Edition du samedi 10 février 2024

Disney s’associe à Fortnite pour bâtir son royaume virtuel

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
« Notre nouvelle relation passionnante avec Epic Games rassemblera les marques les plus appréciées de Disney avec le très populaire Fortnite dans un tout nouvel univers de jeux et de divertissement », prévient Bob Iger, CEO de la Walt Disney Company, dans ce communiqué commun aux deux superpuissances de l'entertainment. Dans un move que le boss décrit comme « la plus grande incursion de Disney dans le monde des jeux vidéo, offrant d'importantes opportunités de croissance et d'expansion », le groupe aux grandes oreilles a donc injecté 1,5 milliard de dollars dans le studio derrière le succès phénoménal de Fortnite. Une prise de participation au capital d'une société que Disney voit comme le vaisseau idéal pour se lancer dans la course au metaverse. L'idée ? Créer un gigantesque parc d'attractions virtuel qui regrouperait toute son offre au même endroit. « Une sorte de Disney World à la Fortnite !, présice Iger, teaser à l'appui. Où les gens pourront jouer, créer leurs propres jeux, regarder des vidéos, interagir entre eux et même faire du shopping. »
 
Eminem et les Lego

Un rêve que Disney a d'abord voulu réaliser seul, avec une task force spéciale metaverse montée en 2022 et licenciée un an plus tard. Pendant ce temps-là, Fortnite réussissait sa transition, passant d'un simple jeu de tir à une véritable expérience connectée avec un festival de rock et des concerts virtuels d'Eminem, Travis Scott et Ariana Grande. Des collabs, aussi. Comme celle avec le WWF France pour sensibiliser sur la gestion des ressources. Ou celle – nettement plus inspirante pour Disney – avec Lego, qui a débouché sur la création d'un univers commun particulièrement bien accueilli par les fans. « Disney a été l'une des premières entreprises à croire au potentiel d'unir leurs différents mondes avec le nôtre dans Fortnite, appuie Tim Sweeney, CEO et fondateur d'Epic Games. Désormais, nous collaborons sur quelque chose de totalement nouveau pour construire un écosystème persistant, ouvert et interopérable qui réunira les communautés Disney et Fortnite. » D'un côté les licences Disney, Pixar, Marvel et Star Wars, de l'autre, environ 250 millions de joueurs.
 
Peur sur YouTube ?
 
« Avec la façon dont l'industrie du jeu vidéo était structurée auparavant, elle n'a encore jamais connu de plateformes d'une telle ampleur », rappelle Fred Schank, senior vice-president of brand experience de l'agence The Marketing Arm, dans les colonnes de Digiday. Au point de faire trembler d'autres plateformes d'envergure comme YouTube, par exemple ? Pour Ben Woods, contributeur régulier du MIDiA Research, la réponse est oui. Pour deux raisons : « La première, c'est que les univers liés au gaming se sont déjà positionnés comme des espaces où les utilisateurs peuvent regarder du contenu. [...] Un jeu comme Roblox, par exemple, a non seulement autorisé les joueurs à télécharger des vidéos dans leurs propres mondes virtuels, mais il a aussi commencé à y tester la publicité vidéo. La seconde, c'est que le gaming s'est imposé comme une composante clé de l'économie des créateurs de contenu – particulièrement chez les audiences plus jeunes. [...] Lorsqu'on voit que Roblox a versé 701 millions de dollars à ses créateurs entre octobre 2022 et septembre 2023, la création de contenu dans les jeux vidéo a clairement le potentiel pour réduire le temps de création consacré aux plateformes de partage de vidéos... »
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
« TikTok essaie de monter un business basé sur la musique, sans rémunérer convenablement la musique. » Après des mois d'interminables palabres autour d'un renouvellement du contrat de licence passé entre la plateforme chinoise et le groupe Universal Music (UMG), ce dernier a fini par quitter la table des négociations le 31 janvier dernier. Soit la date d'expiration du précédent accord. En cause, une brouille profonde sur la rémunération des artistes et leur protection contre les dangers de l'IA. Une décision qu'UMG justifie dans une « lettre ouverte à la communauté des artistes et compositeurs – pourquoi nous devons faire une pause avec TikTok » publiée la veille. Extraits : « Aujourd'hui, pour montrer à quel point TikTok compense mal les artistes et les auteurs malgré la croissance massive de sa base d'utilisateurs, ses recettes publicitaires exponentielles et sa dépendance toujours plus importante aux contenus musicaux, TikTok ne représente qu'environ 1% de notre revenu global. »
 
