Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.

Édition précédente du samedi 01 mai 2021Samedi 01 mai 2021

Comment s'informe-t-on aujourd'hui : perception vs réalité ?

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
Les professionnels de la communication et les consommateurs n'ont visiblement pas les mêmes lunettes. Selon la dernière étude Kantar, le Media Navigator Reputation, menée en février et mars 2021 auprès de 700 professionnels de la communication et plus de 6 000 personnes en Europe occidentale, il subsiste un réel décalage entre la perception des experts et la consommation des médias d'information par le grand public. On fait le point sur les différents enseignements à retenir.

Les professionnels de la communication surestiment l'utilisation des réseaux sociaux par les consommateurs

Pour le public, les chaînes TV d'information restent la première source d'information, suivies par la presse (papier et online), les réseaux sociaux en troisième position, les moteurs de recherche et enfin les stations radio d'information. De l'autre côté, les communicants placent les réseaux sociaux en pole position, suivis par les influenceurs, la presse, les chaînes TV et enfin les podcasts. « Il y a néanmoins une adéquation entre les professionnels et les consommateurs de la génération Z (16-24 ans), qui utilisent en priorité les réseaux sociaux comme source d'information », note l'étude. 

Pour approfondir un sujet, les jeunes placent cependant les réseaux sociaux derrière les médias traditionnels et les moteurs de recherche. « Cela signifie que le contrat de lecture qui existe entre un média et son audience est valable aussi pour les jeunes. Il a été rendu explicite grâce aux gros efforts de décryptage de l'info fournis par les médias historiques, comme Le Monde ou France Info, aux succès d'audience historiques », partage Sonia Metché, directrice des insights de Kantar, avec Story Jungle.  

Trop d'importance donnée aux influenceurs ? 

Si la capacité des influenceurs sociaux à susciter l'engagement envers les médias est indéniable, l'étude montre que l'influence croissante des influenceurs est largement surestimée. Chez la génération Z, les influenceurs sociaux sont classés au cinquième rang des sources d'information qui gagnent en importance, derrière les marques média. Les professionnels pensent que les consommateurs utilisent davantage les influenceurs sociaux (52 %), alors qu'en réalité, ils sont 7 %. « Il ne faut pas surestimer l'impact des influenceurs, d'autant qu'il est difficile à mesurer, sauf si l'influenceur est totalement transparent » nous explique Sonia Metché. 

Et les podcasts dans tout ça ? 

S'il y a une forte médiatisation autour du podcast, les chiffres montrent un usage restreint de la part des consommateurs. Selon les données TGI de Kantar, seulement 16 % des consommateurs français ont écouté des podcasts, ou encore seulement 9 % des Britanniques. Les professionnels estiment que le public recourt désormais davantage aux podcasts (43 %), alors que 5 % de ce public affirme qu'il s'y intéresse davantage. « C'est vrai qu'ils sont plus utilisés, mais pas dans les proportions imaginées », nuance la directrice des insights de Kantar. La dernière étude Médiamétrie de mars 2021relayée par Cyrille Frank, directeur de l'ESJ Pro – montre que l'usage des podcasts a tendance à se stabiliser : 94 millions de podcasts écoutés par mois par les Français, « soit le même chiffre quasiment qu'un an plus tôt ». 

Reste que le marché intéresse toujours autant – Spotify et Apple sont dans la course aux abonnements payants des podcasts.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
JUNGLE STORIES
« La communication surestime l’utilisation des réseaux sociaux par les consommateurs »

« La communication surestime l'utilisation des réseaux sociaux par les consommateurs »

Selon la dernière étude de Kantar, le « Media Navigator Reputation », les professionnels de la communication surestiment l'évolution de la consommation des médias et l'importance des nouveaux canaux médiatiques.

