Edition du samedi 10 avril 2021

Patreon et la seconde Renaissance

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
Patreon serait-elle la petite plateforme qui monte ? La plateforme de financement participatif des créateurs via des pourboires, cofondée en 2013 par Sam Yam et le musicien Jack Conte, vient d'annoncer une levée de fonds de 155 millions de dollars et est désormais valorisée 4 milliards de dollars

Selon son communiqué, Patreon compte désormais plus de 200 000 créateurs qui se partagent 100 millions de dollars par mois, grâce au soutien des 7 millions de mécènes, ou patrons, que compte la plateforme. 

 « La pandémie a été un catalyseur pour la croissance de l'économie des créateurs », explique la société.

Cependant, la plateforme, qui prélève une part de 5 à 12 % des revenus mensuels reversés aux créateurs, plus des frais de traitement des paiements, n'est aujourd'hui pas rentable, selon le Wall Street Journal

Voilà pour les chiffres.

Et pour sa vision sur l'avenir de l'économie des créateurs, Jack Conte est très clair (et optimiste) : d'ici cinq à dix ans, l'expression d'« artiste affamé », qui vit d'amour et d'eau fraîche, sera complètement désuète. Les gens feront carrière en tant que créateurs de la même manière qu'ils deviennent médecins, avocats, ou enseignants. « Aujourd'hui, nous nous proposons de construire l'infrastructure des créateurs qui soutiendra une seconde Renaissance. Il va y avoir une explosion de la créativité », explique-t-il, exalté, dans une vidéo.
 
Et de mentionner une étude vieille de quelques années, sans la sourcer : 75 % des enfants de 6 à 17 ans souhaiteraient être un créateur vidéo en ligne. 

Pour lui, les voyants sont au vert. Il estime qu'il est beaucoup plus facile d'être un créateur aujourd'hui qu'il y a dix ans. Aussi bien les grandes plateformes que les start-up s'alignent pour créer des infrastructures dédiées aux créateurs qui souhaitent vivre de leur art. Il estime que 300 start-up sont déjà sur le coup. 

« De la même manière que les plateformes de distribution sont en concurrence les unes avec les autres pour être les meilleures dans le domaine de la vidéo courte durée, elles sont maintenant en concurrence pour être les meilleures dans le domaine des paiements des créateurs », souligne-t-il en faisant référence à plusieurs actualités : l'achat de Tidal par Square ou encore les « Super Follows » de Twitter.

En attendant, le journaliste Brent Knepper tempère : « Patreon semble savoir que la plupart de ses créateurs gagnent en réalité un salaire de misère. En 2016, la société s'est vantée que 7 960 utilisateurs gagnaient désormais plus de 100 dollars par mois, ce qui m'a semblé être un revenu mensuel extrêmement insignifiant pour se vanter »... 

Alors, seconde Renaissance ou amour et eau fraîche ? 

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
À l'heure où chaque grande entreprise tech œuvre à la fabrication d'un petit clone Clubhouse, l'original lance sa première fonctionnalité de monétisation. Depuis le lundi 5 avril, les utilisateurs peuvent payer certains créateurs en quête de rentabilité. Clubhouse a annoncé ne prélever aucune part sur les paiements. Une commission de traitement sera versée à Stripe, le partenaire de Clubhouse pour le traitement des paiements. « Notre objectif est d'aider les créateurs à construire leur communauté et leur audience », précise la start-up californienne. 

Pourquoi c'est un pavé ? « Il est important pour nous d'aligner notre modèle économique sur celui des créateurs », explique la plateforme, en plein boom de la passion economy. Cet ajout permettra non seulement de fidéliser les créateurs, mais « aussi d'attirer d'autres grands noms », souligne Les Echos. Une annonce qui intervient peu après le lancement du « Clubhouse Creator First », programme qui accueille 20 créateurs pour les aider à développer leur audience et monétiser leurs « shows ». Ces arguments pourraient inciter les utilisateurs à rester sur Clubhouse, plutôt que de se tourner vers le tout nouveau Hotline de Facebook, un service de conférences audio en direct, ou les futurs services de LinkedIn, Spotify ou Twitter (dont on apprend qu'il aurait tenté de mettre la main sur l'appli, malgré la création de Spaces !).
UN FORMAT À LA LOUPE
10/04/21 - FORMAT
Trois ans que le projet était dans la boîte. Altice (RMC), Lagardère (Europe 1...) Les Indés Radios (groupement de 130 radios), M6 (RTL...), NRJ et Radio France (France Inter, etc.) lancent une application commune, Radioplayer France, pour s'adapter aux usages. « C'est la naissance véritable de la radio digitale », commente Arthur Dreyfuss, directeur général d'Altice Médias. Cette application, surnommée le « Salto de la radio » par Le Parisien, regroupe, via un moteur de recherche, 200 radios, 600 webradios et 100 000 podcasts. Soit une vaste bibliothèque. Sur Radioplayer, « les publicités sont implantées par les radios, sans bandeaux supplémentaires », précise Les Echos. 

LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
10/04/21 - On aurait aimé faire
La culture s'ambiance. En attendant de pouvoir arpenter les couloirs des musées, le site « Culturez-vous » donne vie à des personnages de tableaux célèbres grâce à l'intelligence artificielle. Denis Diderot, peint sous l'œil de Louis-Michel Van Loo, dodeline de la tête et chante « You're my hear, you're my soul », de Modern Talking, tandis qu'Eugène Delacroix, lui, interprète « Can't take my eyes off you » de Morten Harket. Un petit chef-d'œuvre d'animation musicale.

LE CONTENU QU'ON A AIMÉ FAIRE
Que dit l'essor des newsletters, souvent payantes, du monde du journalisme ?

Que dit l'essor des newsletters, souvent payantes, du monde du journalisme ? C'est à cette question que nous nous sommes frottés avec Marion Wyss, cofondatrice et CEO d'Underlines, Julie Joly, directrice du CFJ et de l'école W, Harold Grand, journaliste chez Quotidien, François d'Estais, chef éditorial chez Havas Paris, Philippe Couve, directeur de Samsa.fr et Benoit Raphaël, fondateur de Flint, lors d'une de nos rooms sur Clubhouse. On vous a préparé une petite session de rattrapage, à lire sur notre compte LinkedIn ! 
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Il est facile de considérer son travail comme le pilier central de sa vie, sa famille, son centre de gravité. C'est ce qui est arrivé à Emi Nietfeld, qui a travaillé chez Google de 2015 à 2019. Cette software engineer raconte dans le New York Times « son histoire d'amour avec son ex-employeur, Google », qui a vite tourné au cauchemar. « J'avais structuré ma vie autour du travail – exactement ce qu'ils voulaient que je fasse –, mais cela n'a fait qu'aggraver les retombées lorsque j'ai appris que le lieu de travail que je chérissais me considérait comme un simple employé, un parmi tant d'autres et jetable », analyse-t-elle après avoir révélé à ses supérieurs être victime d'harcèlement au sein de la firme. La jeune femme, en souffrance et vulnérable, se retrouve alors placardisée, et ne peut accéder à aucune promotion tangible. Et n'a plus d'autre choix que de démissionner. « Je me suis promis de ne plus jamais aimer un travail de cette façon, avec dévotion. Aucune société cotée en Bourse n'est une famille », écrit-elle. Dès qu'il y a un babyfoot, faut se méfier... (il n'y en a pas à Story Jungle, ndlr).  
Notre prochain live
A lire ou à voir également sur le même sujet

Marketing digital : les tendances des tendances 2024…

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital...

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital. Sujet qui, chez Story Jungle, nous concerne un tout petit peu... Alors, quelles sont les tendances des tendances pour 2024 ? Réponse en trois points.

Pub : Amazon pèse dans le game

Amazon formerait-il un « triopole de la pub » avec Google et Facebook ? C'est en tout cas ce que suggèrent les derniers résultats de la firme de Seattle.

Amazon formerait-il un « triopole de la pub » avec Google et Facebook ? C'est en tout cas ce que suggèrent les derniers résultats de la firme de Seattle.

Instagram, sa mue vidéo et la Creator economy

Le réseau du groupe Facebook s'engage pour la creator economy et les stories premium, tout en luttant contre TikTok et YouTube sur la vidéo.

Le réseau du groupe Facebook s'engage pour la creator economy et les stories premium, tout en luttant contre TikTok et YouTube sur la vidéo.

Baromètre 2024 de la Leader Advocacy du CAC40

Baromètre 2024 de la Leader Advocacy du CAC40

Cette étude a pour objectif d'analyser la façon dont les grands dirigeants d'entreprise se saisissent du réseau social LinkedIn pour communiquer auprès de leurs cibles et de...

Cette étude a pour objectif d'analyser la façon dont les grands dirigeants d'entreprise se saisissent du réseau social LinkedIn pour communiquer auprès de leurs cibles et de leur réseau.

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience...

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience plus qualitative. Plus engagée, aussi.

Les groupes LinkedIn vont revenir en force

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des ...

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des « Groupes Publics ». On vous dit tout.

Booster son ROI avec le Media Planning de LinkedIn !

LinkedIn lance Media Planning API ! Une interface qui aide les annonceurs à maximiser leur ROI, en fournissant des insights directement au sein de l'appli LinkedIn.

LinkedIn lance Media Planning API ! Une interface qui aide les annonceurs à maximiser leur ROI, en fournissant des insights directement au sein de l'appli LinkedIn.