Pourquoi c'est un pavé ? 

Très concrètement, cela signifie que, depuis le 31 janvier, Universal Music, l'une des plus puissantes majors de la planète, retire tout son catalogue de TikTok. Titres, artistes, instru... absolument tout ! Encore plus concrètement, cela signifie que, du jour au lendemain, des millions de contenus viraux se sont vus subitement retirés du réseau social. D'autres, comme certains edits de Pedro Pascal réalisés par des fans avec le hit de Shaggy, Hey Sexy Lady, qui avaient pris d'assaut la plateforme l'année dernière, sont encore visibles mais ont été mis en mute. Au point que beaucoup, comme le média The Verge, se demandent qui a le plus à perdre dans cette histoire... TikTok ? Universal ? Nos oreilles ? Les trois, assurément. D'autant que, selon une étude réalisée par MRC Data et Flamingo pour la filiale de ByteDance, 75% des utilisateurs affirment découvrir de nouveaux artistes sur TikTok et 63% y ont découvert un titre qu'ils n'avaient jamais entendu auparavant. Et si Rihanna, Lady Gaga ou Taylor Swift (Universal) ne sont plus là, Cardi B ou Dua Lipa (Warner) prendront la place. Au final, pas sûr que la musique y gagne non plus.
UN FORMAT À LA LOUPE
10/02/24 - NL4 PAVE
Thomas Huchon est journaliste, ancien animateur de l'émission Anti-complot, diffusée sur LCI, et il a un problème : « Moi, j'essaie de vider la mer à la petite cuillère. Et je n'y arrive pas. Entre les algorithmes des réseaux sociaux qui donnent une prime systématique ou presque au mensonge et le temps qu'il faut pour faire une vidéo dans des conditions professionnelles... Le temps de fabriquer tout cela fait qu'on arrive systématiquement trop tard pour rattraper la force de diffusion du complotisme en ligne. » La solution ? Utiliser les super-pouvoirs de l'IA pour lutter contre la désinformation. Voilà pourquoi, épaulé par ses étudiants de Sciences Po Paris et l'agence Brainsonic, Thomas Huchon vient de donner naissance à Anti fake-news AI. Un média en ligne diffusé sur les réseaux sociaux (TikTok, Instagram et LinkedIn) où, malgré les apparences, ce n'est pas vraiment lui qui apparaît à l'écran, mais son avatar... « D'abord, une fake news est identifiée par Thomas Huchon ou par ses étudiants puis un script est rédigé, validé et envoyé dans le système, décrypte le site Stratégies. Une première intelligence artificielle "nettoie" le texte, en reformulant les phrases et les mots pour une meilleure qualité de rendu possible. Cette seconde version du script est ensuite envoyée automatiquement sur la plateforme HeyGen et lue par un avatar de Thomas Huchon, préalablement entraîné. Trois vidéos sont alors générées. » Ces trois rendus sont alors transmis aux monteurs et motion designers et « la vidéo est ensuite prête à être publiée moins de deux heures après la prise d'information. » Moins de fake news, plus de deep fakes !
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
10/02/24 - NL5 CQAAF
« Oh my god! - Eh oui, Emily, ça fait cet effet-là quand on voit un si beau pays... » Emily, c'est celle de la série Emily in Paris. Et la voix qui lui parle, ce n'est pas celle de Secret Story, mais plutôt l'incarnation de Netflix dans ce spot intitulé On n'a pas fini d'imaginer la France. Une ode à notre douce France, composée d'images issues des productions tournées dans l'Hexagone et réalisée dans le cadre d'un partenariat entre la plateforme et Atout France, l'agence de développement touristique mise en place par le gouvernement, « au service du rayonnement culturel et touristique de la France », dixit le communiqué de presse. CP qui mentionne, au passage, une étude menée auprès de spectateurs, américains, japonais et allemands, où l'on apprend que ceux « qui ont regardé des programmes français sur Netflix sont trois fois plus susceptibles de désigner la France comme leur destination de voyage numéro un ». 63% souhaitent venir visiter les sites culturels et les monuments, 61% veulent s'initier aux spécialités culinaires, et 58% désirent arpenter les villes françaises portées à l'écran. Un pèlerinage que le géant du streaming encadre aussi avec un « guide de voyage numérique », ludique et interactif, qui « propose une douzaine de parcours thématiques, un générateur de guides personnalisés et une sélection de plus de 70 lieux liés à des films et des séries iconiques à l'aide d'une carte interactive ». De quoi ravir les habitants d'Étretat...
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Depuis que le monde est monde, le Super Bowl NFL – aka la grande finale de la saison de foot US suivie jusque dans l'espace – rime avec publicité. A lot of publicités, même. Avec, tradition oblige, des spots inédits, aux allures de superproductions, diffusés avant, pendant et après l'évènement. Et parce que le Super Bowl, c'est ce dimanche, voici les trois plus belles pépites de cette édition 2024, pour l'instant...
 
