La communication politique s’invite sur TikTok

entretien

La communication politique s’invite sur TikTok

La communication politique s’invite sur TikTok

Propos recueillis par Alexandra Klinnik- Publié le 31 octobre 2020
0
0

Snapchat, Facebook, Twitter, Instagram et... maintenant Twitch et TikTok : la communication politique s'invite sur les nouvelles plateformes. Au mois de février dernier, le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, s'est lancé sur TikTok. Aujourd'hui, le compte rassemble plus de 30 000 abonnés. Story Jungle a échangé sur le sujet avec Nicolas Dieudonné, en charge des réseaux sociaux d'Elio Di Rupo, et Nicolas Baygert, docteur en sciences de l'information et de la communication et enseignant à Sciences Po Paris.


Elio Di Rupo, le ministre-président wallon, est un personnage qui a dépassé les frontières. Il a investi TikTok en février dernier. Quel était le contexte ? Pourquoi choisir cette plateforme très prisée par les jeunes ?

«Notre réflexion a été de s'interroger sur la façon dont on pouvait toucher un public plus jeune – pas forcément conscient des actions politiques.»

Nicolas Dieudonné –
Au mois de janvier dernier, une nouvelle équipe de communication, dont je fais partie, a intégré les rangs du ministre-président wallon. Nous sommes trois profils extérieurs au monde politique. Cette volonté de redonner un coup de frais s'est traduite par des actions de communication plus modernes. Je viens des médias. Je me suis vite aperçu que TikTok prenait de plus en plus d'ampleur, avec un vrai public de plusieurs millions de personnes. Notre réflexion a été de s'interroger sur la façon dont on pouvait toucher un public plus jeune – pas forcément conscient des actions politiques – et de façon efficace. C'est lors du carnaval de Binche – événement majeur en Belgique – qu'on a saisi l'opportunité de se lancer. On y voit le ministre-président wallon danser, au milieu d'un cortège de musiciens (la vidéo a atteint les 187 000 vues avec en fond la chanson de Carla « Bim Bam toi »).

S'est dessinée ensuite une stratégie cohérente : diffuser régulièrement du contenu, en s'adaptant aux codes de la plateforme. C'est-à-dire raconter aussi bien l'activité politique qu'aborder le background avec des moments de vie. L'idée est de créer de la proximité et d'éduquer la jeune génération à la politique, de se servir de ce canal pour conscientiser. Avec la crise sanitaire en cours, TikTok a servi de canal pour rappeler l'importance des gestes barrières : il souligne que le gouvernement est actif pour gérer cette crise. Jusqu'à maintenant le succès est au rendez-vous. On dépasse les 4,5 millions de vues actuellement, avec une série d'interactions et de commentaires.
«Il y a un risque que l'on ne retienne que les petites saynètes et que la performance ludique se substitue à la persuasion politique.»

Est-ce finalement un passage obligé pour les politiques d'investir les nouvelles plateformes, telles que TikTok ?

Nicolas Baygert – Effectivement. On s'attend à ce que les leaders politiques d'envergure, de premier plan investissent ce type de plateforme. Dans un contexte sanitaire inquiétant, il est pertinent de s'adresser aux jeunes citoyens là où ils se trouvent. Aujourd'hui, on fait face à une segmentation de l'audience, à une segmentation des plateformes. La communication publique et politique ne peut plus seulement passer par la télévision. C'est un temps révolu. 
Il est possible d'adapter sa communication sur TikTok en faisant quelques scènes potaches. Mais la dérision propre à la plateforme peut déteindre sur l'intégralité de votre posture communicationnelle. Il y a le risque que l'on ne retienne que les petites saynètes et que la performance ludique se substitue à la persuasion politique.

Est-ce un risque auquel vous êtes sensibles pour la communication d'Elio Di Rupo ?

