Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.

Édition précédente du samedi 20 mars 2021Samedi 20 mars 2021

Newsletters : et maintenant Facebook !

Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
Ce n'était qu'une question de temps, après les annonces successives du rachat de « Revue » et du lancement des « Super Follows » par Twitter, ou encore du lancement du « Creator Program » de LinkedIn. Par le biais d'un billet de blog intitulé « Supporting Independent writers », Facebook a annoncé ce mardi 16 mars le lancement officiel d'une nouvelle plateforme de création et de distribution de newsletters, qui devrait voir le jour dans les mois à venir aux États-Unis. Le but ? « Donner plus de pouvoir aux écrivains indépendants, en les aidant à atteindre de nouveaux publics et à développer leurs activités. » 

Le réseau s'associera d'abord avec un petit groupe d'écrivains indépendants pour tester la plateforme ‒ qui sera gratuite et intégrée aux pages Facebook. Dans la mallette, plusieurs outils pour aider les créateurs à monétiser leur savoir-faire : un outil d'autopublication gratuit, l'intégration dans les pages Facebook pour permettre la publication en divers formats, la possibilité de créer des groupes Facebook privés pour les abonnés à la newsletter...
 
Le réseau social rappelle qu'il a investi 600 millions de dollars dans le journalisme depuis 2018, et qu'il compte investir près d'un milliard de dollars ces trois prochaines années dans l'industrie médiatique. 

Une approche réaliste ?


« La mission de Facebook, souvent répétée, est de "donner la parole aux gens" et pourtant au cours des dix premières années de son existence, ses partenariats avec les médias ont surtout été conclus avec de grandes entreprises comme CNN et News Corp », observe le journaliste Casey Newton dans « The Verge ». Désormais, sa stratégie média s'oriente vers l'individu. 

Rien qu'aux États-Unis, 16 000 journalistes ont perdu leur emploi. Autant de cibles potentielles qui pourraient être tentées de monter leur petite entreprise médiatique. 

Comme le rappelle cyniquement Jacob Silverman dans un article de « The New Republic », les journalistes et écrivains indépendants sont désormais à peu près comme n'importe quel autre influenceur numérique, « suivant l'argent de plateforme en plateforme » ; où toute entreprise technologique, qui fait preuve d'initiative, peut ressembler à un « partenaire accueillant, voire à une institution bienfaisante ». 

Pour l'expert « big tech » Casey Newton, les stratégies médias initiées par Campbell Brown, VP Global News Partnerships de Facebook, depuis son arrivée en 2017 se sont progressivement « orientées vers plus de réalisme » : « Le Facebook d'autrefois promettait la lune. Aujourd'hui, il en promet le moins possible. » 

Par ailleurs, les mesures prises par Facebook pour renforcer sa propre plateforme de publication interviennent à un moment où de nombreux éditeurs font face à des perspectives de monétisation publicitaire incertaines. Alors que l'industrie des médias s'adapte à la vie sans cookies tiers ‒ une étude de l'IAB publiée cette semaine estime que 10 milliards de dollars de revenus publicitaires numériques des éditeurs en dépendent ‒, de nombreux éditeurs pourraient subir une pression sur les revenus à court terme, rappelle Digiday. 

Des arguments face à Substack

S'il n'y a pas d'information officielle sur la part du revenu des abonnements que prendrait Facebook, une porte-parole du réseau social a pointé le fait que celui-ci ne prend actuellement aucune part des revenus générés par les abonnements lancés par le biais d'Instant Articles, et qu'il ne prendrait aucune part des revenus des créateurs de vidéos au moins jusqu'en août. « S'il s'agit là d'indices que Facebook prendra une commission de 0 % sur les revenus des abonnements à la newsletter, cela attirera l'attention de quelques créateurs », note Casey Newton. Sachant que Substack prend 10 % et Twitter 5 % avec Revue...

Une mauvaise nouvelle pour Substack, au moment où la plateforme est accusée (entre autres) de favoriser certains types d'auteurs ‒ en général des hommes blancs avec une forte assise sur Twitter ‒ notamment dans son programme « Pros », qui propose de payer de grosses avances aux auteurs disposant de larges communautés... 

