Edition du dimanche 16 juillet 2023

Retour sur la TwitchCon 2023 : le festival de Twitch

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
« Twitch loves Paris !!! » Imprimé en gros sur des bérets violets qui se vendent comme des petits pains, c'était clairement le slogan du week-end dernier à la porte de Versailles. Après Berlin en 2019 et Amsterdam l'année dernière, Paris est donc devenue la troisième ville européenne à accueillir la convention annuelle du géant californien. Tout sauf un hasard, lorsqu'on sait que le public français a dévoré plus d'un milliard d'heures de stream sur la plateforme en 2022. Une communauté particulièrement active que le PDG de Twitch, Dan Clancy en personne, a qualifiée de « passionnée » après moult remerciements formulés sur scène lors de la cérémonie d'ouverture et non sans avoir rappelé les nombreux faits d'armes tricolores, comme le Z Event de ZeratoR ou l'Arc de Triomphe et le portrait de Zidane réalisés lors de la Pixel War.
 
Bleu, blanc, Twitch !
 
« Ça existe aussi à l'étranger. Mais il n'y a pas cette grande régularité, ce degré d'exécution avec des événements d'une telle ampleur, très professionnels dans leur organisation. Ce n'est pas unique à la France, mais c'est sans commune mesure dans les autres pays », pose Rachel Delphin, directrice marketing monde en charge de l'organisation de ce grand barnum dans les colonnes de Tech&Co. Si l'on ferme les yeux sur le record du monde établi le 1er juillet dernier par le streamer espagnol Ibai Llanos, avec 3,4 millions de viewers simultanés devant son gala de boxe entre streamers organisé dans le stade de l'Atlético de Madrid qui affichait quasi complet pour l'occasion (plus de 60 000 places vendues), on peut effectivement affirmer que, ces dernières années, le Twitch français – ou « la twitcherie », comme on l'entend parfois – a plié le game à tous les niveaux.
 
Comme nous vous en faisions état dans une précédente édition de notre newsletter, avec des évènements comme le GP Explorer de Squeezie ou le match de foot baptisé « Eleven All Stars » d'AmineMaTué – plus d'un million de spectateurs chacun – et des émissions comme Zen ou Backseat qui ont su fidéliser leur audience, la France est un marché en pleine forme que la plateforme caresse dans le sens du poil. Et qui le lui rend bien... Près de 10 000 visiteurs ont arpenté les allées du Hall 7 les 8 et 9 juillet derniers, après avoir pourtant été délestés de 75 euros pour un pass à la journée et 125 euros pour l'intégralité du week-end. Des prix exorbitants quand, à titre comparatif, un ticket pour la prochaine Paris Games Week ne coûte que 20 euros.
 
Entre réseautage et colonie de vacances
 
« Nous proposons des animations et des échanges aux membres de la communauté qui, en même temps, ont de fortes interactions entre eux. C'est hybride et très différent de ce que l'on voit dans les autres conférences de jeu vidéo », justifie Mike Minton, responsable de la monétisation, dans les colonnes du Monde. Et quand on aime, on ne compte pas. Passée la porte, bienvenue dans un monde où les gens se filment en marchant – à moins qu'ils ne marchent en filmant, on ne sait plus trop – et où la perche à selfies a encore le vent en poupe. Une, deux, trois caméras, sur l'épaule, le front, le torse, qui rappellent qu'en allant dormir chez nous dès 2004, Antoine de Maximy est en fait le Vercingétorix du stream franchouillard ! Pour les non-initiés, l'effet de surprise est saisissant. Mais, quelque part, le public de cette TwitchCon est fidèle à l'écosystème des utilisateurs de l'appli : du REC, du fun, de la bonne humeur, des costumes, beaucoup de costumes même, et des petits streamers qui déambulent au milieu des gros poissons pour se faire voir et serrer des nageoires.
 
En 2022, selon le site SullyGnome.com qui collecte les données d'utilisation de Twitch, près de 90% des chaînes étaient regardées en moyenne par un maximum de cinq personnes, rappelle le journal Le Monde. « Beaucoup de gens ont des petites chaînes et ne streament qu'occasionnellement. Mais ils regardent et participent aussi au tchat de beaucoup d'autres personnes... Notre relation avec ces petits streamers est très importante, car ils sont au cœur de l'expérience Twitch », assure Dan Clancy dont, comme tout le monde ici, seul le pseudonyme de son compte – DJClancy – est imprimé sur son badge jaune fluo. Énième subtil stratagème pour montrer que la plateforme loge tout le monde à la même enseigne.
 