N. D. – C'est toujours très borderline d'être présent sur une plateforme de ce genre. On veille toujours à ne pas franchir les limites et garder l'image d'un ministre-président. Notre but est de toucher un public qui n'est pas assez concerné par la politique. Le seul moyen d'attirer son attention ? Adopter les codes de la plateforme. Plusieurs leviers peuvent être mis en place : la musique, les tendances, les challenges. Je prends exemple sur Jean-Luc Mélenchon, qui s'est inspiré de Wejdene et son hit Anissa dans une courte vidéo TikTok où il s'adresse aux bacheliers : s'il y a eu beaucoup de railleries, le débat s'est créé entre les utilisateurs.

Pour TikTok, nous n'avons jamais créé de vidéos à proprement parler - seulement une fois ou deux – à destination de TikTok. On met en musique un contenu, tout en faisant un montage dynamique. L'algorithme s'adapte pour mettre en avant les vidéos les plus divertissantes.

Des leaders d'extrême droite trouvent en TikTok un terrain privilégié. Comment expliquer ce phénomène ?

N. B. – C'est une tendance qui s'explique par le cordon sanitaire médiatique qui est imposé dans certains pays. Les médias traditionnels ne leur donnent pas la parole. Il y a cette volonté d'atteindre un public jeune, peu informé sur les casseroles de certaines de ses formations politiques d'extrême droite, populistes ou d'extrême gauche. Les partis d'extrême droite vont mettre en avant des profils d'influenceurs, des digital natives, des individus avec une fan base conséquente. Il y a un enjeu stratégique majeur. D'autant plus que ces formations-là dépensent beaucoup sur des plateformes comme Facebook avec de la publicité. Il y a vraiment un champ de bataille qui demande à être investi par les autres formations traditionnelles.

Dans ce contexte, quel bilan tirez-vous neuf mois après votre lancement sur TikTok ?

N. D. – Un bilan très positif. Un échange s'est construit. Une vraie proximité avec le citoyen se forme. Le ministre-président nous a même fait part de retours positifs de jeunes qui le reconnaissent dans la rue, grâce aux vidéos TikTok. Il y a eu un effet direct sur la popularité sur ce public-là. On ne s'attendait pas à des retours aussi rapides. Nous avons encore beaucoup de travail : notre intention est de faire passer des messages plus politiques pour expliquer l'activité de notre gouvernement. Nous ne sommes pas en campagne, comme pourraient l'être les différents partis extrêmes en Belgique. Ils sont davantage tournés vers une communication agressive avec une envie de titiller les jeunes. Il y a une critique virulente du monde politique. Nous, nous sommes là pour montrer concrètement notre politique et narrer grâce à un storytelling tout ce qui se passe en Wallonie : comment fonctionnent les différents niveaux de pouvoir ?
«Être un politique aujourd'hui sur les réseaux, c'est être un bon community manager.»

Elon Musk se passe de son service de presse pour Tesla, de plus en plus d'Américains s'informent sur YouTube, selon le Pew Research Center : les médias traditionnels sont contournés. Quel regard portez-vous sur ces faits ?

N. B. – C'est la leçon de Donald Trump. On peut exister sans les médias. Il y a une volonté de court-circuiter les intermédiaires. Les jeunes se renseignent davantage sur les réseaux sociaux tels que YouTube et Instagram. Il y a un enjeu central pour l'information politique. Par le passé, elle résultait d'une co-construction avec les communicants, les politiques et les journalistes qui filtraient la parole politique. Aujourd'hui, le filtre n'existe plus. La limite entre le journalisme, l'information et la propagande est de plus en plus ténue. De nombreux politiques participent au « simulacre de proximité » : ces leaders politiques s'adressent à leurs audiences comme des stars, ils ont leurs « fan bases ». Être un politique aujourd'hui sur les réseaux, c'est être un bon community manager.

Quel regard portez-vous sur la communication des deux candidats à la présidentielle ?

N. D. – Ça tire vraiment à balles réelles. Pour Donald Trump, sa communication se traduit par des punchlines, des échanges très virulents, des attaques frontales en permanence. Joe Biden essaye de conserver une stature de la bien-pensance et de rester l'opposé de Donald Trump. Les contenus produits par l'équipe de Trump sont des memes viraux. J'ai l'impression qu'il n'y a plus vraiment de limites. Tous les moyens sont bons pour attaquer frontalement le candidat, en flux continu. Aucun répit pour l'adversaire.