Philosophe, Jacob Silverman conclut : « Ils devront tous manger, et dans notre avenir journalistique sombre, peu importe qui signe les chèques. »
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
JUNGLE STORIES
Clubhouse : « Il va y avoir un reset de l'influence »

Clubhouse : « Il va y avoir un reset de l'influence »

Pourquoi investir Clubhouse ? Story Jungle a échangé sur le sujet avec Anthony Bourbon, CEO de la foodtech Feed, très présent sur la plateforme audio. Au total, pas moins de 21 000 abonnés suivent son compte Clubhouse. On évoque avec lui les bonnes pratiques à adopter et l'organisation des équipes de Feed pour investir l'application.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
Ils sont légion à se faire démonétiser sans préavis par YouTube. La plateforme vidéo de Google ne rigole pas avec les droits d'auteur et coupe sans ménagement les revenus publicitaires d'une vidéo si celle-ci ne suit pas à la lettre le règlement. Aujourd'hui, la plateforme fait preuve de plus de courtoisie et lance un outil « Check », une fonctionnalité qui vise à analyser le contenu des vidéos avant leur publication. L'analyse permettra de vérifier si la vidéo viole ou non les règles du droit d'auteur. 

Pourquoi c'est un pavé ? Mieux vaut prévenir que guérir. Cet outil permet aux youtubeurs de supprimer les parties « hors la loi ». Et permet ainsi de toucher un revenu sur le reste de la vidéo. Une décision qui va dans le sens d'aider les créateurs à gagner de l'argent, la grande tendance du moment...

Ah, et sinon, la Cnil ouvre une enquête sur Clubhouse, pour bien vérifier que l'appli du moment respecte la législation européenne sur la protection des données (RGPD)... 

UN FORMAT À LA LOUPE
20/03/21 FORMAT
YouTube Shorts fait son entrée aux États-Unis, « mais la version bêta n'est pas encore au point », signale « The Verge ». L'application sera disponible pour tous « au cours des prochaines semaines ». Au programme : une multitude de chansons, des outils de sous-titrage, et une caméra « multi-segments » qui permet aux créateurs d'enchaîner rapidement les clips... Tout comme sur TikTok, les courtes vidéos seront générées par des algorithmes, les hashtags utilisés pour faire des recherches. « Mais, au lieu d'avoir sa propre appli, Shorts sera placé dans un nouveau carrousel sur l'onglet de l'application YouTube mobile. » Selon Todd Sherman, responsable produits de YouTube Shorts, ce format offre la possibilité à la prochaine génération de créateurs d'émerger, dans un « paysage hyperconcurrentiel de créateurs établis qui se spécialisent dans la réalisation de vidéos d'une durée de dix minutes ou plus ». D'après l'AFP, YouTube Shorts a accumulé jusqu'à 6,5 milliards de vues par jour, lors des tests en Inde. 

LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
20/03/21 ON AURAIT AIME
En janvier 2020, le « New York Times » sortait une enquête terrifiante sur Clearview AI, « sulfureuse start-up » spécialisée dans la reconnaissance faciale, évaluée à près de 109 millions de dollars, selon Pitchbook. L'appli recueille aujourd'hui 3 milliards de visages, récupérés sur Facebook, YouTube et consorts. « Avec Clearview, il est possible de passer sans effort d'un visage à un compte Facebook » ‒ ce qui signifie la mort de tout anonymat ‒, met en garde le journaliste Kashmir Hill, dans une nouvelle enquête publiée dans le « NYT » sur les répercussions de l'appli sur notre vie privée. Aujourd'hui, faute de réglementation claire autour de la reconnaissance faciale, l'entreprise est plus prospère que jamais. Des révélations mises en valeur par des illustrations sobres, sur fond noir, et des mosaïques d'images disparates en 3D. Quand « ton visage ne t'appartient pas »...  

Si vous n'avez rien suivi à l'histoire, un petit coup d'œil au thread récapitulatif d'Olivier Tesquet !