« C'est devenu impossible de vivre de Twitch »
 
Entre les stands d'exposants, ceux des marques sponsors, les conférences, les séances de dédicaces, les démonstrations de gaming et les « creators camps » – ces micro-séminaires où des cadres de l'entreprise distillent de précieux conseils sur des thématiques allant de « créer son média kit » à « travailler avec les marques » –, l'organisation est parvenue à placer quelques annonces grandement attendues par les créateurs. Au premier rang desquelles : l'argent, le nerf de la guerre. Si la plateforme traite tout le monde pareil, la différence de revenus entre les streamers prend, elle, des allures de Grand Canyon. Au point que la monétisation des contenus soit devenue un point de crispation récurrent depuis le 21 septembre dernier et l'annonce dans un simple billet de blog que la plateforme prélevait désormais la moitié des revenus nets générés par les abonnements aux chaînes. « Pour l'équivalent de 100 abonnements, je gagne maintenant 150 à 200 euros ; il y a quatre ans, j'obtenais le double, situe KCNecro dans cet article du Figaro. C'est devenu impossible de vivre de Twitch, la plateforme est désormais beaucoup trop concurrentielle pour obtenir un salaire décent. »
 
Pour calmer les esprits et faire retomber la température, la firme a donc annoncé que les streamers allaient bientôt avoir la possibilité de contrôler le moment où ils diffusent une publicité sur leur chaîne. Un moyen déguisé pour les inciter à préférer ce mode de rémunération, jusqu'alors décrié parce que les pubs pouvaient interrompre le live à tout moment. Autre innovation intéressante d'une longue série que vous pouvez consulter sur le blog de Twitch : le lancement d'un format Stories sur la plateforme (que nous vous présenterons prochainement) et surtout l'avènement du « Discovery Feed » pour l'automne. Un fil qui compile de courtes vidéos issues des directs (les clips), pensé pour répondre à la menace TikTok et, comme le rappelle Le Figaro, « une façon pour Twitch de réaffirmer sa volonté de répondre à la concurrence, quelle qu'elle soit ».
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
« Nous voulons offrir de nouvelles manières de voir les choses, de résoudre des problèmes, ou encore d'amplifier son imagination. Un peu comme si vous parliez à un collaborateur créatif. » Voilà comment Jack Krawczyk, directeur produit en charge de Bard, le chatbot de Google lancé jeudi dernier dans l'Hexagone, présente son dernier bébé au journal Le Point. Pendant qu'Elon Musk s'apprête à lancer xAI, sa propre boîte d'IA censée nous aider à « comprendre la vraie nature de l'univers », Krawczyk voit Bard « comme un mégaphone pour notre cerveau ». En d'autres termes : pour Google, Bard sait tout faire comme ChatGPT. Et bien plus encore...
 
