Envie de parcourir la jungle des contenus avec nous ?

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter Story Jungle

Explorer les nouvelles narrations et les nouveaux usages des contenus.
Chaque semaine, la newsletter de Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages des contenus.

Édition du samedi 27 mars 2021 Samedi 27 mars 2021

L'ère des "voix individuelles" ?

Evan Williams ne croit plus au potentiel de ses « magazines » en ligne. Le CEO de Medium et cofondateur de Twitter, souhaite réduire le budget dédié aux publications de Medium et réorienter les ressources vers le soutien aux « voix individuelles ». 

Un énième revirement depuis la création de la plateforme de blog en 2012, dont l'objectif initial était de construire « un nouveau modèle de média sur internet ». Ces annonces se traduisent par le départ de la cheffe éditoriale Siobhan O'Connor et la possibilité pour tous les employés de la rédaction de quitter cette « folle aventure », avec un petit cadeau de départ : cinq mois d'indemnités de licenciement et six mois de soins de santé. Trop sympa. 

Pourtant, l'entreprise a vu son nombre d'abonnés payants passer de 400 000 en 2019, selon Axios, à 725 000. « Ce qui lui permettrait d'envisager un chiffre d'affaires de plus de 35 millions de dollars, soit une somme saine pour une entreprise de médias », met en perspective The Verge. 

Rappelons qu'en 2019, Medium lançait sept magazines en ligne (en neuf mois) avec une équipe dédiée d'environ 80 personnes. Des reportages de grande qualité ont aussi vu le jour, notamment dans OneZero, une publication technologique et scientifique lancée par Medium. Le journaliste Matt Stroud y révélait le passé nazi d'un PDG d'une entreprise technologique soutenue par SoftBank. Des révélations suivies par le départ du principal concerné. 

« Le deal était que nous pouvions développer ces marques, qu'elles développeraient un public fidèle qui ferait croître la base globale des abonnés Medium. Ce qui s'est passé, cependant, c'est que le nombre d'abonnés à Medium a continué de croître alors que le public de nos publications n'a pas augmenté », justifie Evan Williams dans un post très vague.

Miser sur l'individu plutôt que le média

La mission semble désormais d'identifier les auteurs, qu'ils soient déjà sur Medium ou non – et leur proposer des offres, un soutien, des révisions et des commentaires pour les aider à raconter des histoires et à trouver leur public. 
 « Je pense qu'un facteur important est que le rôle des publications – dans le monde et pas seulement sur Medium – a diminué dans l'ère moderne, argue Evan Williams. La confiance est plus importante que jamais et les marques éditoriales bien établies ont encore un sens. Mais aujourd'hui, la crédibilité et l'affinité sont principalement construites par des personnes – des voix individuelles –, plutôt que par des marques. » Ouch ! 

On peut penser que Medium va donc poursuivre le développement de ses deux programmes d'accompagnement et de soutien, Amplify et Hopscotch. 

Ce discours est calqué sur la stratégie de Substack qui consiste à trouver des poulains à fort potentiel (et grosse communauté) et à les aider à monétiser leurs contenus à travers des newsletters par abonnement. Reste que les avances versées par Medium semblent être nettement inférieures à celles offertes par Substack : Susan Orlean du New Yorker, encouragée à publier régulièrement sur Medium, reçoit 25 000 dollars pour écrire de temps en temps sur la plateforme, contre les 250 000 dollars que Substack a donnés à Matt Yglesias et à d'autres privilégiés, rapporte Casey Newton.

Miroir aux alouettes ?


Aujourd'hui, le marché est tel qu'un grand nombre de consommateurs, « qui ne sont pas prêts à payer 5 dollars par mois pour soutenir le travail de dizaines de journalistes dans une seule publication (...), sont prêts à en débourser 8 pour parrainer un seul blogueur », observe le journaliste Eric Levitz. 

