S'inscrire à la newsletter

Édition du samedi 29 juin 2019

Les nouveaux territoires des agences de com'

Quel avenir pour les agences de communication et de publicité, notamment face à des cabinets de conseil de plus en plus hybrides et des méga plateformes Web qui s'invitent dans leurs territoires, qui plus est dans un marché en mutation permanente ? Le 25 juin dernier, la question a agité les conversations et débats de la conférence Agency Futures organisée par mind Media en partenariat avec Oddo. Les enjeux sont aussi anxiogènes qu'enthousiasmants pour une industrie contrainte de reconstruire une nouvelle nomenclature : les récentes acquisitions majeures, notamment de Droga 5 par Accenture en mai dernier, d'Epsilon par Publicis et de Sizmek par Amazon, confirment qu'entre plateformes, agences et cabinets de conseil, les frontières explosent : tous les acteurs du marché empiètent sur les terrains de jeu traditionnels de l'autre.

Avec un chiffre d'affaires estimé à 8,5 milliards de dollars pour l'année 2018 et une croissance annuelle de 30 % que peuvent envier Publicis et WPP, Accenture Interactive trône désormais en tête du classement Ad Age des plus grands réseaux digitaux au monde. Depuis 2013, le géant du consulting a racheté une trentaine de sociétés dans des domaines clés comme la data, le CRM, l'achat média et donc aussi la créa pour bâtir un ensemble combinant conseil, création et expertise tech. Cette semaine, l'annonce de l'arrivée chez Apple de Nick Law, directeur de la création monde de Publicis, symbolise une hybridation croissante que Brian Whipple, CEO d'Accenture Interactive, résume par « la volonté des marques aujourd'hui de ne plus seulement dépendre de la pub pour driver leur business. Elles s'attachent aussi à créer une expérience humaine homogène et efficace ».
illustration de fougéres
UN PAVÉ DANS LA JUNGLE
R.I.P. Quartz Brief, l'application d'infos qui depuis trois ans délivrait l'actualité via des messages de chatbots aux allures de textos ! Lancée en 2016, l'app mobile considérée à ses débuts comme l'une des dix meilleures applis de l'année par Business Insider et GQ sera fermée à partir de lundi prochain, 1er juillet. C'est Digiday qui rapporte l'info, rappelant le départ concomitant du responsable éditorial de l'application pour le New York Times. Auréolée par plusieurs prix d'innovation et un succès critique du marché, Brief n'a jamais réellement trouvé son public : avec 23 000 téléchargements par mois en moyenne, l'app ne rentre pas dans le top 200 des applications sur iOS et se classe 261e selon des données Apptopia, comme le précise Les Echos.

Pourquoi c'est un pavé ? Parce que, comme l'analyse Joshua Benton dans le Nieman Lab, la fin de Brief sonne peut-être le glas du journalisme conversationnel par applications de messagerie instantanée : « Peut-être que chatter avec les news, surtout via chatbots, n'est pas quelque chose que les gens veulent vraiment. Ce n'est pas parce qu'ils passent beaucoup de temps sur leur téléphone qu'ils veulent discuter avec les médias. »

UN FORMAT À LA LOUPE
NL 29 06 Format Loupe
Les podcasts natifs sont-ils une niche jeune CSP+ ? Absolument, selon les chiffres Médiamétrie de l'étude Global Audio présentés lors de la dernière Main Conf. Si 19,5 % de la population étudiée écoute un podcast au moins une fois par mois, 6,6 % sont fans des podcasts natifs. Leur profil ? 72 % ont entre 15 et 34 ans, 41 % sont des CSP+ et, autre information intéressante, 28 % résident en Île-de-France.
LE CONTENU QU'ON AURAIT ADORÉ FAIRE
NL 29 06 Contenu aurait aimé
Comment réussir le pari de diffuser une vidéo de cinq minutes et demie dans laquelle face caméra, le rappeur français Laylow raconte à coups d'anecdotes pas forcément haletantes une galère de voyage vieille de trois ans ? Demandez à Vice, qui, avec le talent de l'illustrateur Pierre Thyss, immerge la narration dans un univers de dessin animé un brin psychédélique aux codes graphiques colorés et d'inspirations très éclectiques, mélangeant du Barbapapa, du Simpson et du sketch de motion video. Pour la série Galère, Vice et Thyss avaient déjà utilisé le même concept pour mettre en dessin animé la pire soirée de Teki Latex.
UNE DERNIÈRE LIANE POUR LA ROUTE
Pour donner un coup de projecteur mérité à l'exposition inédite du musée d'Orsay consacrée à la peintre française Berthe Morisot, doyenne de l'Impressionnisme, Beaux Arts diffuse en exclusivité le documentaire Le cœur est rebelle. Le film du Néerlandais Klaas Bense revient sur la carrière majestueuse et romanesque d'une des plus grandes artistes du XIXe siècle. Symbole de la femme libre et passionnée qui a su se faire sa place dans un monde d'hommes, Berthe Morisot reste une inspiration pour la femme de 2019. D'où l'idée originale et réussie de mêler sa voix à celle de la jeune rappeuse française Cayene.

Dans la jungle des formats

Story Jungle explore, repère et teste les nouveaux usages du contenu.
Icône Instagram Icône Snapchat

S'inscrire à la newsletter