Pourquoi c'est un pavé ? Cinq mois après son annonce et deux mois après son lancement aux USA, Bard débarque donc en France. Un retard qui s'explique justement par le fait que le chatbot s'appuie sur tout l'écosystème des applis Google ; notamment Gmail, dans lequel il peut puiser à volonté pour entraîner son modèle. Consciente des risques et refroidie par les 8 milliards d'euros déjà ponctionnés par Bruxelles dans ses caisses, Alphabet avait préféré jouer la montre pour être certaine de se conformer aux différentes exigences et contraintes légales imposées par l'UE en matière de sécurité et de confidentialité des données. D'autant plus que la maison mère de Google joue gros sur le terrain de l'IA, comme le rappelle l'article du Point : « Pour Google, l'arrivée de ChatGPT, mis à disposition gratuitement auprès du grand public le 30 novembre 2022, est apparue comme un "moment Spoutnik", c'est-à-dire une prise de conscience comparable à celle des Américains qui ont découvert en 1957 que les Soviétiques avaient pris l'avantage dans la conquête spatiale. Non seulement la technologie sur laquelle repose une grande partie des modèles de langage avait déjà été développée en interne par le géant californien et cela dès 2017, mais le succès de ChatGPT menace directement le cœur de métier de Google, fondé sur la recherche et qui lui a rapporté tant de dollars. » Objectif Lune, donc. Sauf qu'en France, dans une autre BD particulièrement appréciée de nous autres irréductibles Gaulois, le barde est celui qui finit toujours bâillonné et ligoté à l'écart du banquet...
UN FORMAT À LA LOUPE
15/07/23 NL4 FORMAT
C'était l'une des actus médias de la semaine : Hugo Travers, le fondateur d'HugoDécrypte qui pèse plus d'un million de followers sur les réseaux sociaux, lançait une newsletter quotidienne sur Kessel... Kessel ? Joseph Kessel ? « Heureusement pour nous, Joseph Kessel et son légataire n'ont pas eu d'enfants ! », plaisante Adrien Labastire, ancien boss de Golden Moustache et cofondateur de cette plateforme de mise en relation entre auteurs et lecteurs, au nom inspiré par la philosophie de cet écrivain-reporter français qui puisait ses histoires dans la simplicité de la vie. Et qui aurait très certainement produit de merveilleuses newsletters... Mais résumer Kessel au simple alter ego français de Substack ou Memberful serait un raccourci un peu honteux. Au pays des Lumières, l'ambition de ce nouveau média lancé en 2021 est de « redonner le pouvoir à l'écrit », sous toutes ses formes. Ici, les auteurs, qu'ils soient journalistes, romanciers, créateurs de contenus, illustrateurs, photographes, professionnels ou amateurs, deviennent tous des storytellers au gré des inspirations. « Kessel s'adresse à ceux qui cherchent une place, quelque part entre les médias traditionnels, les maisons d'édition et les réseaux sociaux. Une place à eux. Une place pour être eux. Totalement. Librement. Joyeusement. », peut-on lire sur leur site.
 
Les contributeurs publient leur contenu sans rythme ni ligne éditoriale imposés, et peuvent choisir de le monétiser (ou non) via la mise en place d'un abonnement premium qui octroie aux lecteurs des avantages supplémentaires. Comme des exclus et des invitations à des master class ou des évènements organisés par la plateforme. Une recette qui attire de plus en plus de grands noms. Hugo Clément et Laurent Joffrin ont récemment rejoint l'aventure aux côtés de Rose Lamy (Préparez-vous pour la bagarre, suivie par 221k followers sur Instagram), ou Lauren Boudard et Dan Geiselhart (cofondateurs de Tech Trash), pour ne citer qu'eux. Le groupe comporte aussi une structure d'aide à la création - Kessel Studio -, vient de créer sa propre régie publicitaire - Kessel Régie - et ambitionne de collaborer avec environ 400 auteurs réguliers pour une audience cumulée de 500 000 abonnés d'ici fin 2023. Et puis bon, d'une NL à une autre, une boîte qui publie chaque mois « une sélection des newsletters hyper bien à découvrir sur Kessel », dans une newsletter intitulée Hypertextes et signée par Adèle NL, mérite forcément qu'on s'y intéresse...
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
15/07/23 NL5 CQQAF
Cette année, suite à la multiplication des incendies criminels qui ont émaillé l'actualité récente, les festivités du 14 juillet ont été annulées dans bon nombre de communes. Alors, pour se consoler et se convaincre que c'est peut-être un mal pour un bien, voici « The risks posed by July Fourth fireworks ». Une chouette infographie publiée par l'équipe de Reuters Graphics sur les risques liés aux feux d'artifice qui célèbrent l'anniversaire de la déclaration d'indépendance des États-Unis (le 4 juillet 1776). Des risques évidents d'incendie et de pollution pour la faune et la flore locales. Mais aussi pour nos poumons et notre cerveau puisque, après explosion, les fusées relâchent de fines particules contenant du monoxyde de carbone, du dioxyde de soufre et du monoxyde d'azote. Trois substances qui, inhalées ou ingérées, peuvent augmenter les risques de crise cardiaque, de tumeur au cerveau ou de cancer des poumons. « Yikes! », comme on dit là-bas.
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
17 h 30, un vendredi d'été travaillé. Le mercure frôle les 40 degrés, votre boîte n'a toujours pas la clim (par conviction ou avarice du patron, vous ne savez plus trop) et ce ventilateur installé dans l'open space a visiblement été pensé pour aérer un cabanon... Vous ouvrez votre navigateur, tapez « trop chaud pour travailler » dans la barre de recherche et, juste après la pub Pulco qui a bercé votre adolescence, vous tombez sur un docu de 93 minutes qui vous permet de rendre cette dernière ligne droite au bureau moins douloureuse. Réalisé par Mikaël Lefrançois et disponible sur arte.tv ainsi que sur la chaîne Youtube d'Arte, Trop chaud pour travailler explore les conséquences de l'augmentation des températures sur le travail. Entre catastrophe sanitaire, mise à mal de l'économie, creusement des inégalités et effets irréversibles sur la santé, le film avance que la chaleur fait perdre plus de 2 000 milliards de dollars à l'économie mondiale chaque année, et pointe la nécessité de repenser les modes de production comme les législations encadrant l'activité professionnelle par fortes chaleurs. Autant d'arguments qui pèseront lourd la prochaine fois que vous négocierez votre vendredi avec les RH...
 