Ce pivot témoigne de l'intérêt croissant pour les « médias relationnels », c'est-à-dire les relations individuelles entre lecteurs et écrivains, médiatisées par les plateformes. Et cela implique des conséquences importantes : les commentateurs quotidiens « accros aux médias sociaux » sont plus susceptibles de cultiver des « fandoms fidèles » que les journalistes d'investigation ou les reporters politiques – « et pourtant, le travail de ces derniers est généralement plus indispensable à la fonction civique du journalisme »... 

Les succès de certains journalistes sur Substack font également miroiter un avenir rentable pour une profession décimée par les coupes budgétaires, les licenciements successifs et des salaires ridicules. Si un groupe de journalistes superstars de Substack Pro bénéficient de ressources suffisantes pour écrire à plein temps, « tous les autres membres de Substack doivent le faire gratuitement jusqu'à ce qu'ils parviennent à se constituer une base d'abonnés payants. De façon réaliste, presque personne n'y parviendra », conclut Eric Levitz. Optimiste !
JUNGLE STORIES
« Il y a une attention nouvelle aux audiences »

« Il y a une attention nouvelle aux audiences »

Ne jamais se reposer sur ses lauriers. Sans cesse innover. Se remettre en question tout en étant perpétuellement en éveil. Tels pourraient être les mantras qui guident le journaliste entrepreneur et passionné des médias, Philippe Couve, à la tête de Samsa.fr, une société qui accompagne la transformation digitale des médias. Ce pionnier de l'internet, à l'origine de « L'Atelier des médias », la première webradio participative sur RFI, et acteur de l'émergence de plusieurs players en France (Rue89, Owni, Newsring), a lancé les Rencontres de l'innovation éditoriale, du 1er au 12 mars dernier, invitant plusieurs têtes pensantes de médias mainstream et confidentiels à partager l'expérience de leurs pratiques. Un exercice bienvenu qui s'adresse aux professionnels des médias, de la communication et du secteur culturel. Retour sur cette édition particulière, 100 % en ligne, qui a réuni plus de 1 000 participants.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
En 2020, deux tiers des recherches sur Google ont abouti sans clic. De janvier à décembre 2020, 64,82 % des recherches sur Google (ordinateurs de bureau et mobiles confondus) se sont terminées sans qu'un clic soit effectué vers une autre propriété web. « Ce chiffre sous-estime probablement certaines recherches sur mobile et la quasi-totalité des recherches vocales », nuance Rand Fishkin, cofondateur de la société SparkToro.

Pourquoi c'est un pavé ? « Cette étude interroge forcément sur le modèle économique des sites qui se rémunèrent via le trafic alors que Google vampirise celui-ci en affichant directement leur contenu sur son moteur de recherche », analyse l'expert social media Jonathan Chan. Par ailleurs, comme le met en perspective l'expert digital Tristan Jacques, Google ne se contente plus d'être un simple « moteur de réponse », mais un véritable fournisseur de contenus. « C'est le grand bouleversement dans le search de ces 10 dernières années ! »

UN FORMAT À LA LOUPE
Samedi 28/03/2021 - FORMAT
La messagerie chiffrée Telegram a annoncé avoir levé près de 1 milliard d'obligations afin de refinancer sa dette et donner un coup de fouet à sa croissance. « Une opération peu commune pour une start-up qui ne génère toujours pas le moindre chiffre d'affaires », précise le journaliste Jérôme Marin de Cafétech. Cette stratégie évite à Pavel Durov, le fondateur russe de la messagerie, de céder une partie du capital à des fonds du capital-risque. L'équipement et la bande passante qui permettent à Telegram d'augmenter le nombre d'utilisateurs de plus de 40 % par an – qui s'élève actuellement à 550 millions de personnes – coûtent des centaines de millions par an, selon le PDG Pavel Durov. Dans un message posté sur Telegram, il a présenté des plans pour des publicités non ciblées et des fonctions premium, tandis que toutes les fonctions de chat actuelles et privées resteront gratuites sur sa plateforme, relève the Hustle.

LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
Samedi 28/03/2021 - ON AURAIT AIME
Près d'un tiers du monde n'a pas un accès sûr à l'eau potable, soit plus de 2 milliards de personnes. C'est sur ce constat que se lance la vidéo de l'ONG Solidarités International publiée à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. « L'eau ne se mérite pas, c'est un droit », rappelle le slogan. Une production soignée en mix média, illustrée par des couleurs pastel. 

LE CONTENU QU'ON A AIMÉ FAIRE
Contenus : comment innover sur Instagram ?

Contenus : comment innover sur Instagram ?

Il dirige le Creative Shop d'Instagram et Facebook en France, véritable laboratoire en charge de tester les nouvelles approches de contenus. Ugo Ceria évoque avec nous la notion d'innovation et la nécessité d'explorer, les possibilités créatives des marques et les nouveaux usages des consommateurs. Interview.
Partager sur twitter | Partager sur LinkedIn | Partager sur facebook
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Certains doivent leurs parcours au mérite, d'autres à leurs privilèges. En mars 2019, l'affaire fait les gros titres. Un ex-entraîneur sportif et conseiller d'université, Rick Singer, aide les parents riches à faire entrer leurs enfants dans les universités les plus prestigieuses des États-Unis, moyennant finance. L'escroc amassera la coquette somme de 25 millions de dollars entre 2011 et 2018. Dans ce scandale d'admissions, l'actrice Felicity Huffman, maman surmenée dans Desperate Housewives, est dans le viseur de la justice. Signé par Chris Smith, réalisateur de Fyre, le meilleur festival qui n'a jamais eu lieu, le documentaire Varsity Blues : le scandale des admissions, diffusé sur Netflix, vaut le coup d'œil pour sa narration entraînante et ses révélations « so shocking ! ». 

A lire ou à voir également sur le même sujet

Google : la fin de la toute-puissance ?

Le gouvernement américain lance une procédure antitrust contre Google ! "Un risque existentiel" pour l'entreprise, selon Le Monde !

Le gouvernement américain lance une procédure antitrust contre Google ! "Un risque existentiel" pour l'entreprise, selon Le Monde !

ChatGPT : Game changer de la production de contenus ?

« Il est peu probable que ChatGPT signe la fin des copywriters. Bien que ChatGPT puisse générer du contenu de manière automatisée, il ne peut pas remplacer la créativité...

« Il est peu probable que ChatGPT signe la fin des copywriters. Bien que ChatGPT puisse générer du contenu de manière automatisée, il ne peut pas remplacer la créativité, la sensibilité, l'expérience et la compréhension humaine des copywriters. »

Story of stories #3 : Blast, un média qui se veut « l'anti-venin »

Story of stories #3 : Blast, un média qui se veut « l'anti-venin »

Il aime la littérature avant le journalisme. Et pourtant, depuis un an et demi, il est à la tête du média d'extrême gauche Blast. Frappé par ...

Il aime la littérature avant le journalisme. Et pourtant, depuis un an et demi, il est à la tête du média d'extrême gauche Blast. Frappé par « la violence de l'État macronien », Denis Robert a décidé de reprendre le flambeau de l'info.

Médias : les bouées de sauvetage pour 2023

Médias : les bouées de sauvetage pour 2023

Le Reuters Institute a publié son traditionnel rapport de début d'année. Et donne des clés pour que les médias sortent la tête hors de l'eau.

Le Reuters Institute a publié son traditionnel rapport de début d'année. Et donne des clés pour que les médias sortent la tête hors de l'eau.

Médias : les bouées de sauvetage pour 2023

Comme chaque année, le Reuters Institute déroule les tendances à venir pour l'industrie des médias. S'appuyant sur le témoignage de 303 acteurs – rédacteurs en chef,...

Comme chaque année, le Reuters Institute déroule les tendances à venir pour l'industrie des médias. S'appuyant sur le témoignage de 303 acteurs – rédacteurs en chef, directeurs généraux, responsables du numérique et de l'innovation – de 53 pays, l'étude s'interroge sur la viabilité des médias, dans un contexte plus qu'incertain : inflation galopante, lassitude des lecteurs face à une couverture médiatique anxiogène, désintérêt des plateformes sociales pour l'actu, retrait des annonceurs, hausse du coût du papier.