N. B. – L'effort de la campagne de 2016 n'a jamais cessé. Il y a une polarisation accrue du paysage politique américain. On ne cherche plus à convaincre le ventre mou, les indécis, le centre : on cherche à muscler davantage sa communication pour asséner des coups létaux à son adversaire. Culturellement, on a du mal à saisir l'agressivité de la campagne de Trump. Mais la tradition de la publicité politique négative fait partie du folklore américain. La présence de Donald Trump sur les réseaux sociaux est beaucoup plus forte : presque dix fois plus d'abonnés sur Facebook ; pour Twitter, c'est encore plus. Joe Biden est dans la recherche de contenus : il va chercher à dialoguer avec des influenceurs, avec un ton apaisé. Trump est dans le tweet tueur, dans la décrédibilisation de son adversaire. Il va mettre en place toute une série de stratégies qui visent à dégommer son adversaire.

Alexandria Ocasio-Cortez, élue à la Chambre des représentants et membre du Parti démocrate, a joué la semaine dernière au jeu « Among Us » sur Twitch. Au total, plus de 435 000 spectateurs simultanés ont suivi la session. Quel regard portez-vous sur la plateforme ?

N. B. – C'est une question de génération. Cette adoption du média par AOC nous paraît naturelle. Cela aurait l'effet opposé pour un leader politique qui  a sa carrière derrière lui, présent sur la scène politique depuis longtemps. Les spectateurs auraient l'impression de voir une stratégie cosmétique. Il faut trouver le bon moyen d'expression : pas forcément en jouant, mais en prenant la parole. On ne va pas investir une plateforme juste parce que celle-ci est populaire, cela risque d'être contre-productif.

#TikTok

   
A lire ou à voir également sur le même sujet

Communication politique: rester audible dans le vacarme des réseaux sociaux

À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, la campagne électorale a du mal à décoller. Les candidats n'impriment pas.

À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, la campagne électorale a du mal à décoller. Les candidats n'impriment pas.

SNCF : « Parler de recrutement sur TikTok est légitime »

La SNCF a lancé une campagne de communication sur TikTok afin de faire découvrir aux plus jeunes des métiers peu connus de l'entreprise : agent d'escale,...

La SNCF a lancé une campagne de communication sur TikTok afin de faire découvrir aux plus jeunes des métiers peu connus de l'entreprise : agent d'escale, électricien haute tension ou encore conducteur de train.

1er tour : quelle couverture média ?

Quelle couverture médiatique du 1er tour de l'élection présidentielle 2022 ? Tour d'horizon. Quels sont les dispositifs médias mis en place pour couvrir le premier tour des...

Quelle couverture médiatique du 1er tour de l'élection présidentielle 2022 ? Tour d'horizon. Quels sont les dispositifs médias mis en place pour couvrir le premier tour des élections présidentielles ? Story Jungle vous propose un tour d'horizon (partiel !) des initiatives.

TikTok Pulse : annonceurs aux côtés de "la crème de la crème"

TikTok lance Pulse : un programme pour rémunérer les plus gros créateurs.

TikTok lance Pulse : un programme pour rémunérer les plus gros créateurs.

Sale temps pour Facebook

Méta a financé une campagne de diffamation secrète contre TikTok. La campagne comprend la mise en avant de tendances présumées dangereuses de TikTok.

Méta a financé une campagne de diffamation secrète contre TikTok. La campagne comprend la mise en avant de tendances présumées dangereuses de TikTok.

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

Le Washington Post n'est désormais plus le seul média star sur TikTok. Ils sont quelques-uns à avoir atteint plus d'un million de followers sur la plateforme.

“L'arrivée de Guardian Australia sur TikTok visait à toucher un nouveau public”

A l'heure où le Washington Post recrute deux nouveaux journalistes au sein de son équipe Tik Tok aux côtés de l'emblématique Dave Jorgenson, le Guardian Australia avance également...