Webinaires et évènements
Je m'inscris pour recevoir nos invitations aux webinaires

Ne ratez pas nos évènements, webinaires en ligne ou petits déjeuner bien physiques

>> Recevez nos invitations aux webinaires
A lire ou à voir également sur le même sujet

Législatives : finalement, les décideurs s’engagent

Législatives : finalement, les décideurs s’engagent

Après un (long) temps d'observation, peut-être dû à la sidération, les décideurs - principalement les patrons - s'engagent dans la campagne...

Après un (long) temps d'observation, peut-être dû à la sidération, les décideurs - principalement les patrons - s'engagent dans la campagne. Non sans quelques sueurs froides à l'idée de braquer une partie de leurs audiences, clients ou collaborateurs.

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ?...

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ? Transformer des simili-Pokémon baptisés « Pal » en machines de guerre, pour se lancer à la conquête d'un monde ouvert où tout ce qui est « trooooop mignon » sait manier la kalach... Nintendo voit rouge, Twitch et YouTube en sont déjà gagas !

Le Digital Services Act : game changer pour les annonceurs ?

Le Digital Services Act : game changer pour les annonceurs ?

Voté en juillet 2022 par l'Union européenne, le Digital Services Act, qui vise à protéger les internautes européens des dérives du numérique,...

Voté en juillet 2022 par l'Union européenne, le Digital Services Act, qui vise à protéger les internautes européens des dérives du numérique, est entré en vigueur ce vendredi 25 août. Concrètement, qu'est-ce que ça change pour les utilisateurs comme pour les annonceurs ? Story Jungle fait le point.

Réseaux sociaux : quête du rendement et mort du social

Les grands réseaux sociaux sont-ils voués à disparaître ? Les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers espaces plus confidentiels.

Les grands réseaux sociaux sont-ils voués à disparaître ? Les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers espaces plus confidentiels.

LinkedIn renforce (encore) la diffusion de ses newsletters

LinkedIn n'en finit plus de doper son format newsletter. Un format puissant pour travailler son influence auprès de ses cibles corporate. Pour lequel la plateforme vient d'annoncer...

LinkedIn n'en finit plus de doper son format newsletter. Un format puissant pour travailler son influence auprès de ses cibles corporate. Pour lequel la plateforme vient d'annoncer de nouvelles options.

JO : la TV investit Twitch (ou le contraire)

JO : la TV investit Twitch (ou le contraire)

Avec des événements d'ampleur comme les Jeux olympiques de Paris ou l'Euro de football, l'été 2024 s'annonce riche en exploits comme en audiences sportives...

Avec des événements d'ampleur comme les Jeux olympiques de Paris ou l'Euro de football, l'été 2024 s'annonce riche en exploits comme en audiences sportives. Et pour embarquer la jeunesse avec lui, le sport fait désormais équipe avec des streamers. Sur tous les écrans...

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui...

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui attise la curiosité des annonceurs désireux de capter cette cible aussi jeune que volatile.

Les newsletters LinkedIn font peau neuve

Depuis le lancement du format en 2021, LinkedIn a enregistré plus de 365 millions de souscriptions à ses newsletters. Mieux : avec plus de 1,...

Depuis le lancement du format en 2021, LinkedIn a enregistré plus de 365 millions de souscriptions à ses newsletters. Mieux : avec plus de 1,3 million de lecteurs quotidiens, l'audience des newsletters LinkedIn a triplé depuis l'an dernier. Un franc succès, que LinkedIn compte entretenir en annonçant une série de nouveautés disponibles d'ici la fin de l'été.

Tendances LinkedIn 2023 : les formats organiques à retenir

C'est un fait : 2022 a marqué un grand virage conversationnel pour LinkedIn. Une tendance qui va s'accentuer cette année, bien aidée par l'avènement des lives et des newsletters...

