau jean pour présenter le futur de son robot conversationnel.

Comment les marques racontent la France

Comment les marques racontent la France

Et si les prises de parole des Renault, SNCF et autres McDonald's influençaient subrepticement la manière dont nous nous représentons collectivement la France et les Français...

Et si les prises de parole des Renault, SNCF et autres McDonald's influençaient subrepticement la manière dont nous nous représentons collectivement la France et les Français ?

Content Factory : comment cela fonctionne ? Faut-il l’externaliser ?

Content Factory : comment cela fonctionne ? Faut-il l’externaliser ?

Cette semaine, les 6 et 7 juin, se tenait le salon All For Content au Newcap Event Center de Paris XV. Parmi les sujets abordés : les dernières tendances du brand content,...

Cette semaine, les 6 et 7 juin, se tenait le salon All For Content au Newcap Event Center de Paris XV. Parmi les sujets abordés : les dernières tendances du brand content, l'irruption de l'intelligence artificielle générative dans les process de création de contenu (on y reviendra bientôt), l'organisation et la gestion des contenus.

Tusar Barik, directeur marketing agences et partenaires chez LinkedIn

Tusar Barik, directeur marketing agences et partenaires chez LinkedIn

Tusar Barik, qui travaille chez LinkedIn depuis 5 ans, est spécialisé dans le marketing digital, la publicité, le branding et les réseaux sociaux.

Tusar Barik, qui travaille chez LinkedIn depuis 5 ans, est spécialisé dans le marketing digital, la publicité, le branding et les réseaux sociaux.

Welcome to the Jungle : « 50 personnes font vivre le média »

Welcome to the Jungle : « 50 personnes font vivre le média »

Pour tout galérien du monde du travail, Welcome to the Jungle reste un refuge connu. Pour beaucoup, la plateforme est avant tout un média délivrant son lot de conseils pragmatiques...

Pour tout galérien du monde du travail, Welcome to the Jungle reste un refuge connu. Pour beaucoup, la plateforme est avant tout un média délivrant son lot de conseils pragmatiques – comment limiter les dégâts des écrans au travail sur notre santé, comment réagir face aux collègues qui volent vos idées, comment sortir du lot avec une bonne accroche sur son CV – et de témoignages édifiants d'employés ou de personnalités – le journaliste de mode Loïc Prigent mentionne par exemple son rapport obsessionnel au travail.

Marketing digital : les tendances des tendances 2024…

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital...

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital. Sujet qui, chez Story Jungle, nous concerne un tout petit peu... Alors, quelles sont les tendances des tendances pour 2024 ? Réponse en trois points.

IA et contenus : textpocalypse now ?

L'intelligence artificielle générative se développe très rapidement, notamment à travers des programmes types ChatGPT. Quelles conséquences sur l'univers des contenus ?...

L'intelligence artificielle générative se développe très rapidement, notamment à travers des programmes types ChatGPT. Quelles conséquences sur l'univers des contenus ? Story Jungle fait le point.

Justine Hutteau, fondatrice de Respire

Elle est la fondatrice de la marque de déodorants bio Respire. Elle est suivie par 130 000 abonnés sur la plateforme professionnelle.

Elle est la fondatrice de la marque de déodorants bio Respire. Elle est suivie par 130 000 abonnés sur la plateforme professionnelle.

La charte éditoriale Generali

La demandeGenerali France se transforme en 2020. Pour accompagner ces changements, Generali France souhaite établir une charte éditoriale et des guides d'écriture pour chaque...

La créativité, fer de lance du B2B

48% des décideurs trouvent la publicité B2B ennuyeuse. Face à un tel constat, LinkedIn incite les marques B2B à être originales.

48% des décideurs trouvent la publicité B2B ennuyeuse. Face à un tel constat, LinkedIn incite les marques B2B à être originales.

Snapchat, quelles tendances, quels formats privilégier ?

Snapchat, quelles tendances, quels formats privilégier ?

Alors que Snapchat a annoncé sa grille de rentrée, le 30 septembre, Story Jungle a échangé en live avec Patrick Heneghan, Marketing Lead Southern Europe de Snap...

Alors que Snapchat a annoncé sa grille de rentrée, le 30 septembre, Story Jungle a échangé en live avec Patrick Heneghan, Marketing Lead Southern Europe de Snap. À l'heure où la plateforme fête ses dix ans, on a évoqué les dernières tendances qui l'animent, ses audiences, ses nouveaux formats, son positionnement face à Instagram et TikTok. Entretien.