Mullets, by Kawasaki : Un immense n'importe quoi comme on les aime ! Le pitch, en gros : Kawasaki a sorti un véhicule à mi-chemin entre le buggy et le pick-up, tellement parfait pour les rednecks américains qu'il fait pousser des coupes « mulet » un peu partout sur son passage... « Business in the front. Party in the back. » Et nuque longue pour tout le monde !

That T-Mobile Home Internet Feeling : Le géant de la téléphonie mobile se paye Zach Braff et Donald Faison, l'iconique duo de la série Scrubs, pour faire danser Jason Momoa sur la musique de Flashdance... Douche finale incluse. What a Feeling.

Don't forget Uber Eats : Une flopée de stars pour nous expliquer que le meilleur moyen de se souvenir que la plateforme peut tout vous livrer, c'est de faire un peu de place dans votre mémoire. « Make a little room », comme le précise Jennifer Aniston qui, sans spoiler quoi que ce soit, a vraisemblablement effacé dix ans de sa vie. Et elle n'est pas seule... Quelqu'un pour raconter les Spice Girls au couple Beckham ? Et pour rappeler à Usher qu'il chante à la mi-temps, personne ?
Notre prochain live
A lire ou à voir également sur le même sujet

Métavers : la course est lancée !

Après Facebook, qui a opéré son rebranding en Meta pour refléter ses ambitions autour des métavers (on vous en parlait ici), d'autres groupes viennent d'inscrire la réalité...

Après Facebook, qui a opéré son rebranding en Meta pour refléter ses ambitions autour des métavers (on vous en parlait ici), d'autres groupes viennent d'inscrire la réalité virtuelle dans leur stratégie de développement.

Meta : la méga-averse

Meta : la méga-averse

Après Twitter, Meta vient d'officialiser le plus important plan social en valeur absolue dans cette industrie ces dernières années.

Après Twitter, Meta vient d'officialiser le plus important plan social en valeur absolue dans cette industrie ces dernières années.

Zuckerberg, le métavers et le boulet

Zuckerberg, le métavers et le boulet

Le cours de l'action de Meta s'effondre. Mark Zuckerberg reste serein. Les actionnaires moins.