LE CONTENU QU'ON A AIMÉ FAIRE
« Cashing in on Creativity »

Alors que la créativité est une évidence pour la communication B2C, le récent rapport « Cashing in on Creativity » du B2B Institute de LinkedIn révèle que 75% des publicités B2B obtiennent une étoile sur cinq, dans la Ads Rating Database. Un très mauvais score qui montre qu'elles sont perçues plates et faciles à oublier.  Il s'agit d'une véritable opportunité pour les marques B2B : elles doivent sauter sur l'occasion pour se démarquer et réintégrer la créativité au cœur de leur production de contenu. On vous en parle dans un webinaire organisé par nos soins.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Et je remets le son.... Le réalisateur Brilliams met des paillettes dans nos vies en mettant en ligne Where Love Lives un documentaire sur YouTube dédié à l'amour du clubbing : les figures du mouvement – le chanteur américain Billy Porter, le musicien Fiorious, la performeuse britannique Lucy Fizz ou encore la drag-queen TeTe Bang évoquent avec chaleur le pouvoir de la fête, à l'heure où le gouvernement et la religion peinent à nous rassembler. « La danse n'a pas de couleurs. Pas de barrières. Peu importe qui tu es, ce que tu portes, il y aura toujours ce sentiment de liberté », définit la voix off en préambule. À voir, en attendant la vraie vie.   

Un commentaire, positif ou négatif ? N'hésitez pas à nous faire des retours sur la newsletter à l'adresse suivante : alexandra.klinnik@storyjungle.io 

Dans la jungle des contenus

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat
Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.
JUNGLE
refe
Trouvez le bon sentier dans
la jungle des contenus
Story Jungle est une agence indépendante, leader du Content marketing à destination des cibles premium et B2B.

Disposant d’un large réseau de correspondants à l’international, l’agence établit les stratégies éditoriales, pilote les campagnes de thought leadership, d’influence, d’inbound marketing, de social selling ou encore d’account based marketing (ABM) dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues.

Story Jungle a été sélectionnée par LinkedIn pour devenir l’un de ses dix partenaires de contenus dans le monde.
découvrir l'agence
L'agence
Nous menons
la guerre à l’eau tiède
En effet, à Story Jungle nous avons la conviction chevillée au corps que, justement, vos convictions sont vos armes commerciales.

Oui mais : 71 % des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring* ». Et ils sont 64 % à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original.

C’est pourquoi nous établissons ensemble une offre de contenus qui nourrit réellement la réflexion de vos audiences cibles. Et menons la guerre à l’eau tiède.

*Raconteur, 2017.
Votre chiffre d’affaires est
le nouveau KPI
Notre travail consiste, via nos différentes offres, à aligner vos approches marketing et commerciales (marketing & sales alignement).

Notre savoir-faire ? Établir une stratégie de narration distribuée percutante sur les canaux de diffusion les plus pertinents (SEO, LinkedIn, Twitter, newsletter...) et produire les formats les plus efficaces (tribunes vidéo, longs formats, nanographies...) avec pour seule obsession l’atteinte de vos objectifs : brand awareness, considération, lead generation...

Et désormais, pour nous, votre chiffre d'affaires est le nouveau KPI.
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Savoir-faire
Contenus
Stratégie éditoriale et production de contenus
Story Jungle couvre l'ensemble du cycle de création des contenus : de l’établissement de la stratégie éditoriale (ou Content Framework) via une méthodologie originale, à la production de contenus dans les formats les plus modernes et efficaces.

Issus de médias de renom, nos journalistes de nos desks France et International conçoivent des contenus éditoriaux à forte valeur ajoutée qui engagent vos audiences premium et/ou B2B.
Savoir-faire
Savoir-faire
Distribution
Plateformes web, réseaux sociaux, LinkedIn, newsletters, podcasts, nouveaux supports
Forte de son expertise d’éditeur, Story Jungle vous accompagne dans l’établissement de votre stratégie de distribution sur tous les canaux de diffusion, établis ou émergents, afin de maximiser la performance de vos contenus.