Nous avons échangé sur le sujet avec Christophe Dickès, Global Copyright Director de Kantar, et Sonia Metché, directrice des insights de Kantar.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
Les chiffres de YouTube, annoncés par sa société mère Alphabet, sont impressionnants. Les revenus publicitaires générés par la plateforme américaine d'hébergement de vidéos sont à hauteur de 6 milliards de dollars sur le premier trimestre 2021 (+50 % en un an). Désormais, la majorité des revenus va aux créateurs de contenu (55 %). Les prévisions annuelles estiment ses revenus à 30 milliards de dollars, soit autant que Netflix

Pourquoi c'est un pavé ? YouTube poursuit sa croissance à un rythme effréné, « tout signe de ralentissement pandémique semblant derrière lui », rapporte The Hollywood Reporter. Ces résultats sont en grande partie le fruit de la publicité directe, celle qui génère une réponse immédiate. Cette performance reflète « une activité élevée des consommateurs en ligne et une croissance généralisée des revenus des annonceurs », selon la directrice financière d'Alphabet, Ruth Porat, dans le rapport trimestriel sur les résultats de la société. De nombreuses marques d'e-commerce ont ainsi pu se mettre en avant. Philipp Schindler (directeur commercial de Google) a expliqué que « nous grattons encore la surface de ce qui est possible avec une intention commerciale sur YouTube ».
UN FORMAT À LA LOUPE
01/05/21 FORMAT
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook et Adam Mosseri, chef d'Instagram,  l'ont annoncé lors d'une diffusion en direct : le réseau social travaille sur trois fonctionnalités permettant aux créateurs d'être rémunérés. La première serait une extension des boutiques virtuelles, fonctionnalité étant limitée pour l'heure aux entreprises. Ensuite, un système d'affiliation est à l'étude : « Les créateurs devraient pouvoir obtenir une part des ventes des produits qu'ils recommandent, et nous devrions créer un marché de recommandation affiliée pour permettre cela. » Enfin, le troisième et dernier aspect serait la mise en place d'un marketplace pour faciliter la mise en relation des marques et influenceurs. Ce dernier ressemble au Brand Collabs Manager de Facebook, que le groupe avait étendu à Instagram fin 2019.

La rémunération des créateurs est un sujet récurrent depuis quelques mois, avec notamment Twitter et ses Super Follow ou encore TikTok et son budget à hauteur de 200 millions de dollars. Les outils offerts par Instagram rejoindraient ceux utilisés par YouTube, où l'objectif est de nouer une vraie relation entre influenceurs et followers. De plus, cela pourrait permettre aux créateurs de conclure des partenariats plus pertinents et lucratifs, réduisant ainsi le coût des commissions.
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
01/05/21 ON AURAIT AIME FAIRE
« Innover en période difficile ». Voilà le slogan du dernier Rapport Culture & Tendances de la plateforme YouTube. Kevin Allocca, directeur Culture & Tendances chez YouTube, et son équipe ont travaillé pour rendre ce rapport qui témoigne de la crise actuelle. Les illustrations, comparables à des dessins, sont soignées et chacun des chapitres témoigne de sa propre identité. Le rapport est à retrouver ici (privilégiez un navigateur autre que Google Chrome).

LE CONTENU QU'ON A AIMÉ FAIRE
Quelle place pour les formats longs à l'heure de TikTok ?

Quelle place pour les formats longs à l'heure de TikTok ? Notre équipe a discuté du sujet lors de notre dernière room Clubhouse, avec Marion Wyss, Philippe Couve, Francis Pisani, François d'Estais et Maxime Loisel. Retrouvez en condensé ce qu'il s'est dit dans un PDF dédié.

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
L'angoisse, au bout du fil. Asger Holm est policier au standard de Police Secours. Son job ? Prendre les appels de personnes en détresse – un homme confiné dans sa voiture dont l'ordinateur a été subtilisé par une prostituée, un drogué en proie à des hallucinations, et... une jeune femme en pleurs, tout juste kidnappée dans une camionnette blanche. Les voix se brisent, les sanglots retentissent, en hors-champ, intensifiant la tension. Filmé en huis clos, et soutenu par une bande-son angoissante, le thriller du Danois Gustav Möller est une réussite, qui en crispera plus d'un. The Guilty à voir sur Arte. 

Un commentaire, positif ou négatif ? N'hésitez pas à nous faire des retours sur la newsletter à l'adresse suivante : alexandra.klinnik@storyjungle.io 

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}