Les nouvelles résolutions du brand content

Quels contenus de marque pour 2019 ?La semaine dernière, Story Jungle avait dressé les bonnes résolutions 2019 des médias. C'est désormais au tour des marques ! Thomas Jamet...

Innovators Race by Capgemini : the run is on !

6 équipes lancées dans une course internationale à l'innovation. L'objectif ? Imaginer une solution technologique et durable pour une grande marque ou institution.

6 équipes lancées dans une course internationale à l'innovation. L'objectif ? Imaginer une solution technologique et durable pour une grande marque ou institution.

Les marques au service des gens

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter »...

Aider son prochain. Tel pourrait être le nouveau mantra des marques, en ces temps agités. Plutôt que de promouvoir tel ou tel service, elles doivent « profiter » de cette période pour mettre en valeur leur « raison d'être », c'est-à-dire le sens profond qu'une entreprise donne à son activité. « Il faut une réaction, il faut que les marques continuent d'exister pendant la crise », intime Pierre Gomy, directeur chargé des marques chez Kantar France. « Quelle que soit la réponse, l'essentiel est qu'elle soit authentique, en phase avec la personnalité de la marque », indique-t-il à l'AFP.

10 commandements pour produire du contenu en 2021

10 commandements pour produire du contenu en 2021

Que nous réserve l'année 2021 ? Dans la jungle des études et des articles parus, Story Jungle a défriché quelques tendances à avoir à l'esprit pour avancer plus sû...

Que nous réserve l'année 2021 ? Dans la jungle des études et des articles parus, Story Jungle a défriché quelques tendances à avoir à l'esprit pour avancer plus sûrement dans le brouillard. Tour d'horizon.

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

Le coronavirus va-t-il achever les médias ?

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire...

L'audience explose. Les revenus publicitaires s'effondrent. C'est le grand paradoxe auquel doivent faire face les médias, fragilisés par un modèle économique déjà précaire, en cette période d'épidémie dévastatrice. Fuite des annonceurs, recours au chômage partiel, fermeture des kiosques, distribution allégée de La Poste, Presstalis à la dérive : la presse se prépare à un exercice de haute voltige.

« J'ai l'impression que les gens abordent le business comme un dessin animé de Walt Disney »

« J'ai l'impression que les gens abordent le business comme un dessin animé de Walt Disney »

Elle est la fondatrice de Petit Web, un média en ligne (impertinent) dédié au marketing interactif et au monde des entreprises digitales. Chaque semaine Geneviève Petit scrute...

Elle est la fondatrice de Petit Web, un média en ligne (impertinent) dédié au marketing interactif et au monde des entreprises digitales. Chaque semaine Geneviève Petit scrute l'actualité de l'innovation numérique et en tire notamment une newsletter hebdomadaire – La Lettre du Petit Web – envoyée à plus de 42 000 lecteurs. Cette spécialiste du Web et de la communication et ancienne de CB News, expose pour Story Jungle les grandes lignes de Petit Web, sa vision sur l'actualité et les tendances digitales. Entretien avec une sentinelle avisée du Net.

« Privilégier une approche servicielle des contenus au service d’une stratégie de vie »

« Privilégier une approche servicielle des contenus au service d’une stratégie de vie »

Daniel Bô dirige l'institut d'études marketing généraliste QualiQuanti depuis 1990 et Brand Content Institute depuis 2016. Ancien publicitaire, ce diplômé d'HEC et de SciencesCom...

Daniel Bô dirige l'institut d'études marketing généraliste QualiQuanti depuis 1990 et Brand Content Institute depuis 2016. Ancien publicitaire, ce diplômé d'HEC et de SciencesCom Audencia est un expert renommé du brand content, s'intéressant à la recherche, aux médias et à la communication des marques. Il vient de publier Brand Culture, qui sort le 10 avril 2019 chez Dunod. Il développe avec nous sa vision du brand content. Entretien.

Justin Buisson, vidéaste

Justin Buisson, vidéaste

S'il opère d'habitude sur YouTube, le directeur artistique de l'agence Behind The Skills et créateur, Justin Buisson s'aventure également sur LinkedIn.

S'il opère d'habitude sur YouTube, le directeur artistique de l'agence Behind The Skills et créateur, Justin Buisson s'aventure également sur LinkedIn.