C'est un fait : 2022 a marqué un grand virage conversationnel pour LinkedIn. Une tendance qui va s'accentuer cette année, bien aidée par l'avènement des lives et des newsletters sur la plateforme, ainsi que cette nouvelle fonctionnalité qui permet de réagir à des posts ou de les commenter directement dans le fil d'actualité de sa page Entreprise. Un fait qui est donc devenu une évidence : en 2023, il faut prioriser les formats qui permettent d'engager la conversation avec vos audiences. Story Jungle vous donne quelques bonnes pratiques en la matière.

Radio, podcast, musique : l’audio crève l’écran !

Radio, podcast, musique : l’audio crève l’écran !

Les différentes études publiées par Médiamétrie le confirment : les smartphones continuent de booster la consommation de formats audio dans l'Hexagone,...

Les différentes études publiées par Médiamétrie le confirment : les smartphones continuent de booster la consommation de formats audio dans l'Hexagone, où plus de la moitié des contenus sont désormais écoutés sur des supports numériques...

Législatives : clashs et « edits » façon K-pop

De Squeezie à Jordan Bardella, en passant par les fans de K-pop, les réseaux sociaux se transforment en ring de boxe où tous les coups sont permis pour influencer les jeunes...

De Squeezie à Jordan Bardella, en passant par les fans de K-pop, les réseaux sociaux se transforment en ring de boxe où tous les coups sont permis pour influencer les jeunes électeurs.

USA vs TikTok : le compte à rebours est lancé…

USA vs TikTok : le compte à rebours est lancé…

En votant une loi qui vise à bannir TikTok sur son sol, la Chambre des Représentants américaine a déclenché la colère des 170 millions d'utilisateurs que compte le pays et...

En votant une loi qui vise à bannir TikTok sur son sol, la Chambre des Représentants américaine a déclenché la colère des 170 millions d'utilisateurs que compte le pays et allumé un début d'incendie diplomatique avec la Chine...

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience...

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience plus qualitative. Plus engagée, aussi.

On peut désormais sponsoriser ses newsletters LinkedIn !

LinkedIn étend la sponsorisation aux newsletters de pages Entreprise. Une fonctionnalité très attendue qui va permettre de faire grandir le nombre d'abonnés à la newsletter...

LinkedIn étend la sponsorisation aux newsletters de pages Entreprise. Une fonctionnalité très attendue qui va permettre de faire grandir le nombre d'abonnés à la newsletter... ainsi que la nombre de followers de la page

Matt Navarra, le GOAT des réseaux sociaux

Matt Navarra, le GOAT des réseaux sociaux

Dans le vaste monde des spécialistes tech et réseaux sociaux, Matt Navarra est une pointure. Un type qui annonce les infos des GAFAM avant les GAFAM... Un oracle, donc.

Dans le vaste monde des spécialistes tech et réseaux sociaux, Matt Navarra est une pointure. Un type qui annonce les infos des GAFAM avant les GAFAM... Un oracle, donc.

LinkedIn optimise (encore) ses newsletters

Les newsletters, c'est la fonctionnalité phare de LinkedIn depuis le lancement du format en 2021. À ce jour, plus de 500 millions d'utilisateurs ont souscrit aux quelque 146...

Les newsletters, c'est la fonctionnalité phare de LinkedIn depuis le lancement du format en 2021. À ce jour, plus de 500 millions d'utilisateurs ont souscrit aux quelque 146 000 newsletters publiées via la plateforme. Afin d'entretenir ce succès, LinkedIn vient d'annoncer plusieurs optimisations.

Découvrez la puissance des newsletters LinkedIn

Trop souvent sous le radar, les newsletters LinkedIn constituent un outil très puissant de communication à la fois externe et interne. Avec ce format, vous transformez 10 à...

Trop souvent sous le radar, les newsletters LinkedIn constituent un outil très puissant de communication à la fois externe et interne. Avec ce format, vous transformez 10 à 15% de vos followers en abonnés dès les premières 24h et vous les notifiez à chaque édition sur l'écran fermé de leur smartphone. Nous avons échangé avec Aline Geffroy, Global Social Media Director chez Saint-Gobain, qui est revenue avec nous sur le succès de sa newsletter "Future Under Construction".

