Comment Time for the Planet cartonne sur LinkedIn

entretien

Comment Time for the Planet cartonne sur LinkedIn

Comment Time for the Planet cartonne sur LinkedIn

Propos recueillis par Gilles Prigent- Publié le 15 mai 2021
0

Vous les avez sans doute vus passer : "Je suis actionnaire de Time for the Planet". La start-up co-fondée par Arthur Auboeuf a mis en œuvre une stratégie virale ultra efficace sur LinkedIn. Avec pas loin de 80 000 abonnés (et près de 21 000 associés, excusez du peu !), Time for the Planet a réussi le tour de force de transformer sa page LinkedIn en véritable machine de guerre dédiée à l'acquisition... d'associés. Entretien.

;

Time for the Planet a été lancé en novembre 2019. L'ambition du fonds est de lever 1 milliard d'euros pour monter une centaine de sociétés. Aujourd'hui, vous êtes 21 000 associés et vous avez levé 4 millions d'euros. Pouvez-vous désormais investir dans des projets ?

Oui, dès le 26 juin, lors de notre première assemblée générale. L'idée est de détecter des innovations à impact contre les gaz à effet de serre. Un entrepreneur viendrait aider l'innovateur pour trouver un modèle économique solide. Nous serons là pour aider l'entreprise à ses débuts en y injectant de l'argent afin de renforcer son déploiement.

Notre ambition explique le fait que nous soyons structurés en mouvement : n'importe qui peut nous rejoindre – à partir de 1 euro – en devenant associé. Nous ne créerons pas 100 entreprises mais 100 marchés  : si nous échouons, d'autres pourront continuer.

Est-ce que les entreprises seront détenues à 100 % par l'organisation ?

Nous entrons au capital en étant majoritaires. C'est l'inverse de ce qui se passe avec des fonds traditionnels. L'idée, c'est que nous en sortions le plus tôt possible : nous lançons de nombreuses sociétés. Ces graines – une fois semées – vont germer, notamment grâce à l'open source.
Nous voulons rendre ces entreprises viables en investissant lorsque personne n'y croit. Une fois qu'elles le sont, nous réutilisons l'argent pour en fonder de nouvelles.

Qui peut être associé à votre cause ?

N'importe qui peut l'être : il peut y avoir le vice-président du Medef et des gens vivant en autarcie dans le Vercors, tout comme des pro et des anti-nucléaire. Il ne faut pas chercher des coupables, mais rassembler : nous n'avancerons pas en étant moralisateurs et culpabilisateurs.

Il y a une grande variété de profils mais une majorité de personnes ont fait des études, travaillent et peuvent se permettre d'investir.

La communauté du digital s'intéresse-t-elle à votre projet ?

Oui, car nous utilisons des outils digitaux : nous les maîtrisons et avons lancé des entreprises sur ces sujets. Les membres de cette communauté sont réceptifs à notre travail.

Vous misez majoritairement sur votre page LinkedIn, qui compte 80 000 abonnés. Pourquoi ?

Personnellement, j'ai créé des communautés sur plusieurs réseaux : Facebook, Instagram et Triller – un concurrent de TikTok. Rapidement, je me suis rendu compte que, sur le long terme, ils orientent vers les pages et comptes des influenceurs.

L'algorithme est moins efficace sur les pages mais nous pouvons faire plus de publications. L'engagement est très fort et nous invitons les gens qui nous rejoignent à s'inscrire comme « employés » pour les notifier depuis la page.

Qu'est-ce que vous testez comme contenus, stratégies et approches ?

Majoritairement, des contenus impactants : il faut attirer l'utilisateur via une vidéo ou une photo et faire en sorte que la première phrase soit efficace. Notre charte – sérieuse et sobre – est contrebalancée par un trait d'humour. Un message doit être compris comme si le lecteur lui-même en avait eu l'idée.

La partie graphique est épurée et accompagnée d'un message fort. Est-ce pour donner l'envie de partager ?

Le design est essentiel : quelque chose de beau est plus regardé. Quand tu rédiges un texte sur une image, s'il n'a pas une forme géométrique – et qu'il respecte donc les règles syntaxiques –, la mise en forme n'est pas unie. Un texte géométrique correspond à un taux d'engagement supérieur de 40 %.

Votre ton humoristique a-t-il pour but de segmenter votre audience ?

Oui, nous cherchons des gens qui veulent avancer dans la joie et la bonne humeur. Ceux qui sont dans la crainte ou la peur, voire la dépression, ne sont pas de bons moteurs et il nous faut quelque chose de désirable, où les gens se sentent à l'aise.
 
Certains formats fonctionnent-ils mieux que d'autres ? Notamment votre live du jeudi : est-il dans une logique d'acquisition ?

Certains ont besoin d'être rassurés car ils connaissent le greenwashing et les solutions miracles qui n'aboutissent pas. Le fait qu'ils soient suspicieux nous demande de produire un maximum de contenus et de dossiers pour être clairs vis-à-vis de notre démarche. Ce jour-là, nous leur répondons sans filtre.

Avez-vous essayé le « paid » sur LinkedIn ?

Nous avons essayé Facebook Ads. C'est intéressant mais je trouve que ce ne sont pas des communautés authentiques. Notre démarche est plus chronophage mais elle nous permet d'avoir des ambassadeurs. Paul Graham, fondateur de Y Combinator, expliquait qu'« il vaut mieux 100 utilisateurs qui t'aiment vraiment plutôt qu'un million qui t'apprécient vaguement ou te connaissent à peine ». Nous ne faisons pas du dropshipping, alors nous devons expliquer dans les détails qui nous sommes et quelles sont nos valeurs.

Quel contenu a généré le plus de réactions ?

Au tout début, nous avions partagé l'histoire d'un homme qui a transformé un désert en forêt en Amérique du Sud : le reach a atteint 1,5 million. Désormais, ce sont nos campagnes avec JC Decaux – où l'on tente des choses drôles comme le « Pisser sous la douche ne suffira pas ».

Le 12 avril, vous avez lancé votre chaîne YouTube. Pour quelles raisons ?

Nous voulons faire grandir notre organisation le plus rapidement possible. YouTube constitue un challenge, dans lequel il faut mettre beaucoup d'énergie. Nous allons interviewer des gens qui nourrissent la réflexion autour de nos sujets. Avant d'atteindre le seuil critique – où la communauté se crée elle-même –, il faut partager 15 à 20 épisodes. Nous sommes à quelques centaines de vues par jour, et 3 500 abonnés, et la vidéo avec Nicolas Hulot dépasse les 7 000 vues.

La logique d'acquisition est toujours suivie par la fidélisation. Vous avez un salon Discord créé à cet effet, pouvez-vous nous en parler ?

Nous créons une « galaxie de l'action » avec des planètes représentant les viviers de compétences – traducteurs, vidéastes, growth hackers, experts du digital – et des comètes. Ces dernières sont des missions à durée déterminée pour faire grandir Time for the Planet : certains traduisent notre site, d'autres appellent de nouveaux associés, font le tour de France à vélo pour des conférences.

Nous avons même obtenu notre partenariat avec JCDecaux grâce à un associé. Lorsque la directrice de la communication m'a appelé, tout était déjà prêt : ils voulaient nous offrir une campagne nationale, puis désormais européenne.

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}