A l'heure où le Washington Post recrute deux nouveaux journalistes au sein de son équipe Tik Tok aux côtés de l'emblématique Dave Jorgenson, le Guardian Australia avance également ses pions sur la plateforme. Récemment, une vidéo intitulée "L'Afghanistan tombe aux mains des talibans", réalisée par la journaliste Matilda Boseley, a été visionnée 4,6 millions de fois sur le réseau social. Afin d'informer la génération Z, elle y explique la situation actuelle en Afghanistan, aux mains des talibans. Dave Earley, Audience Editor à Guardian Australia revient pour Story Jungle sur ce succès inattendu qui a "surpris tout le monde".

Les médias aussi se réinventent sur TikTok

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

Les médias trouvent leur public sur TikTok. Avec des recettes très simples.

Le journal Le Monde tourne sur TikTok… et ça marche !

« L'actualité simple, basique et en musique. » Depuis le 15 juin 2020, le journal Le Monde a investi l'application la plus téléchargée de 2019, TikTok,...

« L'actualité simple, basique et en musique. » Depuis le 15 juin 2020, le journal Le Monde a investi l'application la plus téléchargée de 2019, TikTok, avec des vidéos pédagos et ludiques. Un canal utilisé pour atteindre un nouveau public, la génération Z, qui bien souvent ne connaît pas ce quotidien vénérable.

TikTok impose ses codes

Vous n'avez plus que deux secondes pour capter l'attention de votre audience ! TikTok impose ses codes sur toutes les plateformes. Vers une uniformisation des contenus ?

Vous n'avez plus que deux secondes pour capter l'attention de votre audience ! TikTok impose ses codes sur toutes les plateformes. Vers une uniformisation des contenus ?

Comment soigner son image employeur ?

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Pour Frédéric Fougerat, directeur de la communication et du marketing du groupe Emeria, on ne doit pas parler de marque employeur mais de communication ou d'image employeur.

Comment bâtir une communication audacieuse

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

Récemment, Bpifrance suggérait aux entrepreneurs tentés par l'export : "Allez vous faire voir ailleurs !"

« On est passé d’une marque de transport opérateur à une marque de service du quotidien »

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de...

La RATP fait peau neuve et souhaite donner un supplément d'âme à sa communication. Depuis le lundi 5 octobre, le groupe a lancé une nouvelle plateforme de marque en Île-de-France, qui place l'humain au cœur de sa stratégie.

"Ma mission, en tant que journaliste à la BBC, est de conquérir de nouveaux publics qui sont un peu délaissés"

BBC World Service innove. La chaîne anglophone a publié son premier documentaire Instagram : une nouvelle façon de s'engager et d'attirer une audience plus jeune sur la plateforme...

BBC World Service innove. La chaîne anglophone a publié son premier documentaire Instagram : une nouvelle façon de s'engager et d'attirer une audience plus jeune sur la plateforme. The Instagram witches of Brooklyn - un reportage en format vertical de 10 minutes - nous fait découvrir le mouvement spirituel de la « brujeria » (sorcellerie) qui a gagné en popularité grâce à Instagram. La réalisatrice et journaliste à la BBC, Sophia Smith Galer évoque avec nous l'attrait de la plateforme. Très présente sur TikTok (78 000 abonnés), elle nous parle également de l'importance de plus en plus forte de l'application chinoise dans la diffusion d'informations.

Snapchat, quelles tendances, quels formats privilégier ?

Alors que Snapchat a annoncé sa grille de rentrée, le 30 septembre, Story Jungle a échangé en live avec Patrick Heneghan, Marketing Lead Southern Europe de Snap...

Alors que Snapchat a annoncé sa grille de rentrée, le 30 septembre, Story Jungle a échangé en live avec Patrick Heneghan, Marketing Lead Southern Europe de Snap. À l'heure où la plateforme fête ses dix ans, on a évoqué les dernières tendances qui l'animent, ses audiences, ses nouveaux formats, son positionnement face à Instagram et TikTok. Entretien.