Lancez votre newsletter LinkedIn, développez votre influence

Transformez les followers de votre page en abonnés engagés qui seront notifiés à chaque édition avec Story Jungle, partenaire de LinkedIn

Transformez les followers de votre page en abonnés engagés qui seront notifiés à chaque édition avec Story Jungle, partenaire de LinkedIn

Pub digitale : une croissance ralentie pour 2023

Le marché de la publicité digitale ralentit, observe l'Observatoire de l'e-pub, du Syndicat des régies Internet (SRI).

Le marché de la publicité digitale ralentit, observe l'Observatoire de l'e-pub, du Syndicat des régies Internet (SRI).

LinkedIn booste ses newsletters

Alors que Twitter abandonne Revue et Facebook ferme Bulletin, LinkedIn annonce plusieurs innovations pour son produit Newsletter

Alors que Twitter abandonne Revue et Facebook ferme Bulletin, LinkedIn annonce plusieurs innovations pour son produit Newsletter

GP Explorer 2 : « un ROI au-delà de nos attentes »

GP Explorer 2 : « un ROI au-delà de nos attentes »

C'était l'un des événements les plus attendus de l'année sur Twitch et, comme prévu, la deuxième édition du GP Explorer de Squeezie a fait péter tous les compteurs !...

C'était l'un des événements les plus attendus de l'année sur Twitch et, comme prévu, la deuxième édition du GP Explorer de Squeezie a fait péter tous les compteurs ! Au grand plaisir des marques partenaires.

Marketing digital : les tendances des tendances 2024…

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital...

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital. Sujet qui, chez Story Jungle, nous concerne un tout petit peu... Alors, quelles sont les tendances des tendances pour 2024 ? Réponse en trois points.

Le marché publicitaire confirme son redressement !

Si, dans l'ensemble, le marché se porte bien (merci pour lui !) grâce à la publicité digitale, certains canaux sont toujours à la peine...

Si, dans l'ensemble, le marché se porte bien (merci pour lui !) grâce à la publicité digitale, certains canaux sont toujours à la peine...

DSA : Meta réfléchit à des abonnements pour Facebook et Instagram

Pour se conformer au Digital Services Act européen, qui fait la chasse aux publicités ciblées, Meta pourrait proposer des abonnements payants pour Facebook et Instagram.

Pour se conformer au Digital Services Act européen, qui fait la chasse aux publicités ciblées, Meta pourrait proposer des abonnements payants pour Facebook et Instagram.

Les groupes LinkedIn vont revenir en force

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des ...

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des « Groupes Publics ». On vous dit tout.

La hype des réseaux sociaux privés

les réseaux sociaux privés gagnent de plus en plus de popularité, face aux anciens qui sont en perte de vitesse.

les réseaux sociaux privés gagnent de plus en plus de popularité, face aux anciens qui sont en perte de vitesse.

Saint-Gobain - Newsletter LinkedIn "Founding the Future"

Saint-Gobain - Newsletter LinkedIn "Founding the Future"

Story Jungle accompagne le groupe Saint Gobain dans la production de sa newsletter LinkedIn.

Story Jungle accompagne le groupe Saint Gobain dans la production de sa newsletter LinkedIn.

Content marketing : de plus en plus difficile de capter l’attention du public

« Trop de contenu tue le contenu ? » Une question qui turlupine de plus en plus les agences de marketing digital

« Trop de contenu tue le contenu ? » Une question qui turlupine de plus en plus les agences de marketing digital

Le Twitch Français cartonne… et intéresse la télé

110 000 viewers en direct pour une émission de 2h. C'est le tour de force réussi mardi dernier par Zen, un talk-show diffusé sur Twitch.

110 000 viewers en direct pour une émission de 2h. C'est le tour de force réussi mardi dernier par Zen, un talk-show diffusé sur Twitch.

Thought leadership : les cinq enseignements clés

Il s'agit du cinquième rapport du LinkedIn Edelman B2B Thought Leadership Impact. L'étude met en avant la nécessité de cultiver un thought leadership,...

Il s'agit du cinquième rapport du LinkedIn Edelman B2B Thought Leadership Impact. L'étude met en avant la nécessité de cultiver un thought leadership, en période de récession économique.

Notre Top 5 des pubs de Noël

Aussi attendues que celles du Super Bowl, les pubs de Noël sont une institution dans les pays anglo-saxons, où les grosses marques ne lésinent jamais sur les moyens...