Les conférences marketing à ne pas manquer en 2023

LinkedIn a listé les conférences marketing susceptibles d'intéresser les spécialistes du marketing B2B. En voici une sélection, à suivre en mode hybride et virtuel.

LinkedIn a listé les conférences marketing susceptibles d'intéresser les spécialistes du marketing B2B. En voici une sélection, à suivre en mode hybride et virtuel.

Victor Habchy, créateur de contenus

C'est un touche-à-tout, qui entend redorer le blason des influenceurs. Il a organisé les For You Awards, une cérémonie qui récompense les nouveaux talents venus de TikTok...

C'est un touche-à-tout, qui entend redorer le blason des influenceurs. Il a organisé les For You Awards, une cérémonie qui récompense les nouveaux talents venus de TikTok, YouTube, Instagram.

Marisa Lather, l’experte du brand experience

Aussi connue sous le nom de « @MarketerMarisa », elle a développé une approche unique dans le développement d'une brand expérience esthétique en misant sur la data

Aussi connue sous le nom de « @MarketerMarisa », elle a développé une approche unique dans le développement d'une brand expérience esthétique en misant sur la data

La créativité, fer de lance du B2B

48% des décideurs trouvent la publicité B2B ennuyeuse. Face à un tel constat, LinkedIn incite les marques B2B à être originales.

48% des décideurs trouvent la publicité B2B ennuyeuse. Face à un tel constat, LinkedIn incite les marques B2B à être originales.

TikTok dans le viseur des gouvernements occidentaux

TikTok, « Créateur d'une véritable addiction » chez les jeunes serait « le premier perturbateur (psychologique) chez les enfants et les adolescents

TikTok, « Créateur d'une véritable addiction » chez les jeunes serait « le premier perturbateur (psychologique) chez les enfants et les adolescents

Content Marketing et REconfinement : REtour à la bidouille ?

Qui dit confinement, dit formats bidouille. Non ? En tout cas, sur ce sujet, les marques pourront chercher des sources d'inspiration dans l'étude de Talkwalker et HubSpot,...

Qui dit confinement, dit formats bidouille. Non ? En tout cas, sur ce sujet, les marques pourront chercher des sources d'inspiration dans l'étude de Talkwalker et HubSpot, qui ont interrogé des leaders de l'industrie, des experts et des influenceurs sur les tendances réseaux sociaux pour l'année à venir. Où l'on parle de l'art du remixing C'est-à-dire le fait de réinventer des formats, des modèles ou concepts existants pour s'exprimer au travers des applications telles que TikTok ou Reels sur Instagram.

Instagram, la fin des likes

Instagram, la fin des likes

« Dans le marketing, surtout digital, il faut être prêt au changement à tout instant ». Pour Nicolas Catillon, consultant en communication et marketing digital,...

« Dans le marketing, surtout digital, il faut être prêt au changement à tout instant ». Pour Nicolas Catillon, consultant en communication et marketing digital, la fin des likes sur Instagram est synonyme de baisse du reach organique. Ce qui va pousser les utilisateurs à se tourner vers des publicités payantes. Interview.

Innovators Race : découvrez les finalistes !

Les votes sont clos dans la grande course internationale à l'innovation ! Les internautes ont élus les deux équipes finalistes.

Les votes sont clos dans la grande course internationale à l'innovation ! Les internautes ont élus les deux équipes finalistes.

IT: Growth accelerator, sur le Financial Times

Un an après le lancement du magazine "Technologies, accélérateur de croissance" sur LesEchos.fr, Capgemini, en partenariat avec Story Jungle,...

Un an après le lancement du magazine "Technologies, accélérateur de croissance" sur LesEchos.fr, Capgemini, en partenariat avec Story Jungle, souhaite étendre son dispositif media en Grande-Bretagne.

Voir le média
close
{POPUP_CONTENT}