Franck Annese, le garde des SO

Franck Annese, le garde des SO

So Foot, Sofilm, Society, AllSo, Sovage, Sogood, Better Call So, So In Love... Franck Annese est le « Boss

So Foot, Sofilm, Society, AllSo, Sovage, Sogood, Better Call So, So In Love... Franck Annese est le « Boss

Angela Ruggiero, héros malgré elle

Angela Ruggiero, héros malgré elle

Quadruple médaillée olympique avec l'équipe américaine de hockey sur glace, Angela Ruggiero consacre son après-carrière à la promotion du sport féminin

Quadruple médaillée olympique avec l'équipe américaine de hockey sur glace, Angela Ruggiero consacre son après-carrière à la promotion du sport féminin

J’ai un pote dans la com… et tout le monde le connaît

J’ai un pote dans la com… et tout le monde le connaît

Laurent Garrouste, le fondateur de J'ai un poste dans la com, est l'invité de Story of Stories, le podcast qui décrypte l'histoire derrière un succès éditorial.

Laurent Garrouste, le fondateur de J'ai un poste dans la com, est l'invité de Story of Stories, le podcast qui décrypte l'histoire derrière un succès éditorial.

Tout savoir sur la leader advocacy !

Parmi toutes les tendances marketing qui ont émergé ces dernières années, le concept de leader advocacy s'est imposé comme un pilier incontournable dans l'univers dynamique...

Parmi toutes les tendances marketing qui ont émergé ces dernières années, le concept de leader advocacy s'est imposé comme un pilier incontournable dans l'univers dynamique et en constante évolution du marketing moderne. Cette approche, qui transcende les simples campagnes publicitaires pour capitaliser sur l'influence et l'authenticité des leaders d'opinion et des dirigeants d'entreprise, est aujourd'hui cruciale pour façonner l'image et la portée d'une marque.

TikTok, le nouveau tremplin de l’humour en France ?

TikTok, le nouveau tremplin de l’humour en France ?

Jadis temple de la vidéo musicale et du déhanché étrange, TikTok est devenu un sanctuaire pour les humoristes, qui percent les uns après les autres et n'en finissent plus...

Jadis temple de la vidéo musicale et du déhanché étrange, TikTok est devenu un sanctuaire pour les humoristes, qui percent les uns après les autres et n'en finissent plus de cartonner sur la plateforme...

Disney s’associe à Fortnite pour bâtir son royaume virtuel

Disney s’associe à Fortnite pour bâtir son royaume virtuel

Mercredi dernier, Disney a mis le cap vers le metaverse et la main sur une partie du capital d'Epic Games, maison-mère du phénomène Fortnite. Avec l'objectif annoncé de combiner...

Mercredi dernier, Disney a mis le cap vers le metaverse et la main sur une partie du capital d'Epic Games, maison-mère du phénomène Fortnite. Avec l'objectif annoncé de combiner les différents univers pour bâtir un nouveau Disneyland factice...

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui...

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui attise la curiosité des annonceurs désireux de capter cette cible aussi jeune que volatile.

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ?...

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ? Transformer des simili-Pokémon baptisés « Pal » en machines de guerre, pour se lancer à la conquête d'un monde ouvert où tout ce qui est « trooooop mignon » sait manier la kalach... Nintendo voit rouge, Twitch et YouTube en sont déjà gagas !

« Merci internet », plongée dans le Squeezie business

« Merci internet », plongée dans le Squeezie business

Long portrait dans Le Monde, « entretien monstre » en une du magazine Society, articles et brèves qui se multiplient un peu partout sur le net.....

Long portrait dans Le Monde, « entretien monstre » en une du magazine Society, articles et brèves qui se multiplient un peu partout sur le net... Difficile de passer à côté de Squeezie cette semaine. Le youtubeur aux 18,7 millions d'abonnés sort une série documentaire qui, au-delà de retracer son parcours, en dit long sur le quotidien des créateurs de contenu.

Google met fin aux cookies tiers : quel impact pour les annonceurs ?

Après Safari et Firefox, Google met lui aussi un terme à l'utilisation des cookies de traçage sur Chrome, le navigateur le plus utilisé dans le monde...

Après Safari et Firefox, Google met lui aussi un terme à l'utilisation des cookies de traçage sur Chrome, le navigateur le plus utilisé dans le monde. Un défi majeur pour les annonceurs, qui oblige à repenser de nombreuses pratiques en ligne.

« Les gens en ont marre de Twitter : Discord offre une façon plus intimiste de se rencontrer en ligne »

« Les gens en ont marre de Twitter : Discord offre une façon plus intimiste de se rencontrer en ligne »

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur...

Selon Forbes, il s'agit de « l'expérience médiatique la plus originale de l'année ». Sous la direction de Casey Newton, huit journalistes tech indépendants ont lancé leur propre salle de rédaction virtuelle sur Discord, plateforme fondée sur l'audio très prisée des gamers, dont l'usage s'est diversifié avec la pandémie. Intitulé Sidechannel, le serveur Discord est un embryon de rédaction. Sur l'appli, les abonnés peuvent discuter entre eux, assistent en direct à des interviews exclusives. Ce Slack amélioré a été lancé en parallèle des newsletters payantes de chacun des créateurs. Ryan Broderick, journaliste spécialisé dans la culture web et tête pensante de Sidechannel, évoque avec nous l'origine du projet.

Un média consacré aux nouveaux formats et à LinkedIn.
close
{POPUP_CONTENT}