Aussi attendues que celles du Super Bowl, les pubs de Noël sont une institution dans les pays anglo-saxons, où les grosses marques ne lésinent jamais sur les moyens. Un peu moins en France, certes, même si les « superproductions » sont de plus en plus nombreuses chaque année et que certaines enseignes nous offrent parfois quelques belles pépites. Un Top 5 à ouvrir au pied du sapin, évidemment.

Comment Meta veut digitaliser la Coupe du monde de rugby

Comment Meta veut digitaliser la Coupe du monde de rugby

J-7 avant le lancement de la Coupe du monde de rugby en France ! Parmi toutes les opérations de communication qui fleurissent un partout autour de l'évènement,...

J-7 avant le lancement de la Coupe du monde de rugby en France ! Parmi toutes les opérations de communication qui fleurissent un partout autour de l'évènement, celle orchestrée par Meta mardi dernier intrigue un peu plus que les autres. Et pour cause, elle marque un essai ambitieux que le mastodonte californien doit maintenant transformer...

Threads, la déferlante qui met Twitter sous pression

Threads, le « Twitter killer » de Meta est en passe de signer le meilleur démarrage de toute l'histoire pour une application

Threads, le « Twitter killer » de Meta est en passe de signer le meilleur démarrage de toute l'histoire pour une application

BuzzFeed News : la fin d'un mirage ?

Le site d'information BuzzFeed News ferme ses portes. C'est ce qu'a annoncé la direction du groupe de divertissement BuzzFeed, jeudi 20 avril.

Le site d'information BuzzFeed News ferme ses portes. C'est ce qu'a annoncé la direction du groupe de divertissement BuzzFeed, jeudi 20 avril.

Rebecca Amsellem : « Il y a vraiment de la place pour tout le monde dans le paysage médiatique féministe »

Rebecca Amsellem : « Il y a vraiment de la place pour tout le monde dans le paysage médiatique féministe »

C'est pour combler un vide que Rebecca Amsellem a lancé « Les Glorieuses », newsletter féministe et culturelle. À une époque où les contenus féministes sont encore timides...

C'est pour combler un vide que Rebecca Amsellem a lancé « Les Glorieuses », newsletter féministe et culturelle. À une époque où les contenus féministes sont encore timides en France, la doctorante en économie se lance dans l'aventure médiatique.Portée par les écrits d'Anaïs Nin (« je suis subjuguée par son honnêteté ») et inspirée par les médias nord-américains, elle crée en 2015 Les Glorieuses.

IA et contenus : textpocalypse now ?

L'intelligence artificielle générative se développe très rapidement, notamment à travers des programmes types ChatGPT. Quelles conséquences sur l'univers des contenus ?...

L'intelligence artificielle générative se développe très rapidement, notamment à travers des programmes types ChatGPT. Quelles conséquences sur l'univers des contenus ? Story Jungle fait le point.

«Tu bosses sur quoi ?» : la parole à Aline Geffroy

Quels sont les secrets des experts de la com' ? Que font-ils derrière leur ordinateur ? Story Jungle propose une rencontre de ceux qui sont au cœur des stratégies de contenus...

Quels sont les secrets des experts de la com' ? Que font-ils derrière leur ordinateur ? Story Jungle propose une rencontre de ceux qui sont au cœur des stratégies de contenus ! Retrouvez notre invitée de notre format « Tu bosses sur quoi ? »: Aline Geffroy, Global Social Media Director chez Saint-Gobain

Google : la fin de la toute-puissance ?

Le gouvernement américain lance une procédure antitrust contre Google ! "Un risque existentiel" pour l'entreprise, selon Le Monde !

Le gouvernement américain lance une procédure antitrust contre Google ! "Un risque existentiel" pour l'entreprise, selon Le Monde !

ChatGPT : Game changer de la production de contenus ?

« Il est peu probable que ChatGPT signe la fin des copywriters. Bien que ChatGPT puisse générer du contenu de manière automatisée, il ne peut pas remplacer la créativité...

« Il est peu probable que ChatGPT signe la fin des copywriters. Bien que ChatGPT puisse générer du contenu de manière automatisée, il ne peut pas remplacer la créativité, la sensibilité, l'expérience et la compréhension humaine des copywriters. »

Média : la nouvelle génération prend le pouvoir sur Twitch

Les jeunes streamers s'imposent sur la plateforme de streaming, par le biais d'une stratégie média puissante.

Les jeunes streamers s'imposent sur la plateforme de streaming, par le biais d'une stratégie média puissante.

