“L'arrivée de Guardian Australia sur TikTok visait à toucher un nouveau public”

entretien

“L'arrivée de Guardian Australia sur TikTok visait à toucher un nouveau public”

“L'arrivée de Guardian Australia sur TikTok visait à toucher un nouveau public”

Propos recueillis par Alexandra Klinnik et Traduit de l'anglais par Tiphanie de Queiroz- Publié le 28 août 2021
0

A l'heure où le Washington Post recrute deux nouveaux journalistes au sein de son équipe Tik Tok aux côtés de l'emblématique Dave Jorgenson, le Guardian Australia avance également ses pions sur la plateforme. Récemment, une vidéo intitulée "L'Afghanistan tombe aux mains des talibans", réalisée par la journaliste Matilda Boseley, a été visionnée 4,6 millions de fois sur le réseau social. Afin d'informer la génération Z, elle y explique la situation actuelle en Afghanistan, aux mains des talibans. Dave Earley, Audience Editor à Guardian Australia revient pour Story Jungle sur ce succès inattendu qui a "surpris tout le monde".

Pourquoi le Guardian a-t-il choisi d'être présent sur TikTok ?

L'arrivée de Guardian Australia sur TikTok visait à toucher un nouveau public, notamment les jeunes, au moment où la popularité de la plateforme explosait. On avait été témoins du succès retentissant du compte TikTok du Washington Post et, même si, à l'époque, on ne pouvait pas produire le même genre de vidéos, on voulait quand même être présents sur ce réseau. Il se trouve qu'on était, en 2019, l'un des premiers médias d'information australiens sur TikTok.

Au départ, on se contentait de publier de simples vidéos d'actualités, similaires – pour ne pas dire identiques – à celles qu'on partageait sur Instagram car on n'avait personne pour s'occuper des contenus TikTok. On utilise encore parfois les mêmes contenus que pour Instagram mais la majorité de nos vidéos sont désormais l'œuvre de notre journaliste, Matilda Boseley.

Quels retours avez-vous généralement sur vos vidéos TikTok ?

Sur nos vidéos TikTok, les retours sont généralement très bons. On aime savoir que nos followers adorent les vidéos de Matilda ou que nous sommes leur source d'information préférée. Comme sur tous les réseaux sociaux, il y a parfois des commentaires négatifs mais il fallait s'y attendre.

Il ne s'agit pas de la première vidéo d'analyse du Guardian sur TikToK, habitué à traiter des sujets internationaux et nationaux. Mais cette vidéo a battu des records. Comment expliquez-vous ce succès ?

Le succès de cette vidéo explicative de la situation en Afghanistan a surpris tout le monde. C'est actuellement la vidéo la plus vue du compte TikTok de Guardian Australia depuis sa création. Pour moi, son succès s'explique en partie par le moment de sa publication qui, couplé à l'algorithme de TikTok, a favorisé sa promotion sur la page « Pour toi » de nombreux utilisateurs. Elle a été partagée à 18 h 45 en Australie (heure de Sydney), soit 4 h 45 heure de New York, au moment où beaucoup se réveillaient et apprenaient que Kaboul était tombée. Ce timing n'était pas volontaire car la plupart de nos vidéos d'analyse sont de toute façon publiées en fin d'après-midi ou en début de soirée, mais je pense que, dans ce cas précis, ça a contribué à son succès.

Vous avez dit que, de tous les lecteurs du Guardian sur Internet, ceux qui ont cliqué sur le lien pour lire la totalité de l'article après avoir vu la vidéo de Matilda Boseley sont ceux qui ont passé le plus de temps sur votre site. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Sur son profil TikTok, l'utilisateur peut ajouter un lien pour rediriger vers un site web. Comme sur Instagram, si on veut inciter nos followers à en savoir plus, on les invite à cliquer sur le lien dans notre profil pour lire l'article. Quand quelqu'un clique dessus et accède à notre site, notre outil d'analyse de données, Ophan, nous dit combien de pages cette personne a affichées et quel a été son temps d'attention médian. Sur l'ensemble des internautes qui ont consulté notre direct consacré à l'Afghanistan ce jour-là, le temps d'attention médian de ceux provenant de TikTok était supérieur de près de 20 secondes à celui des autres, y compris des lecteurs réguliers du Guardian qui ont accédé au direct depuis notre page d'accueil.
«On a toujours voulu aller chercher nos lecteurs là où ils se trouvent pour leur apporter de l'information, et TikTok est extrêmement populaire chez les jeunes»

Edward Snowden a écrit sur son compte Twitter : « Les gens qui se moquent des vidéos explicatives du Guardian sur TikTok consacrées au 11 septembre et aux Talibans ne doivent pas oublier qu'un quart des Américains aujourd'hui n'étaient même pas nés le 11 septembre 2001. » Pour vous, TikTok est-il le meilleur moyen pour toucher, informer les jeunes ?

Je ne pense pas que TikTok soit le principal moyen pour Guardian Australia d'informer les jeunes. Nous sommes toujours en phase de test et de fidélisation de notre public, mais il nous a semblé logique, sur cette plateforme, de cibler les jeunes. Est-ce le meilleur moyen ? On a toujours voulu aller chercher nos lecteurs là où ils se trouvent pour leur apporter de l'information, et TikTok est extrêmement populaire chez les jeunes. Si on peut leur offrir un journalisme fiable et indépendant, produit par une source de confiance, dans un format qui les intéresse et les séduit, alors tant mieux. Ensuite, bien sûr qu'on aimerait que les jeunes qui consultent nos publications se rendent sur notre site pour accéder à des articles complets et détaillés, mais ils doivent d'abord apprendre à nous connaître.

Avez-vous des modèles en matière de stratégie sur les réseaux sociaux ?

Pas pour notre stratégie globale, non. En revanche, c'est grâce à Dave Jorgenson du Washington Post que nous sommes sur TikTok. J'avais réservé le nom d'utilisateur « Guardian Australia » depuis un bout de temps, mais ce n'est qu'après avoir vu le succès du Washington Post que j'ai décidé de me lancer et de commencer à publier en août 2019, même si notre stratégie était différente.

Quels sont vos conseils pour créer une vidéo efficace sur les réseaux sociaux ?

Il faut accrocher le spectateur dans les 5-10 premières secondes. Sur presque toutes les plateformes, quand on a accès aux outils d'analyse des données, on constate que le nombre de spectateurs baisse de façon spectaculaire très rapidement. Si on n'est pas attrayant dès le départ, les utilisateurs passent tout de suite à la vidéo suivante.

Diriez-vous que vous avez réussi aujourd'hui à recruter une nouvelle génération de lecteurs, ou bien est-ce encore trop tôt pour l'affirmer ?

C'est évidemment encore trop tôt pour le dire. J'aimerais développer cette communauté et la fidéliser davantage. On parle plus d'environnement, des thématiques aborigènes, d'immigration et des problématiques sociales que beaucoup d'autres médias australiens et ce sont des sujets qui intéressent profondément les jeunes. J'aimerais qu'ils soient amenés à lire nos articles complets sur ces sujets parce qu'ils en ont d'abord entendu parler sur le compte TikTok de Guardian Australia.

#TikTok

   

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}