"Quelque chose devait être fait pour rendre au journalisme ses lettres de noblesse"

entretien

"Quelque chose devait être fait pour rendre au journalisme ses lettres de noblesse"

"Quelque chose devait être fait pour rendre au journalisme ses lettres de noblesse"

Per Westergaard et Soren Schultz Jorgensen- Publié le 25 août 2018
0
1

Per Westergaard et Søren Schultz Jørgensen sont journalistes. Ils sont allés à la rencontre de 54 rédactions occidentales pour comprendre les nouveaux usages du journalisme.

De leurs observations, ils ont tiré un livre "Den journalistiske Forbindelse" (pour le moment disponible uniquement en danois). Ils nous expliquent comment les médias peuvent faire face à la transformation digitale et à la défiance grandissante du public pour le travail journalistique.

Pourquoi avoir analysé les changements dans l'industrie des médias ?

Per Westergaard et Søren Schultz Jørgensen – Nous avons remarqué un déclin dans l'intérêt porté au journalisme d'actualité. Les citoyens en Occident se détournent de ce secteur, les ventes de journaux ont baissé, et les gens expriment de plus en plus de méfiance à l'égard des institutions médiatiques. Nous en avons tous les deux conclu que quelque chose devait être fait pour rendre au journalisme ses lettres de noblesse et restaurer son aura. Nous avons cherché des médias qui cassent les normes pour créer une connexion avec leurs lecteurs – tout en conservant un modèle économique viable. La station de radio californienne KQED par exemple a développé un podcast intitulé Bay Curious, qui permet aux lecteurs de poser leurs questions en amont de l'enregistrement. 

Des rédactions de toutes sortes inventent de nouvelles initiatives pour créer une communauté. En conséquence, l'idée d'un média généraliste, qui a régné sur le journalisme pendant un siècle, se fait bousculer, et va progressivement se faire remplacer par un paysage médiatique plus varié, vivant et ouvert aux citoyens.

«Quelque chose devait être fait pour rendre au journalisme ses lettres de noblesse et restaurer son aura.»
 

Quelle est la plus grande priorité des rédactions ?

P. W. – S. S. J. : Vous ne pouvez pas gagner de l'argent efficacement si vous n'êtes pas lié à votre audience : une relation proche avec votre lecteur requiert un contenu pertinent, utile et à forte valeur ajoutée. Les publishers parlent beaucoup ces dernières années de business model non viables, de technologies, et de nouveaux moyens de monétisation. Et ce sont des problématiques importantes. Mais il n'y a pas de commerce et de monétisation possible si le produit de base n'est pas pertinent. 

Parce que les médias sont en crise, nous devons critiquer honnêtement le cœur des médias : le journalisme directement. Le site berlinois Ze.tt notamment a su attirer une audience jeune (18 à 30 ans) en proposant un contenu fait de news classiques et de sujets directement inspirés de la vie de leurs lecteurs. Le tout, fait sur un ton conversationnel. 

Comment les médias peuvent-ils adopter les réseaux sociaux ?

P. W. – S. S. J. : La question des plateformes tierces est la plus complexe. Les médias sociaux sont à double tranchant pour les médias, parce qu'ils perdent nécessairement – en tout cas en partie – leur indépendance et leur contrôle dès qu'ils s'engagent avec une audience sur une autre plateforme que la leur. 

Dans notre livre, nous montrons que Twitter, Snapchat, Instagram et Facebook peuvent être utilisés pour interagir avec l'audience d'une autre façon, faire une recherche journalistique différente et créer une nouvelle communauté. Le Wall Street Journal par exemple se sert de ses réseaux sociaux pour créer des séries journalistiques et renforcer sa veille.

Mais tout ceci a un prix. Et aujourd'hui, la question est : ce prix est-il trop important et la perte de contrôle est-elle trop grande ? Une situation que certains médias qui se retirent de ces plateformes sont d'ailleurs en train d'expérimenter.

«Rapprochez-vous de vos lecteurs, écoutez-les, impliquez-les, invitez-les et demandez-leur de l'aide. »

Quelles solutions découlent de vos observations ? 

P. W. – S. S. J. : Rapprochez-vous de vos lecteurs, écoutez-les, impliquez-les, invitez-les et demandez-leur de l'aide. Montrez-leur comment vous travaillez et prouvez-leur que vous travaillez pour eux. 

Parmi les 54 rédactions consultées, les deux journalistes ont tiré quelques exemples qu'ils estiment être les plus évocateurs :

Le Braunschweiger Zeitung est le meilleur exemple de développement de distribution d'un journal et de croissance de son audience digitale. Le quotidien régional allemand a changé son rôle dans la société en devenant un « Bürgerzeitung » (journal des citoyens NDT). Le but : augmenter l'implication des lecteurs tout en utilisant un journalisme constructif et engagé.

The Texas Tribune aux Etats-Unis était initialement un média exclusivement digital. Pour étendre son audience, le site spécialisé en politique locale a souhaité combiner journalisme classique et évènements physiques. Les lecteurs sont désormais invités à des réunions, des festivals, des débats... Un concept rapidement accepté par le public comme faisant partie de l'exercice journalistique au même titre que les articles présents sur la plateforme.

En France, le site de Mediapart.fr reste encore une référence en matière d'innovation. Rentable depuis 2011, il s'agit de l'un des modèles de membership les plus originaux et intéressants. L'abonnement proposé permet de réduire la distance entre le journaliste et le lecteur, en faisant de chaque membre une entité de la rédaction à prendre en compte.

Le Monde fait également partie des exemples d'innovation. Leur stratégie consiste à envoyer sur le marché un nouveau produit par trimestre : le HuffPost français, Le Monde Afrique... Une stratégie réussie : le média a pu renforcer ses effectifs en partie grâce à cette démarche innovante.

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}