Story Jungle est l’un des 10 partenaires de contenu de LinkedIn dans le monde.
Savoir-faire
Savoir-faire
Data et performances
A/B testing, optimisation, lead review
Parce que la data est au cœur de toute stratégie marketing, Story Jungle pilote l’efficacité des campagnes au regard de vos objectifs finaux : détection des signaux faibles, A/B testing, recherche des meilleurs angles, optimisation des formats des contenus, évaluation de la qualité des leads générés...
Une force de frappe
internationale
Avec déjà plus de 10 000 contributeurs à travers le monde et un réseau de correspondants sélectionnés au fil des années, la rédaction internationale de Story Jungle est en mesure de produire des contenus sur tous les sujets dans les régions EMEA, LATAM et Asie, en plusieurs langues, dans tous les formats, en garantissant un réel ancrage culturel local.
Mantras
Mantras
La guerre
à l’eau tiède !
Chi-rur-gi-cal !
Explorons
la jungle
Qui trop embrasse
mal étreint
L’audience
prime
Un ratio
I say / I do = 1
Le temps,
c’est la qualité
Sauvons la Jungle !

La guerre à l’eau tiède !

Vos convictions sont vos armes commerciales.
Oui mais : 71% des C-level en Europe estiment que les contenus de marque sont… « boring ». Et ils sont 64% à attendre qu’une marque adopte un point de vue authentique et original. Et oui, soyons honnête, qui aime écouter Pépé radoter les tendances connues depuis 2 ans ? C’est pourquoi à Story Jungle, nous avons décidé de mener la guerre à l’eau tiède. C’est notre mission !

Chi-rur-gi-cal !

C’est notre « Om » à nous. Les erreurs factuelles, les imprécisions, les approximations… sont honnies, exclues, clouées au pilori par les équipes de Story Jungle. Sus au « vite dit, mal dit » ! Nos process garantissent un fact checking rigoureux de l’ensemble des contenus produits.

Explorons la jungle

La veille est notre seconde nature. Les équipes de Story Jungle sont organisées pour ratisser le web chaque semaine à la recherche de nouvelles formes de narration, partout dans le monde. Intéressé(e) ? Ruez-vous sur l’inscription à notre newsletter hebdomadaire.

Qui trop embrasse mal étreint

Une bonne idée créative, c’est précieux, non ? Alors pourquoi vouloir absolument la tordre dans tous les sens pour lui faire porter tous les objectifs annuels de chaque partie prenante ? Soyons focus ! A Story Jungle notre parti pris est simple : exécuter l’idée créative, ne pas la tuer.

L’audience prime

À la fin de l’histoire, c’est la qualité de l’engagement de l’audience qui permet d’atteindre les objectifs de la campagne, quels qu’ils soient. Aussi, à Story Jungle, nous défendons une réelle approche média, garante de l’intérêt de l’audience, menée par des rédacteurs en chef tous issus de grandes rédactions.

Un ratio I say / I do = 1

À Story Jungle on essaye de vous donner un maximum de visibilité sur les étapes d’un projet. Et lorsque l’on s’engage sur une deadline, et bien on s’engage…

Le temps, c’est la qualité

« Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation » (l’Art de la guerre). Voilà, c’est dit ! Et bien, que ce soit pour les réponses aux briefs, aux appels d’offres, pour la conception d’une campagne ou d’un contenu impactant, à Story Jungle, on pense comme Sun Tzu. Alors : « Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.

Sauvons la Jungle !

Si ça continue, il n’y aura plus de jungle. Alors oui, l’équipe de Story Jungle a décidé par une belle unanimité de consacrer ses efforts à des projets visant à avoir un réel impact positif pour sauver la jungle.
Références
Références
Contact
Contact
Vous avez un projet, une question ?
Saisissez la liane ci-dessous…
Je souhaite m'inscrire à la newsletter Story Jungle qui explore les nouvelles narrations

ENVOYER
Story Jungle, 10 bis boulevard de la Bastille, 75012 Paris - Tél : 01 43 47 35 12
close
{POPUP_CONTENT}