Le Monde se refait une beauté sur Snapchat

Depuis le 15 septembre, le média propose une nouvelle version de son édition quotidienne publiée sur la plateforme. L'objectif ? Se rapprocher de son audience en misant sur...

Depuis le 15 septembre, le média propose une nouvelle version de son édition quotidienne publiée sur la plateforme. L'objectif ? Se rapprocher de son audience en misant sur le format vidéo incarnée et casser cette image de journaliste star, enfermé dans sa tour d'ivoire.Un des changements majeurs reste la disparition du format "story" - une succession de snaps de dix secondes - au profit d'un format vidéo de quatre minutes, le Snapshow. Olivier Laffargue, responsable des éditions Snapchat/TikTok du Monde, est revenu pour Story Jungle sur les enjeux de cette mutation, plus "profonde" que les précédentes.

Les réseaux sociaux oubliés : Vine

Avant TikTok, Instagram, Twitch et compagnie, il y avait Myspace, Skyblog, MSN et d'autres réseaux sociaux aujourd'hui passés aux oubliettes. Story Jungle vous propose un retour...

Avant TikTok, Instagram, Twitch et compagnie, il y avait Myspace, Skyblog, MSN et d'autres réseaux sociaux aujourd'hui passés aux oubliettes. Story Jungle vous propose un retour en arrière.

Les réseaux sociaux oubliés : Myspace

Avant TikTok, Instagram, Twitch et compagnie, il y avait Myspace, Skyblog, MSN et d'autres réseaux sociaux désormais passés aux oubliettes. Story Jungle vous propose un retour...

Avant TikTok, Instagram, Twitch et compagnie, il y avait Myspace, Skyblog, MSN et d'autres réseaux sociaux désormais passés aux oubliettes. Story Jungle vous propose un retour en arrière.

Content Marketing et REconfinement : REtour à la bidouille ?

Qui dit confinement, dit formats bidouille. Non ? En tout cas, sur ce sujet, les marques pourront chercher des sources d'inspiration dans l'étude de Talkwalker et HubSpot,...

Qui dit confinement, dit formats bidouille. Non ? En tout cas, sur ce sujet, les marques pourront chercher des sources d'inspiration dans l'étude de Talkwalker et HubSpot, qui ont interrogé des leaders de l'industrie, des experts et des influenceurs sur les tendances réseaux sociaux pour l'année à venir. Où l'on parle de l'art du remixing C'est-à-dire le fait de réinventer des formats, des modèles ou concepts existants pour s'exprimer au travers des applications telles que TikTok ou Reels sur Instagram.

Instagram, sa mue vidéo et la Creator economy

Le réseau du groupe Facebook s'engage pour la creator economy et les stories premium, tout en luttant contre TikTok et YouTube sur la vidéo.

Le réseau du groupe Facebook s'engage pour la creator economy et les stories premium, tout en luttant contre TikTok et YouTube sur la vidéo.

Ghostwriting et copywriting sur LinkedIn

C'est un sujet de la newsletter Story Jungle qui vous a fait réagir : le ghostwriting et le copywriting explosent sur LinkedIn.

C'est un sujet de la newsletter Story Jungle qui vous a fait réagir : le ghostwriting et le copywriting explosent sur LinkedIn.

Ann Handley, experte des contenus et du marketing digital

Ann Handley est la directrice du contenu de MarketingProfs, une société de formation qui donne des conseils de communication aux spécialistes du marketing.

Ann Handley est la directrice du contenu de MarketingProfs, une société de formation qui donne des conseils de communication aux spécialistes du marketing.

YouTube : prison dorée ?

Les YouTubeurs ne sont pas "okay" avec la plateforme.

Les YouTubeurs ne sont pas "okay" avec la plateforme.

Roxanne Varza, directrice de Station F

Roxanne Varza est la directrice de la plus grande pépinière de startups au monde, créée en 2017 par Xavier Niel.

Roxanne Varza est la directrice de la plus grande pépinière de startups au monde, créée en 2017 par Xavier Niel.

