S'inscrire à la newsletter

Édition du samedi 28 juillet 2018

La France, bon élève de l'innovation média

Pour la dernière newsletter de la saison, voilà venue l'heure de distribuer les bonnes notes ! Mardi, le Digital News Innovation Fund a dévoilé l'identité de ses lauréats. Ce programme européen qui fait partie de la Google News Initiative vise à financer la presse pour qu'elle s'adapte aux évolutions digitales. 98 projets défendus par des médias originaires de 28 pays européens différents... Et parmi eux, la France est en pole position avec treize gagnants.

Guettés par les professionnels du secteur de la presse, les résultats du fonds pour l'innovation de Google donnent le ton des nouvelles tendances. Cette année, les groupes de presse se tournent résolument vers les liens médias-audience et la diversification des sources de revenus. Au programme : IA, datas et analytics, nouveaux formats audios et nouvelles pratiques automatisées du journalisme. 

En France, les médias régionaux lauréats Nice Matin et Ouest France souhaitent développer deux algorithmes pour renforcer leurs liens avec leur lectorat. Le premier vise à repérer les actualités qui méritent un traitement plus approfondi ; le second devrait permettre de republier des articles en fonction des goûts et de la position géographique du lecteur. 

L'audio occupe également une grande partie des éditeurs de presse. TF1 va mettre en place un système permettant d'adapter des contenus pour les enceintes connectées. L'Express part sur un projet similaire, et vise à rendre ses articles écoutables en ligne.

Du côté des vidéos, la plateforme spécialisée Loopsider va créer des vidéos éphémères interactives. Un projet que l'on retrouve du côté du Figaro et de RTL qui veulent confier cette tâche à une IA.

Le projet le plus ambitieux réside sans doute du côté du Monde. La rédaction, lauréate du fonds pour la cinquième année consécutive, développe actuellement un logiciel de gestion de contenus. L'outil interne permettrait de marier éditorial, marketing et commercial et devrait à terme être commercialisé auprès d'autres éditeurs.

L'ensemble de ces projets vise à proposer un journalisme différent, plus interactif et accessible à tous. Confrontés à une baisse de leurs audiences et à une augmentation de la distribution de l'actualité, les médias doivent rebondir. Ces premières pistes de travail proposent un aperçu de l'avenir de la presse.

Il y a cinq ans, au moment de sa création, le fonds pour l'innovation digitale de Google avait subventionné trente titres. Le géant de la tech, qui a récemment lancé sa Google News Initiative, vise désormais à aider les médias et le prouve. 

Pour retrouver tous les projets lauréats, rendez-vous sur le site du fonds.
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
Facebook, Google, Twitter et Microsoft font un pacte. On pourrait croire au début d'un conte, mais ce partenariat n'a rien de féérique. Les quatre géants du web ont créé le Data Transfer Project, qui vise à faciliter la portabilité des données. L'idée : mettre à disposition des outils communs permettant de convertir des datas issues de diverses plateformes vers des formats standardisés. Pour l'instant encore à l'état de prototype, le DTP sera entièrement open source.

Pourquoi c'est un pavé ? Après le scandale Cambridge Analytica, la question des données restait très sensible. En lançant un projet aussi ambitieux qu'attendu, les quatre acteurs du web ouvrent la voie à une nouvelle exploitation des datas. Le DTP empêchera par exemple les entreprises de garder certains de leurs clients captifs en conservant leurs informations personnelles.
UN FORMAT À LA LOUPE
Format à la loupe - BNP Paribas, We Are Tennis
Alors que le New York Times vient de se lancer dans la réflexion d'un format adapté aux assistants vocaux, en France, certaines marques ont déjà trouvé leur ton. C'est le cas notamment de BNP Paribas, qui a lancé en partenariat avec Smartly.ai une skill sur Google Home : We Are Tennis. Avec cette fonctionnalité de dialogue, la banque a su s'adapter à cette nouvelle interface et cultive son image de marque avec un discours grand public.
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
Contenu - Les Inrockuptibles, supplément sexe
Chaque été depuis 10 ans, Les Inrockuptibles sortent leur supplément sexe. Cette année, le magazine culturel a proposé une campagne pour le moins... bruyante ! Une utilisation du son qui s'adapte aux usages sur les réseaux sociaux. Attention, contenu NSFW (on vous conseille de mettre votre casque !) 
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
En avril dernier, Arcade Fire a pris l'AccorHotels Arena. Et si vous n'étiez pas dans la salle pour cette expérience 360 autour de Will Butler et de sa bande, ARTE Concerts y était pour vous. Le résultat : deux heures d'un concert incroyable où le ring de boxe placé au milieu de la salle de Bercy aura été la meilleure arène musicale qui soit pour le groupe canadien. 

Si vous voulez passer deux heures de folie, rendez-vous ici !

Story Jungle part en vacances. Mais pas de panique, même sous les cocotiers, votre newsletter ne vous oublie pas. A partir de la semaine prochaine, on partagera avec vous notre sélection de podcasts, de vidéos et d'articles favoris
« Aujourd’hui, tout l’enjeu n’est plus seulement de savoir se projeter, mais de s’adapter »

« Aujourd’hui, tout l’enjeu n’est plus seulement de savoir se projeter, mais de s’adapter »

Thomas Karolak, Chief digital officer du groupe Les Echos

« Transformer les collaborateurs en ambassadeurs de marque est un enjeu majeur »

« Transformer les collaborateurs en ambassadeurs de marque est un enjeu majeur »

Rémi Valade, responsable du marketing en ligne, SAP France

« Réintégrer de l’humain libéré dans ce réseau très propre qu'est Linkedin»

« Réintégrer de l’humain libéré dans ce réseau très propre qu'est Linkedin»

Cyrille de Lasteyrie, Entrepreneur, Auteur et Conférencier

" Les contenus de marque sont une opportunité pour aider à révéler les « purposes » de marques "

Quentin Delobelle, Directeur Communication commerciale et création d'Orange

« Les marques peuvent faire du bien à la société. Aujourd’hui, elles ne prennent pas assez de risques »

« Les marques peuvent faire du bien à la société. Aujourd’hui, elles ne prennent pas assez de risques »

Thomas Jamet, Président Directeur Général d'IPG Mediabrands France

VivaTech : les coups de coeur de Story Jungle

VivaTech : les coups de coeur de Story Jungle

Emma Viallet, journaliste

« Privilégier une approche servicielle des contenus au service d’une stratégie de vie »

« Privilégier une approche servicielle des contenus au service d’une stratégie de vie »

Daniel Bô, Fondateur et PDG de l'institut d'études QualiQuanti

Qu’est-ce que FactCheckEU, cette plateforme européenne en lutte contre la désinformation ?

Qu’est-ce que FactCheckEU, cette plateforme européenne en lutte contre la désinformation ?

Pauline Moullot, Journaliste à CheckNews

« Le métier de journaliste est de plus en plus nécessaire »

« Le métier de journaliste est de plus en plus nécessaire »

Bruno Patino, Directeur de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, et directeur éditorial d'Arte

« Un contenu ’authentique’, même s’il est long, donne envie de rester »

« Un contenu ’authentique’, même s’il est long, donne envie de rester »

Juan Herrera et Cecilia Gomez, Responsable de la publicité du groupe AXA et Chargée de contenu au sein d'AXA

Illustration archives

Voir nos précédentes stories

Dans la jungle des formats

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat

S'inscrire à la newsletter