Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.

Édition précédente du samedi 04 septembre 2021Samedi 04 septembre 2021

LinkedIn : paix à l’âme des Stories

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
Un petit tour et puis s'en va. Annoncées en grande pompe en juin 2020, les Stories sur LinkedIn vont tirer leur révérence à la fin du mois de septembre. LinkedIn prend ainsi acte du manque d'intérêt des utilisateurs pour cette fonctionnalité déjà présente sur (presque) toutes les plateformes sociales. Cette annonce intervient quelques semaines après le retrait du format vidéo Fleets de Twitter. « Les deux fermetures pourraient signaler un retrait plus large des produits vidéo éphémères parmi les entreprises de médias sociaux », avance The Verge.

« Nous avons introduit les Stories l'année dernière comme un moyen amusant et décontracté de partager des mises à jour vidéo rapides. Nous avons appris beaucoup de choses, explique Liz Li, directrice produit chez LinkedIn. Maintenant, nous utilisons ces connaissances pour faire évoluer le format Stories en une expérience vidéo repensée sur LinkedIn, encore plus riche et interactive. » 

La plateforme n'a pas fourni de détails supplémentaires, mais « avec l'acquisition de la plateforme de vidéos Jumprope au début du mois, il semble probable que LinkedIn cherche à développer davantage d'outils vidéo de présentation professionnelle », d'après les informations de Social Media Today.

Quid des annonceurs ?

Cette nouvelle n'est pas sans conséquence pour les marques, qui vont devoir adapter leurs campagnes publicitaires sur la plateforme professionnelle. Deux types d'annonceurs sont concernés, selon Ad Age 

      -     les marques dont les campagnes publicitaires devaient apparaître entre les Stories ;
      -     les annonceurs « qui prévoyaient de payer pour promouvoir leurs propres Stories sur le flux des utilisateurs de LinkedIn ». 

Pour ce qui concerne la première catégorie, les campagnes seront partagées vers le flux LinkedIn, a fait savoir l'équipe des solutions marketing du réseau social dans un billet de blog.

« Si vous avez promu ou parrainé une Story directement à partir de votre page dans Campaign Manager, ces Stories payées n'apparaîtront pas dans le flux LinkedIn et elles devront être recréées dans Campaign Manager en tant qu'image ou annonce vidéo », ont-ils poursuivi.

Le mois dernier, Microsoft a annoncé dans son rapport sur les résultats que les recettes publicitaires trimestrielles de LinkedIn ont dépassé le milliard de dollars pour la première fois, avec une croissance de 97 % par an. 
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
En août, le B2B Institute et le Ehrenberg-Bass Institute ont sorti « How B2B Brands Grow », un rapport sur les fondamentaux du marketing B2B. « Nous n'avons pas besoin de plus d'ad tech, nous avons besoin d'apprendre les principes de base », a annoncé en préambule Peter Weinberg, Head of Development du B2B Institute. 

Pourquoi c'est un pavé ? Le rapport remet en place quelques principes. Une récente étude LinkedIn montre que seuls 16 % des spécialistes du marketing B2B considèrent la notoriété de la marque comme un objectif de marketing. Or, la notoriété est un objectif capital pour acquérir de nouveaux clients. Par ailleurs, il faut se forcer à « faire de la publicité auprès de personnes qui ne sont pas encore sur le marché ». Il est nécessaire de donner la priorité aux 95 % d'acheteurs « hors marché » qui rapportent à une entreprise des flux de trésorerie futurs. Pour en savoir davantage, voici le lien vers notre PDF.

UN FORMAT À LA LOUPE
Samedi 03/09 - FORMAT
Après Clubhouse, Twitter Spaces et Greenroom, la nouvelle plateforme en direct de Spotify, c'est au tour d'Amazon d'investir dans une fonctionnalité audio en direct. Cette stratégie sert à « renforcer les types de contenu qu'elle peut offrir par le biais de son assistant vocal, Alexa, et de ses enceintes connectées », met en perspective Axios. Le concept ? Que les utilisateurs puissent accéder à des concerts ou à des spectacles en direct via leur compte Amazon Music. Si la fonctionnalité tourne autour de la musique en direct, il serait également question de faire des émissions de radio et des podcasts. L'idée n'est pas de faire un duplicata de Clubhouse, mais plutôt de réinventer les codes de la radio numérique. « Amazon a peut-être une longueur d'avance lorsqu'il s'agit de lancer ce service audio en direct, puisqu'il peut offrir ce service à sa base massive d'utilisateurs Prime pour un coût supplémentaire faible, voire nul », analyse le blog XDA. En attendant, la bataille de l'audio se prépare.

LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
Samedi 03/09 - ON AUARAIT AIME LE FAIRE
« Je voulais relever le défi de faire quelque chose de drôle pour un enfant de sept ans. » Des paroles assez inhabituelles pour le plutôt sérieux ancien PDG d'Accenture Interactive, Brian Whipple. Dans une vidéo de cinq minutes, l'ex-CEO affublé d'une fausse moustache et d'une perruque lustrée se met dans la peau de Phi Mabelly, un commentateur sportif au look très beauf. Son coéquipier à l'écran ? Son chien, appelé pour l'occasion Harry Barker, vêtu d'une cravate et d'un costume démesuré. Avec enthousiasme, la paire improbable commente le « snack-it bracket », une compétition pour déterminer quelle friandise sera la meilleure pour le véritable chien de Brian Whipple, Georges. Camp des steaks contre les carottes, pancakes contre les bananes : la lutte est féroce. La vidéo très barrée, publiée sur le compte Instagram d'Accenture, a été vue 11 000 fois. Une façon légère pour Brian Whipple de tirer sa révérence, après dix années dans les murs de l'entreprise

UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Les fake news rapportent des milliards d'euros chaque année grâce à la publicité. Les grandes marques financent des sites complotistes, sans forcément le savoir. On trouve par exemple Intermarché et ses croquettes Canaillou sur le site Wikistrike au-dessus d'un article qui affirme que « Le Sida et d'autres virus ont bien été créés en laboratoire par les EU dans un but génocidaire » ou encore Orange et sa promotion d'une application de transfert sur le site américain Breitbart soutenant que « le réchauffement climatique est un mythe ». Tanguy Moillard, directeur de la communication de Bouygues – un des seuls dirigeants ayant accepté de parler –  reconnaît savoir que certaines campagnes finissent sur de tels sites et renvoie la faute sur Publicis, leur agence de pub responsable de l'achat média. 

« La question du financement de la désinformation n'a pas du tout la place qu'elle mérite. C'est un problème de société majeur qui impacte les politiques publiques. Il faudrait que le marché publicitaire prenne la mesure du mal qui est fait à la société avec le financement de ces sites », fustige Laurent Nicolas, expert en publicité digitale. Mais un des principaux coupables reste Google, « le premier fournisseur de désinformation au monde », dont l'algorithme choisit de placer les annonces où le trafic est le plus important. La publicité digitale échappe à tout contrôle, au point que les organisations caritatives se retrouvent à financer des sites qui vont à l'encontre des causes qu'elles défendent. Un documentaire instructif réalisé par Aude Favre et Sylvain Louvet (prix Albert-Londres 2020 pour « Tous surveillés. 7 milliards de suspects ») Fake news, la machine à fric, à voir sur le site de France.tv.


Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}