Le cours de l'action de Meta s'effondre. Mark Zuckerberg reste serein. Les actionnaires moins.

Baromètre 2024 de la Leader Advocacy du CAC40

Baromètre 2024 de la Leader Advocacy du CAC40

Cette étude a pour objectif d'analyser la façon dont les grands dirigeants d'entreprise se saisissent du réseau social LinkedIn pour communiquer auprès de leurs cibles et de...

Cette étude a pour objectif d'analyser la façon dont les grands dirigeants d'entreprise se saisissent du réseau social LinkedIn pour communiquer auprès de leurs cibles et de leur réseau.

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Des médias aux marques, la newsletter contre-attaque !

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience...

Pour les médias comme pour les marques, la newsletter s'impose comme un canal hautement stratégique, presque prioritaire, qui se conjugue au futur et permet de toucher une audience plus qualitative. Plus engagée, aussi.

Les groupes LinkedIn vont revenir en force

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des ...

Les groupes LinkedIn vont-ils connaître un retour en grâce ? Après les récentes annonces de la plateforme, la question se pose. LinkedIn annonce travailler sur des « Groupes Publics ». On vous dit tout.

Franck Annese, le garde des SO

Franck Annese, le garde des SO

So Foot, Sofilm, Society, AllSo, Sovage, Sogood, Better Call So, So In Love... Franck Annese est le « Boss

So Foot, Sofilm, Society, AllSo, Sovage, Sogood, Better Call So, So In Love... Franck Annese est le « Boss

TikTok, le nouveau tremplin de l’humour en France ?

TikTok, le nouveau tremplin de l’humour en France ?

Jadis temple de la vidéo musicale et du déhanché étrange, TikTok est devenu un sanctuaire pour les humoristes, qui percent les uns après les autres et n'en finissent plus...

Jadis temple de la vidéo musicale et du déhanché étrange, TikTok est devenu un sanctuaire pour les humoristes, qui percent les uns après les autres et n'en finissent plus de cartonner sur la plateforme...

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Pourquoi Twitch séduit de plus en plus d’annonceurs

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui...

Avec cinq millions de visiteurs uniques en France selon Médiamétrie et des émissions solidement installées à l'audience croissante, Twitch connaît un pic de popularité qui attise la curiosité des annonceurs désireux de capter cette cible aussi jeune que volatile.

Booster son ROI avec le Media Planning de LinkedIn !

LinkedIn lance Media Planning API ! Une interface qui aide les annonceurs à maximiser leur ROI, en fournissant des insights directement au sein de l'appli LinkedIn.

LinkedIn lance Media Planning API ! Une interface qui aide les annonceurs à maximiser leur ROI, en fournissant des insights directement au sein de l'appli LinkedIn.

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Palworld : les Pokémon avec des flingues qui affolent Twitch

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ?...

Dans le small world du streaming de jeux vidéo, un petit nouveau s'est invité dans la cour des grands que sont Fortnite et Minecraft. Son nom ? Palworld. Le concept ? Transformer des simili-Pokémon baptisés « Pal » en machines de guerre, pour se lancer à la conquête d'un monde ouvert où tout ce qui est « trooooop mignon » sait manier la kalach... Nintendo voit rouge, Twitch et YouTube en sont déjà gagas !

Marketing digital : les tendances des tendances 2024…

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital...

Marronniers du mois de janvier, les papiers « X tendances à suivre cette année » fleurissent un peu partout sur le net. Et notamment en matière de marketing digital. Sujet qui, chez Story Jungle, nous concerne un tout petit peu... Alors, quelles sont les tendances des tendances pour 2024 ? Réponse en trois points.

Google met fin aux cookies tiers : quel impact pour les annonceurs ?

Après Safari et Firefox, Google met lui aussi un terme à l'utilisation des cookies de traçage sur Chrome, le navigateur le plus utilisé dans le monde...