Ajouter un lien à votre profil LinkedIn ? C’est désormais possible !

LinkedIn vous permet désormais d'ajouter un lien vers un site Web en haut de votre profil. Le lien apparaît alors dans la section introduction de votre profil,...

LinkedIn explique comment optimiser ses campagnes Lead Gen

LinkedIn vient de publier un guide – 17 pages – pour utiliser efficacement les formulaires Lead Gen Ads. Il s'agit d'un format publicitaire permettant de recueillir des informations...

LinkedIn vient de publier un guide – 17 pages – pour utiliser efficacement les formulaires Lead Gen Ads. Il s'agit d'un format publicitaire permettant de recueillir des informations de contacts des utilisateurs par le biais de formulaires préremplis.

Comment utiliser les pages produits LinkedIn ?

En décembre 2020, LinkedIn lançait une fonctionnalité dédiée principalement aux entreprises éditrices de logiciels : les pages produits LinkedIn permettant d'exposer vos...

En décembre 2020, LinkedIn lançait une fonctionnalité dédiée principalement aux entreprises éditrices de logiciels : les pages produits LinkedIn permettant d'exposer vos différentes offres produits. De quoi s'agit-il ? Quels avantages pour les entreprises ? Comment les mettre en place ? Comment les utiliser même si vous n'êtes pas éditeur de logiciels et pourquoi ? Vous saurez tout sur les pages produits LinkedIn.

Elon Musk, Twitter et les annonceurs : l’avenir « flou »

Elon Musk a conclu un accord avec le conseil d'administration de Twitter pour acquérir le réseau social à l'oiseau bleu. Quel impact sur les annonceurs ?

Elon Musk a conclu un accord avec le conseil d'administration de Twitter pour acquérir le réseau social à l'oiseau bleu. Quel impact sur les annonceurs ?

Doit-on devenir une marque pour réussir ?

Créer sa marque, disposer de son propre public reste une assurance dans un marché volatil. Le personal branding a son importance dans un marché précaire en pleine mutation...

Créer sa marque, disposer de son propre public reste une assurance dans un marché volatil. Le personal branding a son importance dans un marché précaire en pleine mutation.

Brut Shop, la plateforme de live shopping de Brut et Carrefour

Brut. et Carrefour annonçaient le 1er février la naissance de BrutShop, une « co-entreprise » dédiée au commerce social et au live shopping.

Brut. et Carrefour annonçaient le 1er février la naissance de BrutShop, une « co-entreprise » dédiée au commerce social et au live shopping.

Les nouvelles frontières du Web 3.0

C'est le buzzword de ce début d'année. Le Web 3.0, présenté comme le troisième chapitre d'internet, entend redonner le pouvoir aux internautes...

C'est le buzzword de ce début d'année. Le Web 3.0, présenté comme le troisième chapitre d'internet, entend redonner le pouvoir aux internautes. Au cœur de cette nouvelle révolution : la blockchain, la décentralisation de l'information et des données qui convoquent à la fois cryptomonnaies, NFT, réalité virtuelle ou encore le cloud

Pourquoi les managers doivent-ils devenir des créateurs de contenus ?

Pourquoi les grands managers doivent-ils devenir des créateurs de contenu, ambassadeurs de leur marque ?

Pourquoi les grands managers doivent-ils devenir des créateurs de contenu, ambassadeurs de leur marque ?

Le carton du copywriting sur LinkedIn

Sur LinkedIn, la pratique du ghostwriting prend de l'ampleur.

Sur LinkedIn, la pratique du ghostwriting prend de l'ampleur.

2 paris gagnants

Frenemies les réseaux sociaux ? Pas pour The Guardian et The Economist. Conversation autour de l'ABM avec Philippe Duchene, CMO de la business line Entreprise retail chez Ingenico

Frenemies les réseaux sociaux ? Pas pour The Guardian et The Economist. Conversation autour de l'ABM avec Philippe Duchene, CMO de la business line Entreprise retail chez Ingenico

close
{POPUP_CONTENT}

Agence Linkedin

Agence content marketing B2B

Média