Discord, l’outil essentiel pour bâtir sa communauté ?

Discord, l’outil essentiel pour bâtir sa communauté ?

Outil chéri des gamers, des YouTubers, des streamers Twitch, Discord reste encore assez méconnu des entreprises.

Outil chéri des gamers, des YouTubers, des streamers Twitch, Discord reste encore assez méconnu des entreprises.

« Le contenu représente l’essentiel de la communication : Content is King »

« Le contenu représente l’essentiel de la communication : Content is King »

Depuis janvier 2018, Frédéric Fougerat dirige – entre autres – la communication du groupe Foncia, spécialisé dans l'administration de biens et la transaction immobilière...

Depuis janvier 2018, Frédéric Fougerat dirige – entre autres – la communication du groupe Foncia, spécialisé dans l'administration de biens et la transaction immobilière. Ce professionnel du verbe partage avec nous sa stratégie et sa vision de la communication, à l'ère des réseaux sociaux et des polémiques à répétition, et insiste sur l'importance du contenu. Entretien.

« L'efficacité du brand content dépend surtout de sa qualité »

« L'efficacité du brand content dépend surtout de sa qualité »

Jean-Christophe Demarta est Senior vice-président de la publicité internationale au New York Times. Familier de l'univers des médias depuis vingt-cinq ans,...

Jean-Christophe Demarta est Senior vice-président de la publicité internationale au New York Times. Familier de l'univers des médias depuis vingt-cinq ans, l'ancien directeur de la publicité du Monde et de l'International Herald Tribune nous expose sa vision de l'avenir de la publicité et des contenus de marque, à l'ère du digital. Entretien.

Construire la nouvelle génération de DAF avec Oracle

En partenariat avec LesEchos.fr, Take Part Media réalise une série de contenus pour Oracle.

En partenariat avec LesEchos.fr, Take Part Media réalise une série de contenus pour Oracle.

Innovators Race : découvrez les finalistes !

Les votes sont clos dans la grande course internationale à l'innovation ! Les internautes ont élus les deux équipes finalistes.

Les votes sont clos dans la grande course internationale à l'innovation ! Les internautes ont élus les deux équipes finalistes.

Rencontres de l'Udecam : interview avec Guillaume Cavaroc, de Facebook

Rencontres de l'Udecam : interview avec Guillaume Cavaroc, de Facebook

Story Jungle était présent aux Rencontres de l'Udecam. On en a profité pour interroger Guillaume Cavaroc, directeur des affaires, Retail et e-commerce de Facebook...

Story Jungle était présent aux Rencontres de l'Udecam. On en a profité pour interroger Guillaume Cavaroc, directeur des affaires, Retail et e-commerce de Facebook. Au programme de la conversation : la relance par la digitalisation, l'urgence de communiquer sur sa marque et le déploiement de Shops.

Brand content : la nouvelle offre digitale de Hello Bank en vidéo

Story Jungle a eu le plaisir de produire une vidéo de présentation autour de la nouvelle offre digitale de Hello Bank : Hello Business

Story Jungle a eu le plaisir de produire une vidéo de présentation autour de la nouvelle offre digitale de Hello Bank : Hello Business

Vous avez dit Césars?

Vous avez dit Césars ? C'est censé être la cérémonie des Césars du Brand Content. Le Grand Prix du Brand Content, organisé par Prache Media Event,...

Vous avez dit Césars ? C'est censé être la cérémonie des Césars du Brand Content. Le Grand Prix du Brand Content, organisé par Prache Media Event, a eu lieu le lundi 7 septembre à la Cigale, pour sa 11e édition.

Innovators Race : et les grands gagnants sont...

Retour en images sur la grande finale d'Innovators Race, la course à l'innovation lancée par Capgemini il y a plusieurs mois.

Retour en images sur la grande finale d'Innovators Race, la course à l'innovation lancée par Capgemini il y a plusieurs mois.

Un hub de contenus pour BNP Paribas Corporate & Institutional Banking

Take Part Media a aidé BNP Paribas CIB à réaliser sa plateforme de contenus sur le Corporate Banking.

Take Part Media a aidé BNP Paribas CIB à réaliser sa plateforme de contenus sur le Corporate Banking.

Un média consacré aux nouveaux formats et à LinkedIn.
close
{POPUP_CONTENT}