Après Safari et Firefox, Google met lui aussi un terme à l'utilisation des cookies de traçage sur Chrome, le navigateur le plus utilisé dans le monde. Un défi majeur pour les annonceurs, qui oblige à repenser de nombreuses pratiques en ligne.

Metaverse : gadget ou avenir du monde digital ?

Metaverse : gadget ou avenir du monde digital ?

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez...

Alors que Facebook annonce le recrutement de 10 000 personnes pour travailler sur son metaverse et va jusqu'à changer de nom pour souligner l'importance de son projet (appelez-moi Meta), Story Jungle et Alexandre Michelin, fondateur du Kif-Knowledge Immerse Forum, s'interrogent sur la réalité des promesses de cette nouvelle forme d'Internet. Alors, retour à Second Life ou exploration d'une nouvelle Terra Incognita ?

L'heure du Web 3.0

« À quel moment tu prends l'actu du digital et tu te dis j'en ai plus rien à foutre ? » s'amusait Cyrille de Lasteyrie hier sur LinkedIn à propos des...

« À quel moment tu prends l'actu du digital et tu te dis j'en ai plus rien à foutre ? » s'amusait Cyrille de Lasteyrie hier sur LinkedIn à propos des nouveaux buzzwords, répétés à l'unisson par les médias : métaverse, Web 3.0, blockchain ou encore NFT.

Angela Ruggiero, héros malgré elle

Angela Ruggiero, héros malgré elle

Quadruple médaillée olympique avec l'équipe américaine de hockey sur glace, Angela Ruggiero consacre son après-carrière à la promotion du sport féminin

Quadruple médaillée olympique avec l'équipe américaine de hockey sur glace, Angela Ruggiero consacre son après-carrière à la promotion du sport féminin

« Merci internet », plongée dans le Squeezie business

« Merci internet », plongée dans le Squeezie business

Long portrait dans Le Monde, « entretien monstre » en une du magazine Society, articles et brèves qui se multiplient un peu partout sur le net.....

Long portrait dans Le Monde, « entretien monstre » en une du magazine Society, articles et brèves qui se multiplient un peu partout sur le net... Difficile de passer à côté de Squeezie cette semaine. Le youtubeur aux 18,7 millions d'abonnés sort une série documentaire qui, au-delà de retracer son parcours, en dit long sur le quotidien des créateurs de contenu.

J’ai un pote dans la com… et tout le monde le connaît

J’ai un pote dans la com… et tout le monde le connaît

Laurent Garrouste, le fondateur de J'ai un poste dans la com, est l'invité de Story of Stories, le podcast qui décrypte l'histoire derrière un succès éditorial.

Laurent Garrouste, le fondateur de J'ai un poste dans la com, est l'invité de Story of Stories, le podcast qui décrypte l'histoire derrière un succès éditorial.

Tout savoir sur la leader advocacy !

Parmi toutes les tendances marketing qui ont émergé ces dernières années, le concept de leader advocacy s'est imposé comme un pilier incontournable dans l'univers dynamique...

Parmi toutes les tendances marketing qui ont émergé ces dernières années, le concept de leader advocacy s'est imposé comme un pilier incontournable dans l'univers dynamique et en constante évolution du marketing moderne. Cette approche, qui transcende les simples campagnes publicitaires pour capitaliser sur l'influence et l'authenticité des leaders d'opinion et des dirigeants d'entreprise, est aujourd'hui cruciale pour façonner l'image et la portée d'une marque.

Anthony Day, le spécialiste de la blockchain

Anthony Day, le spécialiste de la blockchain

Spécialiste de la blockchain, du Web3 et du Métavers, Anthony accompagne les entreprises vers une transformation numérique réussie et un business en ligne durable.

Spécialiste de la blockchain, du Web3 et du Métavers, Anthony accompagne les entreprises vers une transformation numérique réussie et un business en ligne durable.

Un média consacré aux nouveaux formats et à LinkedIn.
close
{POPUP_CONTENT}