Bilan 2022 : Un bon cru pour LinkedIn

2022 marque un tournant pour LinkedIn, qui s'est invité dans le Top 3 des réseaux sociaux plébiscités par les marques françaises. Et qui ne compte pas s'arrêter là...

2022 marque un tournant pour LinkedIn, qui s'est invité dans le Top 3 des réseaux sociaux plébiscités par les marques françaises. Et qui ne compte pas s'arrêter là...

"Tu bosses sur quoi ?" : Le métier de Social Media Manager

Mélissa Lambert, Social Media Manager chez Welcome to the Jungle, lève le voile sur un métier parfois compliqué à appréhender : elle y évoque ses tâches quotidiennes,...

Mélissa Lambert, Social Media Manager chez Welcome to the Jungle, lève le voile sur un métier parfois compliqué à appréhender : elle y évoque ses tâches quotidiennes, ses insights sur Facebook, Twitter, LinkedIn et TikTok.

Mouv' célèbre la créativité des jeunes

Mouv' célèbre la créativité des jeunes

Mathieu Marmouget a pris les commandes de Mouv', la radio jeune de Radio France, en 2022. Sous son impulsion, l'antenne est repensée avec l'idée de célébrer la créativité...

Mathieu Marmouget a pris les commandes de Mouv', la radio jeune de Radio France, en 2022. Sous son impulsion, l'antenne est repensée avec l'idée de célébrer la créativité des jeunes... et capter leur attention dans les réseaux sociaux. Et sur ce point, c'est un vrai succès. Il est l'invité de ce 12ème épisode de Story of Stories.

L'IA générative débarque dans la pub

Si Meta a créé de manière assez discrète un laboratoire de recherche de l'IA dès 2013 en recrutant Yann Le Cun, un scientifique français et grand spécialiste de la technologie...

Le règne des influenceurs virtuels ne fait que commencer…

Le règne des influenceurs virtuels ne fait que commencer…

Dans un souci de rentabilité accrue et de contrôle rigoureux de leur image, de plus en plus de marques s'appuient sur des influenceurs virtuels pour incarner leurs campagnes...

Dans un souci de rentabilité accrue et de contrôle rigoureux de leur image, de plus en plus de marques s'appuient sur des influenceurs virtuels pour incarner leurs campagnes publicitaires et assurer leur promo sur les réseaux sociaux.

BNP Paribas - Une content factory à VivaTech

Story Jungle a créé pour BNP Paribas une content factory à VivaTech pour l'aider à se démarquer et à engager ses audiences sur les réseaux sociaux.

Story Jungle a créé pour BNP Paribas une content factory à VivaTech pour l'aider à se démarquer et à engager ses audiences sur les réseaux sociaux.

Time To Sign Off, la voiture-balai de l’information

Time To Sign Off, la voiture-balai de l’information

Dans ce 6e épisode de Story of Stories, nous décryptons le succès éditorial de Time To Sign Off, TTSO pour les intimes.

Dans ce 6e épisode de Story of Stories, nous décryptons le succès éditorial de Time To Sign Off, TTSO pour les intimes.

Les impacts mesurables du nouvelle algorithme de LinkedIn

Nous vous en parlions dans le guide LinkedIn de notre dernière newsletter : le changement d'algorithme de la plateforme est venu rebattre les cartes de la viralité des publications...

Nous vous en parlions dans le guide LinkedIn de notre dernière newsletter : le changement d'algorithme de la plateforme est venu rebattre les cartes de la viralité des publications.

Mike Allen, cofondateur d’Axios

Mike Allen, cofondateur d’Axios

Il est le cofondateur d'Axios. Il est l'auteur des newsletters quotidiennes Axios AM et Axios PM, et il couvre les nouvelles les plus importantes de la journée

Il est le cofondateur d'Axios. Il est l'auteur des newsletters quotidiennes Axios AM et Axios PM, et il couvre les nouvelles les plus importantes de la journée

Tusar Barik, directeur marketing agences et partenaires chez LinkedIn

Tusar Barik, directeur marketing agences et partenaires chez LinkedIn

Tusar Barik, qui travaille chez LinkedIn depuis 5 ans, est spécialisé dans le marketing digital, la publicité, le branding et les réseaux sociaux.

Tusar Barik, qui travaille chez LinkedIn depuis 5 ans, est spécialisé dans le marketing digital, la publicité, le branding et les réseaux sociaux.

Un média consacré aux nouveaux formats et à LinkedIn.
close
{POPUP_CONTENT}